2 J'aime
Epingler

20 films pour ceux qui ne partent pas en vacances

Diaporama • Pour les vacances, notre top 20 des meilleurs films à regarder si on reste dans son chez-soi pollué

Les Dents de la mer
1/20

'Les Dents de la mer' (1975) de Steven Spielberg

Bon, c'est vrai qu'il s'agit d'un film tout sauf original pour l'été. Tout le monde connaît 'Les Dents de la mer' ne serait-ce que de réputation. Pourtant, le Parisien qui n'a pas les moyens de partir en vacances et qui déteste entendre son voisin lui raconter, tous les ans, son fabuleux voyage aux Bahamas, pourra se rejouir de voir ce classique en s'imaginant son cher ami à la place des victimes du sanginaire requin. Evidemment, depuis 1975, Spielberg a souvent succombé à la guimauve, au tape-à-l'œil facile, voire à des détournements proprement honteux de ses propres œuvres (l'impardonnable 'Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal') et, du coup, paraît un tantinet surestimé. Pourtant, il serait regrettable d'oublier l'immense maîtrise du suspense dont ses premiers films témoignent.

La Piscine
2/20

'La Piscine' (1969) de Jacques Deray

Ca n'est pas un hasard si la scène d'introduction de ‘La Piscine’ a été récemment utilisée pour une publicité d'une marque de luxe. Erotique, provocante, d'une sensualité hallucinante, elle plonge d'emblée dans l'atmosphère torride et lancinante d'un thriller psychologique exceptionnel. Alain Delon, d'une beauté arrogante et animale, est allongé en maillot de bain sur le rebord d'une piscine brûlée par le soleil. Une voix féminine l'appelle, à laquelle il ne répond pas. Puis, arrosé par le plongeon de la femme, il se relève, enlève ses lunettes de soleil, et dévoile ses yeux bleus puissants. Dans le plan suivant, Romy Schneider s'approche de lui... Un classique indémodable qui vous donnera envie de piquer une tête dans la piscine du coin. 

La Plage
3/20

'La Plage' (2000) de Danny Boyle

Un film qui vous fera rapidement passer l'envie de voyager dans des îles inconnues. Richard, jeune Américain parti en Thaïlande, a pris la décision de vivre sa vie à travers les voyages mais surtout en marge des circuits touristiques. Rapidement déçu de ne trouver que des Occidentaux partout où il se trouve, il rencontre une nuit Daffy, un homme fou, qui lui parle d'une île légendaire et paradisiaque où ses habitants vivraient en communion avec la nature. Richard retrouve, le lendemain, le cadavre de Daffy, qui s'est vraisemblablement suicidé après lui avoir laissé la carte de l'île. Ce dernier décide donc de partir en quête de l'île avec un jeune couple français. Mais sous ses airs de paradis, ce lieu devient vite un enfer.

Lilo & Stitch
4/20

'Lilo & Stitch' (2001) de Dean Deblois et Chris Sanders

Classique du cinéma Disney, ce film d'animation vous fera voyager et sourire avec le fameux "Aloha" de Stitch et la beauté d'Hawaï. Stitch est une petite créature créée par des scientifiques extraterrestres. Il est indestructible et doté d'une extraordinaire intelligence, mais son instinct le porte à la destruction. Banni de sa planète, il s'échappe pour atterrir sur l'île d'Hawaï. Il est recueilli par une petite fille, Lilo, qui vit seule avec sa grande sœur de 19 ans, Nani. La jeune Hawaïenne prend l'étrange animal pour un chien et décide de l'adopter. Nani élève difficilement Lilo, enfant solitaire, et l'arrivée de Stitch ne fait qu'empirer les choses. Elle se voit bientôt sommée de trouver un travail si elle veut garder Lilo...

Fitzcarraldo
5/20

'Fitzcarraldo' (1982) de Werner Herzog 

Les vacances ne peuvent se résumer qu'au soleil et à la plage, un brin d'aventure et d'excitation sont nécessaires... Au début du XXe siècle, à Iquitos, petite ville péruvienne perdue dans la jungle. Brian Fitzgerald, dit « Fitzcarraldo », ancien ingénieur devenu aventurier, poursuit un rêve fou : faire construire un opéra au beau milieu de la forêt, et y faire chanter le grand Caruso. N'ayant plus aucune fortune personnelle, Fitzcarraldo emprunte de l'argent à Molly, une tenancière de maison close. Il lui faut en effet se procurer un bateau afin d'atteindre la concession de caoutchouc dont il espère tirer de substantiels revenus. Voilà la petite troupe partie sur les eaux du fleuve Pachitea. Mais avant de parvenir à bon port, l'équipage devra faire passer l'embarcation par-dessus une colline...

Into the Wild
6/20

'Into the Wild' (2008) de Sean Penn

Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui. Après avoir traversé les Etats-Unis et avoir rencontré des personnages hauts en couleur, Christopher atteindra son but ultime en s'aventurant seul dans les étendues sauvages de l'Alaska pour vivre en totale communion avec la nature. Une véritable incitation au voyage.

L'Effrontée
7/20

'L'Effrontée' (1985) de Claude Miller

L'école est finie. L'été est là. Charlotte, adolescente farouche et solitaire, ne se réjouit guère de passer ces longs mois entre sa petite voisine malade, Lulu, et ses jeux enfantins, et Léone, l'amie de la famille. Le hasard amène non loin de sa maison Clara Bauman, la célèbre pianiste prodige que Charlotte a toujours rêvé de rencontrer. L'adolescente parvient rapidement à pénétrer dans l'univers de Clara. Elle est immédiatement séduite et fascinée par l'opulence qui entoure la jeune artiste. Les jours passent et Charlotte se croit devenue l'amie de cette nouvelle voisine. Bientôt, ses espérances se retrouvent déçues par l'attitude de la jeune artiste...

L'Inconnu du lac
8/20

'L'Inconnu du lac' (2013) d'Alain Guiraudie

Partagé entre son amitié naissante pour le doux et bedonnant Henri (Patrick D’Assumçao) et son désir grandissant pour Michel (Christophe Paou), inquiétant sportif TBM bardé d’une moustache à la Tom Selleck, Franck se confond peu à peu avec le soleil, le vent dans les pins, l’immensité aqueuse du lac. Autant que la sensualité torride des corps, celle de la nature traverse ‘L’Inconnu du lac’, avec une attention panthéiste et délicate, accordée au clapotis de l’eau comme aux lueurs du crépuscule. Une belle histoire d'amour au bord de l'eau. 

La Meilleure façon de marcher
9/20

'La Meilleure façon de marcher' (1976) de Claude Miller

Eté 1960. Marc et Philippe sont tous deux moniteurs dans une colonie de vacances en Auvergne. Viril, sportif, n'hésitant pas à donner de la voix, Marc apprend aux enfants l'endurance physique, rythmée par des chants de route. Philippe, plutôt rêveur et secret, tente de sensibiliser au théâtre les gamins qui lui sont confiés. L'ambiance militaire imposée par Marc n'est pas du tout à son goût. Un soir, alors qu'il voulait lui emprunter des bougies, Marc aperçoit Philippe dans sa chambre, maquillé et habillé en femme. A partir de ce moment, il ne cesse d'agresser et de tourmenter Philippe, transformant leur relation en un affrontement ambigu...

Le Genou de Claire
10/20

'Le Genou de Claire' (1970) d'Eric Rohmer

Tourné en 1969 (année éminemment érotique, comme chacun sait), 'Le Genou de Claire' est l’avant-dernier volet des ‘Six Contes moraux’ d’Eric Rohmer – après ‘La Collectionneuse’ et ‘Ma nuit chez Maud’. Et il est souvent considéré comme l'un des meilleurs. Plusieurs raisons à cela. D'abord son interprète principal, Jean-Claude Brialy, qui trouve ici l'un des rares rôles à sa mesure : il incarne Jérôme, 35 ans, venu en villégiature près du lac d’Annecy pour ses derniers jours en célibataire, région où il avait, plus jeune, l'habitude de passer ses vacances. On est en plein été, Brialy barbu a une classe délicieuse et, comme souvent chez Rohmer, l’enchaînement des scènes paraît tout bonnement suivre les plus pures sollicitations du désir.

Le Magnifique
11/20

'Le Magnifique' (1973) de Philippe de Broca

Un agent du FBI trouve la mort au Mexique dans d'atroces circonstances. Seul Bob Saint-Clare, le célèbre agent secret, est en mesure de résoudre l'énigme. Sur place, Saint-Clare échappe par miracle aux agents des services secrets albanais, lancés à ses trousses par le redoutable Karpof, avant de savourer sa victoire dans les bras accueillants de la belle Tatiana. Ces aventures trépidantes sont en réalité issues de l'imagination fertile d'un certain François Merlin, qui tente de venir à bout de son 43e roman d'espionnage. Timide et plutôt médiocre, Merlin a fait de son héros, Bob Saint-Clare, son alter ego imaginaire, en plus sportif et dynamique toutefois. Il intègre à l'énigme les éléments extérieurs qui ne cessent de le perturber, comme sa belle voisine, Christine, ou son éditeur, Charron...

Le Mépris
12/20

'Le Mépris' (1963) de Jean-Luc Godard

La voix nonchalante de Brigitte Bardot résonne encore dans nos têtes. Depuis les chevilles jusqu’à la pointe des seins, la revue de son anatomie à la lumière orangée des persiennes est devenue immortelle. « Tu les aimes mes cheveux, aussi ? Et mes cuisses ? Tu vois mon derrière dans la glace ? Tu les trouves jolies, mes fesses ? » demande-t-elle entièrement nue à un Michel Piccoli lascivement allongé sur le lit. A force de scènes mythiques, c’est le film entier qui est devenu légendaire.Filmé au millimètre, magnifié par le soleil italien, ‘Le Mépris’ n’est pas une réflexion anodine sur le métier de cinéaste, mais un hommage militant au septième art.

Le Plongeon
13/20

'Le Plongeon' (1968) de Frank Perry

Métaphore de la vie d'un homme à travers sa volonté de traverser la vallée en nageant de piscine en piscine. Ned Merrill plonge dans la piscine d'une propriété du Connecticut. Il découvre, par hasard, de vieux amis ravis de le revoir. Ainsi, il leur fait part de son intention de rentrer chez lui de piscine en piscine en suivant cette « rivière » qu'il baptise Lucinda du prénom de sa femme. Un film qui vous donnera envie de profiter de la piscine de vos riches voisins lors de leur absence. 

Plein soleil
14/20

'Plein soleil' (1960) de René Clément

Eh oui, Delon est abonné aux films estivaux. Chargé par un milliardaire de ramener dans le giron familial son ami d'enfance Philippe (Maurice Ronet), oisif en Italie avec sa maîtresse (Marie Laforêt), Ripley tombe en fascination devant Philippe et devient leur homme à tout faire. Lassé, envieux, il assassine son ami et prend son identité... Envoûtant, intense, bercé par la musique de Nino Rota (compositeur pour Fellini, et des ‘Parrain’ de Coppola notamment), ‘Plein soleil’ est un chef-d’œuvre absolu du cinéma français. 

Seul au monde (©United International Pictures)
15/20
©United International Pictures

 'Seul au monde' (2000) de Robert Zemeckis

Lors d'un de ses voyages, Chuck, un homme d'affaires débordé, est victime d'un crash. Son avion coule en plein Pacifique. Seul survivant, Chuck finit par s'échouer sur un îlot désert. Le naufragé devra apprendre dans l'urgence des gestes élémentaires pour sa survie. Une petite photo de sa fiancée lui permet de tenir pendant les moments d'angoisse. Quatre années passent, Chuck n'est plus le même homme. Le hasard lui permet de retrouver la civilisation. Mais plus rien ne sera comme avant. Un film qui réjouira les fans de "Koh-Lanta". 

Spring Breakers
16/20

'Spring Breakers' (2013) d'Harmony Korine

Dès l’ouverture du film – et son ralenti figurant d’hystériques bitchasses allongées topless sur une plage, devant un tas de bourrins faisant mine de leur uriner dans la bouche, une canette de bière entre les jambes – le spectateur est clairement prévenu : ‘Spring Breakers’ sera excessif, vulgaire, sarcastique… mais aussi d’une beauté étrangement paradoxale.

The Two Faces of January
17/20

'The Two Faces of January' (2014) de Hossein Amini

Un seul coup de feu : le coup de feu final, qui clôt le film et met fin à l'intrigue. Voilà qui résume bien toutes les qualités de ce long métrage inspiré d'un roman de la géniale mais toujours retorse Patricia Highsmith. 1962, Athènes. Chester et Colette, un couple de touristes américains fortunés rencontrent un jeune compatriote mi-arnaqueur mi-dragueur qui joue les guides sur place. Alors, quand Chester est piégé par un détective qui le suivait à la trace et que le voyage dégénère, les voilà tous les trois embarqués dans une course-poursuite échevelée percluse de faux-semblants. 

Un thé au Sahara
18/20

'Un thé au Sahara' (1990) de Bernado Bertolucci

1947. Port et Kit Moresby, un couple d'Américains oisifs, débarquent à Tanger, accompagnés de Tunner, un ami mondain. Après dix années de mariage, Port et Kit, en mal de sensations fortes, espèrent raviver leur amour dans les sables du désert. Bientôt, l'envahissante madame Lyle et son fils, Eric, se joignent à eux. Dès lors, Port n'a de cesse de semer ses compagnons et de s'enfoncer plus avant dans le désert. Les conditions de voyage se dégradent au fil du périple et, bientôt, Port tombe gravement malade. Il trouve refuge dans un fort de l'armée française. Atteint de la typhoïde, son état s'aggrave. Kit reste seule face à l'immensité désertique...

Wake in Fright
19/20

'Wake in Fright' (1971) de Ted Kotcheff

Film-culte (l’un des favoris de Martin Scorsese ou Nick Cave), ‘Réveil dans la terreur’ a tout du chef-d’œuvre maudit : détraqué, ivre, bancal, jusqu’au-boutiste, resté invisible pendant près de quatre décennies, pendant lesquelles même son réalisateur, Ted Kotcheff, le considérait comme perdu. Pourtant, si sa résurrection constitue aujourd’hui un bel événement, le film et sa folie continuent de résister aux classiques célébrations du genre. Car malgré ses quarante ans, ‘Réveil dans la terreur’ n’en reste pas moins rugueux, tordu, aveuglant de soleil – et de litres d’alcool ingérés. Ce qui le rend d’autant plus détonnant.

Y tu mama también
20/20

'Y tu mama también' (2001) d'Alfonso Cuaron

Tenoch Iturbide, un adolescent insouciant, fils d'un ministre mexicain, passe son temps avec Julio, issu d'un milieu populaire, en compagnie duquel il fait les quatre cents coups. Les deux garçons font un jour la connaissance de la ravissante Luisa, 28 ans, qui n'est autre que la femme d'un cousin de Tenoch. Sous le charme, le jeune homme lui propose immédiatement de l'accompagner à Boca del Cielo, une superbe plage de la région. Mais Luisa, heureuse en ménage, refuse l'offre. Quelques jours plus tard, quand la jeune femme apprend que son mari la trompe, elle décide de changer de vie et accepte de partir avec Tenoch et Julio...

Que vous enviez les vacanciers de cet été ou soyez simplement un adepte des rues parisiennes désertes du mois d'août, le 7e art peut vous faire voyager en seulement quelques heures. Embarquement immédiat... 

Lire aussi

Commentaires

2 comments
Clotilde G
Clotilde G

Et dans un style plus honteux mais vraiment délectable : 'Nos jours heureux' avec Jean-Paul Rouve, Marilou Berry et Omar Sy. Un délire sur les colonies de vacances avec des répliques cultissimes dedans... Miam !