0 J'aime
Epingler

10 DVD pour l'hiver

Parce que sortir, c'est trop fatigant.

Rosemary's Baby

Un déménagement, ce n’est jamais facile. Mais quand en plus, les voisins d’en face sont un couple de satanistes octogénaires bien décidés à vous faire porter l’enfant du diable, c’est encore moins marrant. Ambiance claustrophobe, onirisme menaçant et paranoïa latente caractérisent cette première réalisation hollywoodienne de Roman Polanski, adaptation du roman d’Ira Levin paru un an plus tôt. Après ‘Répulsion’ et avant ‘Le Locataire’, le film s’inscrit dans une trilogie sur l’horreur quotidienne de la vie en appartement... Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus

Holy Motors

Treize ans après ‘Pola X’ (et plus de vingt après ‘Les Amants du Pont-Neuf’), Leos Carax nous est revenu avec un nouveau long métrage, ‘Holy Motors’, trip surréel et baroque, souvent jubilatoire, où son acteur-fétiche, l’étrange et poétique Denis Lavant, interprète un certain Monsieur Oscar. Oscar, comme son nom le laisse entendre, est une métaphore vivante du cinéma, dont le film suit une journée et une nuit au gré de ses métamorphoses. Une dizaine de rôles à tenir, pour lesquels le fantastique Lavant/Oscar se grime à l’arrière d’une limousine. Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus

Millénium : les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Empiétant sur les plates-bandes de James Bond, le générique d'ouverture de 'L'homme qui n'aimait pas les femmes', réalisé par David Fincher, débute en déployant un tourbillon de lignes s'interpénétrant avant de fusionner en un étrange liquide noir et huileux, formant des apparitions ultra-fluides, cybersexuelles, qui vont et viennent en reprenant les traits des principaux personnages. A part ça, le message du réalisateur de 'Fight Club' est clair : il s'agit d'une réinterprétation, d'une nouvelle... Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus
Advertising

Le Plein de super

Film réalisé en 1976, 'Le Plein de super' ressemble à un secret précieux qui se transmet de bouche à oreille et fait de ceux qui le détiennent les heureux membres d’une communauté de chanceux. Si peu de gens ont eu vent d’un tel chef-d’œuvre, c’est non seulement qu’il est né de l’imagination d’un cinéaste de l’intime, Alain Cavalier, mais aussi qu’il n’a, hélas, jamais pu sortir d’une confidentialité malvenue. Pour cette raison, il apparaît nécessaire de faire la lumière sur un film dont le brio tient à la fois à la mise en scène discrète du réalisateur... Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus

Psychose

Dépassant tous les genres, les cadres, les catégories, 'Psychose' est l'un des plus grands coups de maître d'Hitchcock, et une référence absolue dans l'histoire du cinéma. Le film commence sur le mode policier, où l'on suit Marion Crane (Janet Leigh), une secrétaire criminelle qui tente de s'enfuir avec le fric de ses patrons (en même temps, on la comprend). Autrement dit, la paranoïa et la culpabilité de la jeune femme sont au centre de la première partie du film. Jusqu'au moment où elle fait halte dans une pension, tenue par... Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus

Melancholia

Certes, on peut n’être pas totalement adepte de l’humour glissant de Lars von Trier, reste que ‘Melancholia’ n’aura laissé personne indifférent. L'introduction est somptueuse, impeccable et implacable. Cinq minutes retentissantes, oniriques, durant lesquelles se succèdent au ralenti les plus belles images du film : une mariée qui court, les jambes empêtrées dans du fil de laine, un cheval qui tombe, une planète qui engloutit la Terre. Et un prélude de Wagner qui glace doucement chacun des tableaux. Deux heures plus tard, ‘Melancholia’ s'achève... Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus
Advertising

La Collectionneuse

Dans la vaste filmographie d’Eric Rohmer, ‘La Collectionneuse’ occupe une place à part. Sensuel bien que chaste, le film se présente a priori comme un marivaudage, mais recèle en réalité bien des interprétations philosophiques. La collectionneuse, c’est Haydée, une jeune fille qui aime jouir de la vie en toute simplicité et qui « collectionne » les garçons. Confrontés à elle lors d’un séjour à la campagne, deux dandys sûrs de leurs convictions sont à la fois séduits et rebutés. Intellectuels chacun à leur manière, Daniel et Adrien... Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus

Oslo, 31 août

« Tout junkie ressemble à un soleil couchant » chantait Neil Young, et ce film norvégien, profondément empathique, est un âpre et très beau portrait crépusculaire. Inspiré du roman 'Le Feu follet' de Drieu La Rochelle (déjà adapté au cinéma par Louis Malle en 1963), le film suit Anders (Anders Danielsen), trentenaire fraîchement sorti de désintox, arrivant à Oslo pour un entretien d'embauche et renouer avec d'anciens amis. C'est filmé avec sensibilité et délicatesse, et les dialogues entre Anders et ceux qu'il rencontre sont précis et forts. Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus

Shining

‘Shining’, c'est l'histoire d'un pétage de plomb. Celui de Jack Torrance (un Nicholson félin), quadragénaire, écrivain à ses heures, qui vient d’accepter de remplacer pendant l’hiver le gardien de L’Overlook Hotel, labyrinthique palace isolé dans les montagnes du Colorado. Avec lui, sa femme, Wendy (Shelley Duvall) et leur jeune fils, Danny (Danny Lloyd). Peu à peu, le passé sanglant de l'hôtel semble prendre possession de l'esprit de Jack. Et la neige coupe les voies de communication. On connaît la suite : quelques bons coups de hache dans la porte des chiottes... Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus
Advertising

La Grande Illusion

« 'La Grande Illusion' est un film sur la guerre où vous ne verrez ni bataille ni espion », promettait la bande-annonce de 1937. Et pour cause, l’histoire prend place dans un camp de prisonniers où les enjeux sont avant tout humains et sociaux. Ce qui intéresse Renoir à cette époque, c’est de montrer que la guerre est aussi ce moment particulier, exceptionnel et limite, qui, en cassant les frontières spatiales, brise aussi celles des classes et des nationalismes. Malgré le conflit, les soldats allemands et français, tous gens du peuple, peuvent ainsi sympathiser à l’intérieur... Lire la suite

Commander le film sur Amazon

En savoir plus

Commentaires

1 comments
serpico
serpico

bien que j’apprécie beaucoup de cinéma il y a plusieurs films que je n'ai jamais vu je pense évidemment shining, psychose, millénium et la grande illusion son des classiques