Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les 100 meilleurs films français
Le Mépris
Le Mépris

Les 100 meilleurs films français

Notre collection des 100 plus meilleurs films français de l'histoire : vive le cinéma bleu-blanc-rouge !

Par La Rédaction
Advertising

D’après vous, quels sont les meilleurs films français de l’histoire ? Chez Time Out, on a fait le tour de cette épineuse question pour en tirer les meilleures oeuvres. Un classement qui aura suscité nombreux débats et querelles au sein de la rédaction mais qui aura eu le mérite de mettre en lumière l'immense valeur de notre cinéma hexagonal. De Renoir à Méliès, en passant par Varda, Carax, Godard, Denis ou Kechiche, vous y trouverez aussi bien les grands classiques des années 60 que des pépites du cinéma moderne. Voici un top 100 simplement et modestement dicté par nos émotions qui n'hésite pas à lorgner, parfois vers le cinéma d'auteur, l'horreur, la science-fiction ou vers les cimes du romantisme... Bonne séance à vous. 

Les 100 meilleurs films français

1
La Règle du jeu

La Règle du jeu (1939)

Cinéma Comédie

De et avec Jean Renoir / Avec Marcel Dialo, Nora Gregor, Carette, Paulette Dubost et Mila Parély

Si 'La Règle du jeu' figure régulièrement sur le podium dans les classements des meilleurs films de l'histoire du cinéma, ce n'est pas un hasard. Cela tient bien sûr à ses nombreuses qualités intrinsèques, à la légende qui l'entoure, mais aussi au fait qu'il s'agit d'une œuvre qui plaît particulièrement aux cinéphiles. Une œuvre qui donne envie de la commenter et de l'imiter. Le montage parfois nerveux et elliptique, l'utilisation virtuose de la profondeur de champ et de la profondeur sonore, les niveaux presque infinis de lecture, l'aspect choral de l'histoire, sont autant d'éléments novateurs qui font de 'La Règle du jeu' un film en avance sur son temps... Lire la suite

2
Les Films du Losange
Les Films du Losange

La Maman et la Putain (1973)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Jean Eustache / Avec Jean-Pierre Léaud, Bernadette Lafont et Françoise Lebrun

En 1973, La Maman et la Putain reçoit le prix spécial du Jury au Festival de Cannes. Dans la salle, on crie au scandale. Un égosillement inutile puisque près de quarante ans plus tard, le long métrage mettant en scène les amours contrariées d’Alexandre, Marie et Veronika est toujours cité à comparaître au Panthéon des plus grands films français. Monument crépusculaire de la Nouvelle Vague, la Maman et la Putain n’est pourtant pas facile. Sur le papier, le chef-d’œuvre de Jean Eustache pourrait en endormir plus d’un : une pellicule en noir et blanc qui s’étire sur plus de trois heures trente, de longues tirades philosophico-descriptives et un casting replié sur trois protagonistes... Et pourtant...

Advertising
3
Les Enfants du Paradis

Les Enfants du Paradis (1943)

Cinéma Drame

De Marcel Carné / Avec Arletty, Jean-Louis Barrault, Maria Casarès et Pierre Brasseur

Faire du beau avec du sale, construire de la lumière avec de l’ombre. Ou comment l’un des films les plus éblouissants du répertoire cinématographique français fut tourné pendant les heures les plus sombres de son histoire. En 1943, l’Occupation assomme le pays, ailleurs la Seconde Guerre bat son plein. Et Marcel Carné amorce le tournage des ‘Enfants du Paradis’. Lire la suite

4

Le Mépris (1963)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Jean-Luc Godard / Avec Brigitte Bardot, Michel Piccoli, Fritz Lang

La voix nonchalante de Brigitte Bardot résonne encore dans nos têtes. Depuis les chevilles jusqu’à la pointe des seins, la revue de son anatomie à la lumière orangée des persiennes est devenue immortelle. « Tu les aimes mes cheveux, aussi ? Et mes cuisses ? Tu vois mon derrière dans la glace ? Tu les trouves jolies, mes fesses ? » demande-t-elle entièrement nue à un Michel Piccoli lascivement allongé sur le lit. A force de scènes mythiques, c’est le film entier qui est devenu légendaire. Filmé au millimètre, magnifié par le soleil italien,  Le Mépris n’est pas une réflexion anodine sur le métier de cinéaste, mais un hommage militant au septième art. Comment rester soi-même dans un monde ravagé par des enjeux économiques destructeurs ?

Advertising
5

Pierrot le fou (1965)

Cinéma Drame

De Jean-Luc Godard / Avec Jean-Paul Belmondo et Anna Karina

« D'une beauté surhumaine » (c’est Louis Aragon qui le dit), ‘Pierrot le fou’ est un fabuleux poème en forme de film, patchwork littéraire, pictural et sonore, à la fois comédie musicale et bande dessinée – avec, parfois, des dialogues tirés de publicités pour shampoing ou des filtres de couleurs vives aux faux airs de toile de Warhol. Lire la suite

6
Les Yeux sans visage
Les Yeux sans visage

Les Yeux sans visage (1959)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Georges Franju / Avec Pierre Brasseur, Alida Valli, Juliette Mayniel

C’est seulement le deuxième long métrage de Georges Franju. Pourtant, Les Yeux sans visage est incontestablement un chef-d’œuvre du cinéma fantastique français. Adaptation du roman de Jean Redon sorti un an plus tôt, ce film tout en ombres et en silences mêle de manière virtuose effroi et poésie, épouvante et fascination. On y retrouve l’esthétique glaciale de celui qui avait jusqu’alors tourné des documentaires au réalisme impitoyable, décrivant tour à tour le monde des abattoirs ou le triste destin des « gueules cassées ». Avec ce film monumental et frankensteinien, Georges Franju a parfois été désigné comme un précurseur du cinéma gore, qui apparaîtra en effet quelques années plus tard...

Advertising
7
migrate.40516.jpg
Photo: Courtesy of Continental Distributing

Playtime (1967)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Comédie

De Jacques Tati / Avec Jacques Tati, Barbara Dennek

Le génie de Playtime est bien connu : il tient à l’esprit visionnaire de Tati, lequel n’a cessé de tourner en dérision les tares de la modernité tout en les sublimant. Porté par cette foi en sa vision, le cinéaste va déployer des moyens à la démesure de son talent pour créer son chef-d’œuvre. Le budget atteint plus de 15 millions d’euros, ce qui à l’époque est colossal, une somme engloutie notamment dans l’édification de studios immenses en banlieue parisienne. Ces décors somptueux, baptisés « Tativille », permettent au réalisateur de se moquer de l’architecture moderne, en jouant de façon délectable sur les perspectives, les reflets, les transparences, les lignes et les angles... Mais il faut le souligner : Playtime est d’abord un grand moment d’hilarité perpétuelle, une « récréation » comme l’indiquait le titre de travail original...

8
L'Atalante

L'Atalante (1934)

Cinéma Comédie

De Jean Vigo / Avec Michel Simon, Jean Dasté, Dita Parlo

Plusieurs aspects de ‘L’Atalante’ ont concouru à en faire l’un des films français les plus mythiques. D'abord son réalisateur, Jean Vigo, cinéaste d’une poésie folle et fils d'anarchiste, mort à 26 ans pendant le montage de ce qui restera son unique long métrage. Et comme si ça ne suffisait pas, le destin rocambolesque s'en prit au film... Lire la suite

Advertising
9
Les Quatre Cents Coups
© Films du Carosse

Les Quatre Cents Coups (1959)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De François Truffaut / Avec Jean-Pierre Léaud, Claire Maurier, Albert Rémy

Sans doute l'un des premiers longs métrages les plus célèbres de l'histoire du cinéma, Les Quatre Cent Coups apparaît en 1959 comme le manifeste esthétique et le fer de lance de la Nouvelle Vague naissante (A bout de souffle sortira l'année suivante) et comme le premier épisode de la saga centrée sur l'alter ego de Truffaut, Antoine Doisnel - interprété par un impressionnant Jean-Pierre Léaud d'à peine 15 ans. Largement autobiographique et tourné en décors naturels, Les Quatre Cents Coups recevra le prix de la Mise en scène au festival de Cannes. Et il reste, plus de 50 ans après sa sortie, un film aussi charmant qu'incontournable.

10
Cléo de 5 à 7
Cléo de 5 à 7

Cléo de 5 à 7 (1962)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Agnès Varda / Avec Corinne Marchand, Loye Payen, Dominique Davray

Entre cinq et sept heures du soir, Cléo (Corinne Marchand), jeune et jolie chanteuse, déambule à travers Paris dans l'attente anxieuse de ses résultats d'analyses médicales. Fable urbaine en temps réel, promenade philosophique le long de la rive gauche – traversant le parc Montsouris et le quartier de Montparnasse pour y rencontrer une cartomancienne, un garçon de café ou un amant… –, ce film essentiel d’Agnès Varda propose une épatante synthèse entre fiction et documentaire, qui résume avec finesse et sensibilité l'apport majeur de la Nouvelle Vague lors de sa sortie, en 1962.

Advertising
11
La Belle et la Bête

La Belle et la Bête (1946)

Cinéma Fantastique

De Jean Cocteau / Avec Jean Marais, Josette Day, Michel Auclair

Jean Cocteau disait du cinéma qu’il est « l'écriture moderne dont l'encre est la lumière ». Tourné au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la ceinture serrée, 'La Belle et la Bête' en est le reflet magistral. Clairs-obscurs tranchants, jeux d'ombres aux faux airs expressionnistes, effets spéciaux à base de fumée... Lire la suite

12
L'Armée des ombres

L'Armée des ombres (1969)

Cinéma Drame

De Jean-Pierre Melville / Avec Lino Ventura, Simone Signoret, Paul Meurisse

Avec ‘L’Armée des ombres’, Jean-Pierre Melville adapte le roman homonyme de Joseph Kessel (1943), auquel il rajoute quelques-uns de ses propres souvenirs de la Résistance. La Résistance : c’est bien elle, cette armée invisible où se croisent Lino Ventura, Simone Signoret, Paul Meurisse ou Jean-Pierre Cassel, incarnant des personnages inspirés de... Lire la suite

Advertising
13

Les Demoiselles de Rochefort (1967)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Jacques Demy / Avec Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Jacques Perrin

Les Demoiselles de Rochefort sont au cynisme ce que l’aspirine est au mal de crâne : le remède le plus efficace jamais inventé. Au pays merveilleux de Rochefort, les embruns marins charrient le virus de la poésie, et infectent tout sur leur passage. Delphine et Solange (Catherine Deneuve et Françoise Dorléac dans son avant-dernière apparition au cinéma), sévèrement atteintes, vivent de leur passion, respectivement la danse et la musique, et rêvent de lendemains qui chantent, d’amour et d’eau fraîche. Ça tombe bien, une ribambelle de cœurs à prendre débarque justement au port : des forains, un gérant de magasin de musique, un marin-peintre-poète, un pianiste américain... De quoi donner matière à des intrigues amoureuses et des coups de foudre terrassants.

14
Le Salaire de la peur

Le Salaire de la peur (1953)

Cinéma Action & aventure

De Henri-Georges Clouzot / Avec Yves Montand, Charles Vanel, Folco Lulli

A l'instar des autres œuvres de Clouzot (la terreur des ‘Diaboliques’, le suspense du ‘Corbeau’...), le ‘Salaire de la peur’ est une expérience. Un film d'action incroyable, une aventure humaine rêche et brutale, un film brûlé sous le soleil, au goût de poussière... L'histoire d'une poignée d'hommes perdus au fin fond du monde, à qui on propose... Lire la suite

Advertising
15
La Grande Illusion

La Grande Illusion (1937)

Cinéma Drame

De Jean Renoir / Avec Jean Gabin, Marcel Dalio, Pierre Fresnay, Eric von Stroheim

« 'La Grande Illusion' est un film sur la guerre où vous ne verrez ni bataille ni espion », promettait la bande-annonce de 1937. Et pour cause, l’histoire prend place dans un camp de prisonniers où les enjeux sont avant tout humains et sociaux. Ce qui intéresse Renoir à cette époque, c’est de montrer que la guerre est aussi ce moment... Lire la suite

16
Mon oncle

Mon oncle (1958)

Cinéma Comédie

De Jacques Tati / Avec Jacques Tati, Jean-Pierre Zola, Adrienne Servantie

Créateur total, Jacques Tati est un auteur à part dans le cinéma français, perfectionniste s'attelant à chaque détail de son univers. Son personnage de grand escogriffe en apesanteur est reconnaissable entre mille – comme l'est celui de Charlot –, et ses films continuent de fasciner par leur invention. D'une paradoxale modernité... Lire la suite

Advertising
17
Un Prophète
Un Prophète

Un prophète (2009)

Cinéma

De Jacques Audiard / Avec Tahar Rahim, Niels Arestrup

Voilà assurément, pour la France, l'une des plus grosses tueries cinématographiques de ces derniers temps. Sorti en 2009, 'Un prophète' de Jacques Audiard éblouit par la diversité des thèmes qui le traversent, et par l'intelligence du traitement de chacun d'entre eux : à la fois roman d'apprentissage, documentaire... Lire la suite

18
Les valseuses
Les valseuses

Les valseuses (1974)

4 sur 5 étoiles
Cinéma Comédie

De Bertrand Blier / Avec Gérard Depardieu, Patrick Dewaere, Miou-Miou

Comme son appétit pour l'étrange le poussera à réaliser Buffet froid cinq années plus tard, son attirance pour la marge motiva certainement Blier, pour son troisième film, à suivre ce couple de personnages déambulant dans une France endormie et réactionnaire, piétinant les conventions, les règles, s'installant dans les maisons fermées, draguant des femmes mûres et sombres (étonnante Jeanne Moreau), et des jeunes femmes faussement frigides en manque d'amour (Miou-Miou, dans l'un de ses meilleurs rôles). Depardieu et Dewaere resplendissent dans ce film révolutionnaire hilarant et provocateur, où Blier crache au visage du bon goût et de l'Hexagone...

Advertising
19
Au hasard Balthazar

Au hasard Balthazar (1966)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Robert Bresson / Avec Anne Wiazemsky, Jean-Claude Guilbert, François Lafarge

Dès ses premières minutes, ‘Au hasard Balthazar’ est un film baigné d’absolu et d'innocence : deux jeunes enfants y recueillent un âne, qu'ils baptisent du nom d'un roi mage et auquel ils prodiguent le « sel de l'intelligence ». Miracle ? Qu'on ne s'y trompe pas : l’âne du film de Bresson est une figure largement comparable à celle du... Lire la suite

20
Van Gogh
Van Gogh

Van Gogh (1991)

Cinéma Drame

Maurice Pialat était un franc-tireur, de ceux qui peuvent dire, en recevant une Palme d'or, que « si vous ne m'aimez pas, je peux vous dire que je ne vous aime pas non plus ! ». Pour son avant-dernier film, le metteur en scène de Police s'attaque à un sujet en or, en choisissant les derniers jours de la vie du peintre hollandais légendaire Vincent Van Gogh. Il fait ici appel au trop rare Jacques Dutronc, acteur fin et discret choisissant souvent ses rôles avec discernement. Regard perçant, physique svelte, visage émacié, tourments intérieurs, il est magnifique en peintre torturé et amoureux, et emporte le César du meilleur acteur. Le film, naturaliste, sec, sans musique, en devient incroyablement charnel : la peinture étalée sur la toile en gros plans a quelque chose d'érotique.

Advertising
21
La Nuit américaine
© Les Films du Carrosse

La Nuit américaine (1973)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Comédie

De François Truffaut / Avec Jacqueline Bisset, Jean-Pierre Léaud, Jean-Pierre Aumont

La Nuit américaine peut être vu comme un archétype de mise en abyme, un film se tournant dans le film qu’on regarde – ce qui est d’ailleurs presque un genre à part entière, avec 8 ½ de Fellini ou Le Mépris de Godard. Ici, François Truffaut interprète donc lui-même un metteur en scène, sur le plateau d'un film dont il perd peu à peu le contrôle. Parmi les membres de son équipe de tournage, on retrouve avec plaisir un Jean-Pierre Léaud tout en logorrhées auto parodiques, Jean-François Stévenin régisseur, Dani (chanteuse gainsbourgienne) en script-girl, Bernard Menez photographe, Jean-Pierre Aumont en vieux beau, ou Jacqueline Bisset en vedette anglo-saxonne. Mais au-delà de son réjouissant casting, et comme son nom le laisse entendre, La Nuit américaine est avant tout une réflexion sur l'illusion...

22
Le Rayon vert

Le Rayon vert (1983)

Cinéma Drame

De Eric Rohmer / Avec Marie Rivière, Vincent Gauthier, Rosette, Béatrice Romand

'Le Rayon vert' est sans doute le film le plus émouvant et le plus naturaliste d’Eric Rohmer. Naturaliste parce que Rohmer s’attache ici plus qu’ailleurs à dépeindre la vie telle qu’elle est et parce que la méthode qu’il utilise s’y emploie avec un réalisme bien étudié. Contrairement à son habitude, le cinéaste propose en effet aux acteurs de... Lire la suite

Advertising
23
Buffet froid
Buffet froid

Buffet froid (1979)

4 sur 5 étoiles
Cinéma Comédie

De Bertrand Blier / Avec Gérard Depardieu, Bernard Blier, Jean Carmet

Aujourd'hui classique, le film de Blier est un de ces ovnis dont le cinéaste a le secret. Absurde, cruel, drôle, Buffet froid est un film sans « pitch », non résumable en quelques lignes, sans concept réducteur. Comme une véritable tranche de vie surréaliste, il s’expérimente plus qu'il ne se raconte : Buffet froid est un film de « scènes », chaque séquence semblant respirer de sa propre énergie, sans même faire réellement suite à la précédente. Et l'auteur des Valseuses d'empiler des dialogues et des scènes décalées, où la cruauté l'emporte sur l'humour (et vice versa) créant un univers inouï. Définitivement l'un des plus grands films français !

24
© L'Année dernière à Marienbad

L'Année dernière à Marienbad (1961)

Cinéma Drame

De Alain Resnais / Avec Delphine Seyrig, Giorgio Albertazzi

Deux ans après sa collaboration avec Marguerite Duras pour ‘Hiroshima mon amour’, Alain Resnais s'adjoint ici les services d'Alain Robbe-Grillet, autre figure majeure du Nouveau Roman, au scénario et aux dialogues. Véritable expérience perceptive et mentale, le film, quand on en sort, paraît tout bonnement indescriptible. Dans un hôtel de luxe... Lire la suite

Advertising
25
Samourai
DR

Le Samouraï (1967)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Thriller

De Jean-Pierre Melville / Avec Alain Delon, François Périer, Nathalie Delon

Lorsqu'on demande à un réalisateur étranger de citer un maître du polar français, il y a une chance sur deux pour que l'intéressé vous coupe en hurlant « Melville ! » Dans le Samouraï l'acteur (Alain Delon) et sa beauté glaciale brillent de mille feux, évoquant à travers quelques lignes du « bushido », code d'honneur légendaire des samouraïs, l'incroyable solitude de ces guerriers. Le tueur Costello est donc seul, silencieux, angélique et impassible, et tente ici de survivre à tous. Film en couleur à la froideur quasi noir et blanc, Le Samouraï bénéficie également de la musique de l'excellent François de Roubaix et s'affiche au firmament des polars français fondateurs, comme beaucoup d'autres films de son réalisateur.

26
Amour

Amour (2012)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Michael Haneke / Avec Emmanuelle Riva, Jean-Louis Trintignant

Palme d'or en 2012, Amour est un film poignant, dévastateur : huis clos sur un couple d’octogénaires, Georges et Anne (superbement interprétés par Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva), face à la mort et au déclin physique. Mais enfin, c’est surtout un film sur l’amour (bien vu), dans ce qu’il a de moins niais, de plus viscéral ; la question étant, au fond : peut-il tenir à hauteur de la mort ? Or, Haneke répond par l’affirmative. Et disons-le tout de suite, ça dessèche la gorge, d’autant plus qu’il n’y a pas une once de pathos. La profonde simplicité de son motif, alliée à la réalisation au couteau du grand Autrichien – à coups de plans fixes précis, avec un beau sens des volumes, et d’une utilisation virtuose du hors-champ – fait de ce film un choc autant esthétique qu’émotif.

Advertising
27
Belle de Jour

Belle de jour (1967)

4 sur 5 étoiles
Cinéma

De Luis Bunuel / Avec Catherine Deneuve, Jean Sorel, Michel Piccoli, Pierre Clémenti

Ayant depuis longtemps tourné la page du surréalisme révolutionnaire dont il fit preuve pour L'Age d'or ou Un chien andalou, Bunuel s'attaque ici au roman éponyme de Joseph Kessel pour offrir un film au classicisme formel maîtrisé, et au sujet « brûlant ». Belle de jour décrit ainsi les pérégrinations d'une femme mariée insatisfaite sexuellement, et qui commence à travailler dans un bordel de luxe pour y trouver le plaisir qui lui manque. Catherine Deneuve y joue la carte du charme froid et évanescent, Michel Piccoli y est intense et juste (comme à son habitude), et le regretté Pierre Clémenti, à la beauté insolente, y interprète le « loubard » Marcel. Co-signé avec l'indispensable Jean-Claude Carrière, Belle de jour égratigne la bourgeoisie (une habitude chez Bunuel), et donnera lieu à une sorte de suite-hommage, Belle toujours, signée par l'étonnant Manoel de Oliveira en... 2006 ! Piccoli y reprendra son rôle quarante ans après.

28

Le père Noël est une ordure (1982)

Cinéma Comédie

De Jean-Marie Poiré / Avec Anémone, Thierry Lhermitte, Marie-Anne Chazel, Gérard Jugnot

Impossible de répertorier les meilleurs films français sans parler de la troupe du Splendid. Plus qu’une comédie dont la moitié des répliques sont devenues cultes, ‘Le père Noël est une ordure’ est désormais un langage à part entière. « C’est fin, c’est très fin, ça se mange sans faim », répétons-nous hilares à chaque dîner en famille... Lire la suite

Advertising
29
Le Corbeau

Le Corbeau (1943)

Cinéma Drame

De Henri-Georges Clouzot / Avec Pierre Fresnay, Ginette Leclerc, Héléna Manson

Henri-Georges Clouzot fait partie avec Claude Autant-Lara et Julien Duvivier de ces cinéastes d’avant la Nouvelle Vague qui ont porté un regard noir et misanthrope sur leurs contemporains. De façon injuste, ils ont tous été attaqués sans relâche par la jeune garde des Cahiers du Cinéma, François Truffaut, Jean-Luc Godard et... Lire la suite

30

Shoah (1985)

Cinéma Documentaire

Documentaire réalisé par Claude Lanzmann.

Film fleuve avoisinant les dix heures, ce documentaire tourné sous commande entre 1976 et 1981 traite de front l’extermination des juifs pendant la seconde guerre mondiale. Loin des écueils de la fiction, Lanzmann donne la parole. Il la donne aux témoins de la Shoah, qu’ils soient juifs ou même nazis. Il filme les lieux du génocide, ses espaces vides, ces endroits à n’y rien comprendre sans les mots de celles et ceux qui savent... Lire la suite

Advertising
31
120 BPM
120 BPM

120 battements par minute (2017)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Robin Campillo / Avec Nahuel Pérez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel, Yves Heck

Dix ans après avoir coécrit Entre les murs (lauréat de la Palme d'or en 2008), Robin Campillo – scénariste et réalisateur à l’origine du chef-d’œuvre Eastern Boys – nous offre ce film de lutte qui suit dans les années 90 les militants d’Act Up à Paris, des gens (les formidables Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel…) qui se battent pour faire entendre auprès des autorités et du grand public leur rage de vivre, à travers des actions coup de poing : assaut du siège d'une société pharmaceutique, coloration de la Seine en rouge sang… Sous ses faux airs naturistes, le film traite aussi – et surtout – de l’amour, du désir et de l’ivresse, magnifiée par la bande originale d’Arnaud Rebotini (César 2018 de la meilleure musique originale), qui abandonne pour un temps les textures noires pour quelque chose de plus « lumineux » et house. Progressivement, la structure du film nous emmène du collectif à l’individu, dans la vie de deux militants – l'un séropositif, l'autre non – qui tombent amoureux sur fond de spleen… En bref ? Un grand film.

32
Le Genou de Claire

Le Genou de Claire (1970)

Cinéma Comédie

De Eric Rohmer / Avec Jean-Claude Brialy, Aurora Cornu, Béatrice Romand

Tourné en 1969 (année éminemment érotique, comme chacun sait), 'Le Genou de Claire' est l’avant-dernier volet des ‘Six Contes moraux’ d’Eric Rohmer – après ‘La Collectionneuse’ et ‘Ma nuit chez Maud’. Et il est souvent considéré comme l'un des meilleurs. Plusieurs raisons à cela. D'abord son interprète principal... Lire la suite

Advertising
33
La Haine

La Haine (1995)

Cinéma Drame

De Mathieu Kassovitz / Avec Vincent Cassel, Hubert Koundé, Saïd Taghmaoui

En 1995, le second long métrage de Mathieu Kassovitz fait l’effet d’un obus. Grinçant, subtil, brut, ‘La Haine’ expose pour l’une des premières fois au cinéma la réalité sociale des banlieues. Et met le doigt sur une plaie béante. Portrait social cru, moulé dans un noir et blanc atemporel, ce film en forme de manifeste sonde l'écrasante misère des... Lire la suite

34
Beau travail

Beau travail (1999)

Cinéma Drame

De Claire Denis / Avec Denis Lavant, Grégoire Colin, Michel Subor

S'inspirant d’un récit d’Herman Melville (‘Billy Budd’), Claire Denis en transpose l'action à Djibouti, dans un camp d'entraînement militaire où l’adjudant-chef Galoup (Denis Lavant) soumet ses légionnaires aux méthodes les plus rudes. Parmi ses nouvelles recrues, Sentain (Grégoire Colin) irradie un charme magnétique et taiseux, et se fait... Lire la suite

Advertising
35
La Jetée

La Jetée (1962)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Fantastique

De Chris Marker / Avec Jean Négroni (narrateur)

Entre philosophie et poésie, ce petit chef-d’œuvre de 29 minutes est impossible à résumer. Et si réaliser un film aussi novateur et profond à partir de simples diaporamas et d'un texte était un pari risqué, la forme de La Jetée apparaît pourtant comme une évidence, mieux adaptée à son récit que tous les effets spéciaux de L'Armée des douze singes (pour lequel Terry Gilliam s'inspira ouvertement du film de Marker, sans jamais vraiment pouvoir tenir la comparaison). Enfin, inutile d'en dire plus : La Jetée est un court métrage suffoquant de beauté et une leçon de cinéma incontournable. Qui, à 50 ans, n'a pas pris la moindre ride.

36
Céline et Julie vont en bateau

Céline et Julie vont en bateau (1974)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Comédie

De Jacques Rivette / Avec Juliet Berto, Dominique Labourier, Bulle Ogier

Quelle liberté rieuse et quelle grâce charmante que celles de ce film de Rivette, qui évoque autant les théories de Brecht, 'La vie est un songe' de Calderon, que les 'Aventures de Spirou et Fantasio'. Julie (Dominique Labourier), charmante bibliothécaire et ésotériste amateure, ramasse par hasard dans un parc le foulard que Céline... Lire la suite

Advertising
37
O Acossado
©DR

A bout de souffle (1960)

5 sur 5 étoiles
Cinéma

De Jean-Luc Godard / Avec Jean-Paul Belmondo, Jean Seberg

Georges de Beauregard était-il conscient du rôle incroyable qu'il allait jouer dans l'histoire du cinéma, lorsqu'il confia un budget au jeune Jean-Luc Godard pour qu'il puisse simplement « faire son film », laissant carte blanche au futur réalisateur du Mépris ? Ainsi naquit un double mythe : un classique absolu, et un homme controversé porté au pinacle. A bout de souffle, traité dans mille ouvrages, encore discuté aujourd'hui, est un film d'une liberté hallucinante, où la beauté garçonne de Jean Seberg dispute la lumière à l'hallucinante décontraction d'un Jean-Paul Belmondo. Dernières heures d'un tueur de flic en fuite, A bout de souffle est tout à la fois un vent de liberté, une histoire d'amour, un instantané de vie, un bras d'honneur aux règles cinématographiques. 

38
Le Boucher

Le Boucher (1969)

Cinéma Drame

De Claude Chabrol / Avec Jean Yanne, Stéphane Audran

Un beau jour, Stéphane Audran, alors la compagne de Claude Chabrol, lui fait part de son souhait de tourner avec Jean Yanne, avec lequel le cinéaste venait de terminer ‘Que la bête meure’. Etincelle : Chabrol, qui avait en tête une idée de film basé sur une institutrice, et un autre sur un tueur en série, fusionne les deux et offre les... Lire la suite

Advertising
39
Holy Motors
Holy Motors

Holy Motors (2012)

5 sur 5 étoiles
Cinéma

De Leos Carax / Avec Denis Lavant et Edith Scob

Treize ans après Pola X (et plus de vingt après Les Amants du Pont-Neuf), Leos Carax revient avec un long métrage plus "godardien" que jamais : Holy Motors, trip surréel et baroque, souvent jubilatoire, où son acteur-fétiche, l’étrange et poétique Denis Lavant, interprète un certain Monsieur Oscar. Oscar, comme son nom le laisserait entendre, peut apparaître comme une métaphore vivante du cinéma, que le film suit un jour et une nuit au gré de ses métamorphoses. Une dizaine de rôles à tenir, pour lesquels le fantastique Lavant/Oscar se grime à l’arrière d’une limousine. Et l’occasion pour Carax de jouer avec les genres et de multiplier les clins d’œil à Franju, Jean Seberg voire à Tron...

40

Les Tontons flingueurs (1963)

Cinéma Comédie

De Georges Lautner / Avec Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Claude Rich

Y a-t-il œuvre plus culte encore que ‘Les Tontons flingueurs’, dans notre bel Hexagone ? Oui, certainement, mais peu ! Si le film de Lautner est l'un des rares longs métrages en noir et blanc à être encore si populaire auprès des jeunes générations, c'est essentiellement pour deux raisons. Les acteurs, d'abord, au millimètre, parfaits dans... Lire la suite

Advertising
41
Lola Montès

Lola Montès (1955)

Cinéma Comédie

De Max Ophüls / Avec Martine Carol, Peter Ustinov, Anton Walbrook

'Lola Montès' est le récit éponyme de la vie d'une célèbre danseuse et courtisane du XIXe siècle qui, après avoir été notoirement liée au compositeur Franz Liszt, devint une intime de Louis Ier de Bavière... avant que son audace ne la conduise à la déchéance sociale. Destinée fascinante et héroïque qu'Ophüls narre à rebours, par une... Lire la suite

42

A nos amours (1983)

Cinéma Comédie

De Maurice Pialat / Avec Sandrine Bonnaire, Evelyne Ker, Dominique Besnehard

Certainement l'un des plus grands films de Pialat, 'A nos amours' est exceptionnel pour plusieurs raisons. D'abord, et même si c'est secondaire, il est troublant d'y trouver une BO composée par Klaus Nomi... Surtout, le film frappe par son casting surprenant et impeccable, où une très jeune Sandrine Bonnaire – dont c'est le premier rôle... Lire la suite

Advertising
43
La Vie D'Adele - Blue is the Warmest Colour

La Vie d'Adèle (2013)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Abdellatif Kechiche / Avec Adèle Exarchopoulos, Léa Seydoux

Tout simplement magnifique, La Vie d'Adèle se pose comme une évidence, à l'image de certains films d'Eustache, de Renoir, d'un réalisme époustouflant et d'une contemporanéité palpable. Plongée dans ce film-fleuve de trois heures qui passent comme une lettre à la poste, Adèle (Adèle Exarchopoulos, éblouissante) traverse l'adolescence. Lycéenne curieuse, elle lit Marivaux et s'initie à l'amour, d'abord avec un lycéen gentiment banal, puis avec Emma, étudiante des Beaux-Arts aux cheveux bleus (Léa Seydoux, en lesbienne magnétique), avec laquelle elle vivra une passion complice et complexe. Lumineux, le film d'Abdellatif Kechiche s'impose comme une ode à la vie, une affirmation joyeuse de son intensité. Toutefois, il serait injuste de limiter La Vie d'Adèle à un itinéraire sensuel ou sentimental. Tout le quotidien de la jeune héroïne s'y retrouve en effet : parents, amis, travail, politique... L'histoire d'Adèle paraît simple, humble ; elle se révèle en fait d'une densité bouleversante.

44

Les Diaboliques (1955)

Cinéma Drame

De Henri-Georges Clouzot / Avec Simone Signoret, Véra Clouzot, Paul Meurisse

Il est commun de dire que la France se révèlerait incapable de donner dans le « cinéma de genre ». Si le terme est discutable (car d’abord, qu'est-ce qu'un « genre » ?), il est pourtant difficile d'oublier l'œuvre de cinéastes comme Franju, Verneuil, et surtout Clouzot, dont la contribution au septième art est époustouflante… Lire la suite

Advertising
45

Hiroshima mon amour (1959)

Cinéma Comédie

De Alain Resnais / Avec Emmanuelle Riva, Eiji Okada, Bernard Fresson

Sorti en 1959 et tiré de l'œuvre homonyme de Marguerite Duras (qui participe d'ailleurs activement à son adaptation, se chargeant du scénario et des dialogues), le film d'Alain Resnais est un véritable manifeste esthétique, parfois comparé à la révolution du regard entreprise pour la peinture par Picasso et ses... Lire la suite

46
Mouchette

Mouchette (1967)

Cinéma

De Robert Bresson / Avec Nadine Nortier, Jean-Claude Guilbert, Marie Cardinal

« Il y a dans toute l'œuvre de Bernanos une sensibilité à Dieu que j'ai tenté de transposer dans mes images et dans leur rythme », déclarait Robert Bresson à propos de son film. Après le ‘Journal d'un curé de campagne’ en 1951, le cinéaste emprunte à nouveau son titre (et son personnage principal) à l’auteur de... Lire la suite

Advertising
47
Ma nuit chez Maud

Ma nuit chez Maud (1969)

Cinéma Drame

De Eric Rohmer / Avec Jean-Louis Trintignant, Françoise Fabian

Comme l’expliquait récemment le professeur de Lettres Laurent Thirouin sur France Culture, 'Ma nuit chez Maud' n’est pas tant le film pascalien qu’on se plaît tant à décrire, qu’un film qui discute de Pascal, c’est-à-dire de probabilités, de religion et surtout de choix. Eric Rohmer, génie dans l’art de mettre en scène la... Lire la suite

48
La Passion de Jeanne d'Arc

La Passion de Jeanne d'Arc (1927)

Cinéma Drame

De Carl Theodor Dreyer / Avec Renée Faconetti, Eugène Sylvain, Antonin Artaud

Originellement destiné à être l'un des premiers films parlants, 'La Passion de Jeanne d'Arc' est pourtant muet. Le film suit, pas à pas, le procès de la pucelle de Domrémy avec la rigueur narrative d'un compte rendu d'audience. Or, le parti pris de Dreyer est simple : filmer les visages, seulement les visages, et... Lire la suite

Advertising
49
Histoire(s) du cinéma

Histoire(s) du cinéma (1998)

Cinéma Documentaire

De Jean-Luc Godard

Godard a beaucoup été parodié, car il existe un esprit Godard. Sorte de groupe-somme de films sur le cinéma, ‘Histoire(s) du cinéma’ en symbolise quelques traits : jeu sur les images, les sons, les répétitions. Jeu sur les mots, les sens, les symboles, les thèmes... En huit films d'une cinquantaine de minutes tournés entre 1988 et 1998... Lire la suite

50
Plein soleil

Plein soleil (1960)

Cinéma Drame

De René Clément / Avec Alain Delon, Maurice Ronet, Marie Laforêt

Huit ans avant ‘La Piscine’, Delon et Ronet se croisent pour la première fois sur fond humide avec ce ‘Plein soleil’, tourné en partie en pleine mer d'Italie. Delon aborde les années 1960 avec cette réalisation de René Clément (‘Jeux interdits’, ‘Le Passager de la pluie’), et devient instantanément une icône en interprétant le... Lire la suite

Advertising
51
L'Enfance nue

L'Enfance nue (1968)

Cinéma Drame

De Maurice Pialat / Avec Michel Tarrazon, Raoul Billerey, René Thierry

Quand il réalise son premier long métrage, ‘L’Enfance nue’, Maurice Pialat a déjà 40 ans révolus. Cet âge avancé pour un réalisateur débutant le met alors dans une situation particulière, celle de devoir trouver sa place dans un cinéma alors dominé par la Nouvelle Vague. Coproduit par François Truffaut et Claude Berri, ‘L’Enfance nue’ se... Lire la suite

52
La Peau douce
La Peau douce

La Peau douce (1964)

Cinéma Drame

De François Truffaut / Avec Jean Desailly, Françoise Dorléac, Nelly Benedetti

La Peau douce est curieusement l’un des films de François Truffaut les plus méconnus. Inspiré d’un fait divers, ce récit froid et sombre d’un adultère dramatique s’affirme pourtant au fil des années comme une œuvre de premier ordre. En effet, le cinéaste met ici à nue une face de l’amour et du couple différente de celle, plus romantique, présentée dans Jules et Jim, réalisé trois ans auparavant. L’écrivain et homme marié Pierre Lachenay, admirablement interprété par Jean Desailly, tombe amoureux d’une hôtesse de l’air avec laquelle il entame une relation cachée. En insistant sur les petites lâchetés et les mensonges maladroits qui mènent au pire, François Truffaut dresse un constat – un peu "sadique", comme il le dit lui-même – sur l’amour, à travers un personnage dont il prend un malin plaisir à étaler le destin pathétique. C’est aussi l’occasion d’admirer Françoise Dorléac dans son meilleur rôle.

Advertising
53
Série noire

Série noire (1979)

Cinéma Drame

De Alain Corneau / Avec Patrick Dewaere, Marie Trintignant, Bernard Blier

A l'instar du ‘Buffet froid’ de Bertrand Blier, dans lequel on croise aussi Bernard Blier, ‘Série noire’ est un étrange film atmosphérique, aux personnages et aux situations décalées. Mais c'est avant tout un festival Dewaere, l'acteur emplissant chaque plan dans lequel il apparaît d'une énergie folle, une gestuelle nerveuse et... Lire la suite

54
Le Cercle Rouge

Le Cercle rouge (1970)

Cinéma Thriller

De Jean-Pierre Melville / Avec Alain Delon, Gian Maria Volonte, Yves Montand

En exergue de ce stupéfiant polar de Jean-Pierre Melville (pour lequel le cinéaste retrouve Alain Delon, trois ans à peine après ‘Le Samouraï’), le spectateur se retrouve nez à nez avec un aphorisme de Rama Krishna : « Quand des hommes, même s'ils l'ignorent, doivent se retrouver un jour, tout peut arriver à... Lire la suite

Advertising
55
Pickpocket

Pickpocket (1959)

Cinéma Comédie

De Robert Bresson / Avec Martin La Salle, Marika Green, Jean Pelegri

A une époque où le cinéma parlant était encore très influencé par le théâtre, Robert Bresson a posé les bases de l’autonomisation du cinéma comme forme d’art à part entière. Rompant avec les techniques du passé, le réalisateur emploie une méthode radicale : acteurs utilisés comme des « modèles » au ton monocorde... Lire la suite

56
Les Parapluies de Cherbourg
Les Parapluies de Cherbourg

Les Parapluies de Cherbourg (1964)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Jacques Demy / Avec Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo, Anne Vernon

Les couleurs vives de ses images, et les phrases chantées, auraient vite fait d'induire en erreur : Les Parapluies de Cherbourg n'est pas un film léger. Si l'extraordinaire musique de Michel Legrand porte l'œuvre, comme un filet d'eau clair ininterrompu, le scénario traite de la guerre d'Algérie et d'amour perdu, de cœur brisé et de destin tragique, le tout avec une fausse superficialité qui en renforce plutôt l'émotion et la profondeur. On en ressort en chantant, certes, mais mouchoir à la main ! Palme d'Or à Cannes en 1964, Les Parapluies de Cherbourg fut aussi le film qui révéla Catherine Deneuve. Pour l'actrice, Demy fut « le premier véritable cinéaste » qu'elle ait rencontré. Dans son genre, en France, il est aussi le seul.  

Advertising
57
Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle)

Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle) (1996)

Cinéma Drame

De Arnaud Desplechin / Avec Mathieu Amalric, Emmanuelle Devos

Après l'errance kafkaïenne et intrigante d'une tête coupée ('La Sentinelle' en 1992), Arnaud Desplechin réalise avec ce film-fleuve de près de trois heures, une œuvre emblématique du cinéma français des années 1990. Où l’on suit Paul Dédalus (Mathieu Amalric), thésard en sciences humaines de bientôt 30 ans... Lire la suite

58

Le Clair de terre (1970)

Cinéma Drame

De Guy Gilles. Avec Patrick Jouané et Edwige Feuillère.

Pierre est parisien et décide de partir pour Tunis. Il se retrouve ainsi là où il est né, là où est morte sa mère. On lui demande alors : « Quelles sont les choses dont vous rêvez le plus ? ». Une réponse : « Prendre le temps de s’arrêter, de respirer, et de regarder les fleurs » (ceux sont les mots d’Hervé Villard dans le film). Lire la suite

Advertising
59
Le Roi et l'oiseau

Le Roi et l'Oiseau (1980)

Cinéma Film d'animation

De Paul Grimault

Projet pharaonique qui mit trente ans à voir le jour dans sa version définitive, ‘Le Roi et l’Oiseau’ connut une première existence sous le titre ‘La Bergère et le Ramoneur’ en 1953. Il s’agissait au départ d’une adaptation du conte d’Andersen par Paul Grimault et Jacques Prévert, mais l’ampleur du projet... Lire la suite

60
La Grande Vadrouille

La Grande Vadrouille (1966)

Cinéma Comédie

De Gérard Oury / Avec Louis de Funès, Bourvil

Roi de la comédie populaire, Gérard Oury a hissé le genre au rang d’art en quelques films, du 'Corniaud' à 'Rabbi Jacob' en passant par 'La Grande Vadrouille'. La véritable force de ces comédies, c’est d’abord d’avoir résisté à l’épreuve du temps. Avec 17 millions d’entrées à sa sortie (un record conservé jusqu’en 1998... Lire la suite

Advertising
61
Le Roman d'un tricheur

Le Roman d'un tricheur (1936)

Cinéma Comédie

De Sacha Guitry / Avec Sacha Guitry, Jacqueline Delubac, Maguerite Moreno

‘Le Roman d'un tricheur’ est certainement le film le plus célèbre de Sacha Guitry, réalisé en 1936 d'après sa pièce de théâtre homonyme. Et il porte bien son titre : l'histoire est en effet narrée en voix-off, lue comme un roman. Or, si ce type de procédé court le risque de la redondance entre le discours et l’écran... Lire la suite

62
Delicatessen

Delicatessen (1991)

Cinéma Fantastique

De Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet / Avec Dominique Pinon, Jean-Claude Dreyfus

De ‘Delicatessen’, le souvenir retient avant tout un univers aux teintes lourdes, dégoulinant, grotesque et loufoque... Sorti au tout début des années 1990, ce premier grand film de Caro et Jeunet (avant ‘La Cité des enfants perdus’ en 1995) découvre un monde sale à travers le regard de deux enfants de sept ans... Lire la suite

Advertising
63

Je t'aime, je t'aime (1968)

Cinéma Fantastique

De Alain Resnais / Avec Claude Rich, Anouk Ferjac

A priori, ‘Je t’aime, je t’aime’ est un film de science-fiction : le héros, Claude Ridder, sert de cobaye à des scientifiques qui ont inventé une machine permettant de remonter le temps pendant une minute. Mais c’est en réalité à un voyage passionnant à travers la mémoire du personnage que nous invite Alain Resnais. Lire la suite

64
DR
DR

Napoléon (1927)

Cinéma Drame

De Abel Gance / Avec Albert Dieudonné, Antonin Artaud, Eugénie Buffet

L’ultra-célèbre (mais peu vu) Napoléon d'Abel Gance est un film muet des années 1920, d'une ambition démesurée et s’étalant sur plus de cinq heures. En trois mots : une antiquité monumentale. Et naturellement, comme pour tous les monuments, certains se diront que ça risque d’être passablement chiant à visiter – courant le risque du kitsch, ou de l'ennui devant des codes trop inactuels. Eh bien, pas du tout ! Même s’il s’agit là de l’histoire de Napoléon, le type envahissant par excellence, les scrupules sont ici superflus tant le film est d'une modernité incroyable, en plus de constituer l’un des sommets du cinéma muet (et on aurait envie de dire « du cinéma tout court »)...

Advertising
65
Un Conte de Noel

Un conte de Noël (2008)

Cinéma Drame

De Arnaud Desplechin / Avec Catherine Deneuve, Mathieu Amalric

Le huitième film d’Arnaud Desplechin s’inscrit dans la lignée des grandes œuvres sur les réunions de famille, où émergent quelques fractions de tendresse au milieu des règlements de compte, de la maladie et des petites pudeurs. Film choral et fleuve, ‘Un conte de Noël’ repose sur une mise en scène conduite par... Lire la suite

66
Loulou

Loulou (1980)

Cinéma Comédie

De Maurice Pialat / Avec Isabelle Huppert, Gérard Depardieu, Guy Marchand

Loulou (Gérard Depardieu), c'est un zonard du début des années 1980, qu’on croirait tout sorti d'une chanson de Renaud ; il est flemmard, bon vivant, porte un blouson de motard en cuir… Bref, Depardieu jeune. Il séduit Nelly (Isabelle Huppert), jeune femme comme il faut... Lire la suite

Advertising
67
La Chienne

La Chienne (1931)

Cinéma Drame

De Jean Renoir / Avec Michel Simon, Janie Marèse

Jean Renoir a livré un jour à la télévision la raison pour laquelle il a réalisé ‘La Chienne’ : « J'aime beaucoup, enfin c'est plus que cela, je suis assez passionné, platoniquement, par les femmes que l'on rencontre dans les rues de Paris. Je voulais raconter une histoire qui se passerait autour d'une fille comme cela. » Lire la suite

68
La Piscine

La Piscine (1968)

Cinéma Drame

De Jacques Deray / Avec Alain Delon, Romy Schneider

Ca n'est pas un hasard si la scène d'introduction de ‘La Piscine’ a été récemment utilisée pour une publicité d'une marque de luxe. Erotique, provocante, d'une sensualité hallucinante, elle plonge d'emblée dans l'atmosphère torride et lancinante d'un thriller psychologique exceptionnel. Lire la suite

Advertising
69
Du côté d'Orouët

Du côté d'Orouët (1973)

Cinéma Comédie

De Jacques Rozier / Avec Bernard Menez, Caroline Cartier

En septembre, à l’heure où les autres rentrent de vacances, trois jeunes filles décident de partir au bord de la mer sur la côte vendéenne. Elles y croisent bientôt Gilbert (Bernard Menez, dont c’est ici le premier rôle), qu’elles vont taquiner, parfois un peu vaches, jusqu’à ce qu’il leur exprime son amertume. Lire la suite

70
Le Plein de super

Le Plein de super (1976)

Cinéma Comédie

De Alain Cavalier / Patrick Bouchitey, Etienne Chicot, Bernard Crombey

Film réalisé en 1976, 'Le Plein de super' ressemble à un secret précieux qui se transmet de bouche à oreille et fait de ceux qui le détiennent les heureux membres d’une communauté de chanceux. Si peu de gens ont eu vent d’un tel chef-d’œuvre, c’est non seulement qu’il est né de l’imagination d’un cinéaste de l’intime, Alain Cavalier... Lire la suite

Advertising
71
L'Inconnu du lac

L'Inconnu du lac (2013)

4 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Alain Guiraudie / Avec Pierre Deladonchamps, Christophe Paou et Patrick D'Assumçao

Présenté à Cannes dans la catégorie ‘Un certain regard’ – où il se vit récompensé, à juste titre, par le prix de la mise en scène – ‘L’Inconnu du lac’ partage avec ‘La Vie d’Adèle’ au moins une caractéristique notable : tout en traitant sans tabou de l’homosexualité, chacun des deux films réussit en effet à exprimer le désir au sens le plus... Lire la suite

72
Jules et Jim

Jules et Jim (1962)

5 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De François Truffaut / Avec Jeanne Moreau, Oskar Werner et Henri Serre

Des triangles amoureux, il y en a eu, mais peu sont parvenus à égaler celui de Jules et Jim (et Catherine). Les textes magnifiques d’Henri-Pierre Roché, lus par Truffaut en voix-off, la musique de Georges Delerue, l’interprétation du "Tourbillon" par Jeanne Moreau… Tout dans cette œuvre emblématique de la Nouvelle Vague est désormais devenu culte, et à juste titre. Même si sa morale n’est pas vraiment optimiste – la révolution sexuelle dont Catherine rêve tant s’avère finalement irréalisable –, Jules et Jim reste, avec Harold et Maude, l’un des seuls films romantiques dont le schéma amoureux peut paraître aussi irrévérencieux aujourd’hui qu’il le fut lors de sa sortie.

Advertising
73
Sauve qui peut (la vie)

Sauve qui peut (la vie) (1979)

Cinéma Comédie

De Jean-Luc Godard / Avec Nathalie Baye, Jacques Dutronc, Isabelle Huppert

Sorti en 1980, ‘Sauve qui peut (la vie)’ marque le retour de Jean-Luc Godard au cinéma narratif, après plus d’une décennie d’anonymat militant – au sein du groupe Dziga Vertov – et la parenthèse vidéo de ‘Six fois deux (sur et sous la communication)’ et ‘France tour détour deux enfants’, co-réalisés avec sa compagne... Lire la suite

74
L'Age d'or
L'Age d'or

L'Age d'or (1930)

4 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Luis Bunuel / Avec Gaston Modot, Lya Lys, Max Ernst

Véritable premier film de Luis Bunuel (après Un chien andalou, l’année précédente, co-signé avec Salvador Dali), L’Age d’or lance en 1930 une attaque violente contre tous les dogmes de son époque : sexuels, politiques, familiaux, religieux… C’est parodique, grinçant… abracadabrantesque, comme dirait l’autre. Et en termes de réalisation, la virulence est la même : détournement des clichés narratifs, explosion de la logique romanesque, provocations satiriques ; tout peut arriver. Surtout, l’arme essentielle de Bunuel c’est son humour sauvage, brutal, croisant Max Ernst, un documentaire sur les scorpions (qui ouvre le film), une vache sur un lit, des armes à feu, une relecture du marquis de Sade ou une jeune femme suçant avidement le gros orteil d’une statue...

Advertising
75
Le Doulos

Le Doulos (1962)

Cinéma Thriller

De Jean-Pierre Melville / Avec Jean-Paul Belmondo, Serge Reggiani, Michel Piccoli

Grand maître du polar à la française, Jean-Pierre Melville a rendu hommage avec ‘Le Doulos’ aux films noirs américains dont l’influence a été énorme sur son œuvre. Le travail sur le noir et blanc dans le film, son parti pris esthétique, marquent aussi le début d’une épure dans la mise en scène de Melville, qui atteindra son paroxysme avec... Lire la suite

76
Coup de torchon

Coup de torchon (1981)

Cinéma Comédie

De Bertrand Tavernier / Avec Philippe Noiret, Jean-Pierre Marielle, Isabelle Huppert

Adapté de ‘1 275 âmes’, un roman de Jim Thompson (qui écrit également l'ouvrage à l'origine du récent ‘Killer Inside Me’), ‘Coup de torchon’ est un hallucinant conte immoral où règne la lâcheté, l'inceste, le racisme et le meurtre. Caustique et grand connaisseur de la culture et du cinéma américain, Bertrand Tavernier retrouve ici... Lire la suite

Advertising
77
La Cité des enfants perdus

La Cité des enfants perdus (1994)

Cinéma Fantastique

De Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet / Avec Daniel Emilfork, Dominique Pinon

On a coutume de dire que les frères Lumière et Georges Méliès ont donné naissance à deux grandes traditions de cinéma : l’une réaliste, l’autre fantastique. Incontestablement, Caro et Jeunet appartiennent à la seconde catégorie, la plus rare, celle qui fait la part belle à l’imaginaire et au rêve. Lire la suite

78
Peur sur la ville

Peur sur la ville (1974)

Cinéma Action & aventure

De Henri Verneuil / Avec Jean-Paul Belmondo, Charles Denner

Devant un interlocuteur qui le félicitait d'être le seul réalisateur français à faire des films d'action, Verneuil s'était ouvertement étonné. Nous aussi ! Comment se fait-il que la voie royale tracée par ce metteur en scène populaire de haut niveau n'ait pas été suivie d'une multitude d'émules ? Lire la suite

Advertising
79
Le Grand détournement / La Classe américaine

Le Grand Détournement / La Classe américaine (1993)

Cinéma Action & aventure

De Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette

En 1993, à l'occasion de ses 100 ans, la major américaine Warner Bros. décide d'autoriser Canal+, alors au firmament de sa créativité, à utiliser des extraits de films de son catalogue sans payer de droits, en les sommant d'éviter simplement ceux d'Eastwood et Kubrick. Si les deux géants manquent à l'appel, ‘Le Grand Détournement’ demeure... Lire la suite

80
La Collectionneuse

La Collectionneuse (1967)

4 sur 5 étoiles
Cinéma Comédie

De Eric Rohmer / Avec Haydée Politoff, Patrick Bauchau, Daniel Pommereulle

Dans la vaste filmographie d’Eric Rohmer, La Collectionneuse occupe une place à part. Sensuel bien que chaste, le film se présente a priori comme un marivaudage, mais recèle en réalité bien des interprétations philosophiques. La collectionneuse, c’est Haydée, une jeune fille qui aime jouir de la vie en toute simplicité et qui « collectionne » les garçons. Confrontés à elle lors d’un séjour à la campagne, deux dandys sûrs de leurs convictions sont à la fois séduits et rebutés. Si La Collectionneuse jouit d’une mise en scène très picturale, aux décors naturels, elle est aussi l’œuvre brillante d’un intellectuel qui aime badiner avec l’amour et qui écrit ses films comme d’autres écrivent des romans. Narrée par la voix-off du personnage d’Adrien, l’histoire se réfléchit donc autant qu’elle se contemple.

Advertising
81
India Song

India Song (1975)

Cinéma Drame

De Marguerite Duras / Avec Delphine Seyrig, Michael Lonsdale

Calcutta, 1937. Anne-Marie Stretter (Delphine Seyrig), épouse de l’ambassadeur de France en Inde, noie la torpeur de son existence dans de vagues histoires d’amour avec des responsables du gouvernement français. Un soir, le vice-consul de Lahore (Michael Lonsdale), douloureusement amoureux d’elle, fait scandale... Lire la suite

82
Sans soleil

Sans soleil (1983)

Cinéma Documentaire

De Chris Marker

Essai philosophique, fiction, documentaire, poème, journal intime, carnet d’ethnologue… 'Sans soleil' de Chris Marker (« le plus célèbre des cinéastes méconnus ») c’est tout cela à la fois, en dépit de – ou, plutôt, grâce à – son dispositif minimal : sur un montage papillonnant de séquences anthropologiques, tournées... Lire la suite

Advertising
83
Mauvais Sang

Mauvais sang (1986)

Cinéma Drame

De Leos Carax / Avec Denis Lavant, Juliette Binoche, Michel Piccoli

Créateur à part du cinéma français, exigeant et donc trop rare, Leos Carax signe avec Mauvais sang un drame d'amour poétique étrange et théâtral. Un très jeune Denis Lavant y tombe amoureux d'une angélique Binoche, dans un conte très « arty 80's » aux images troublantes, à la mise en scène osée et inventive. A vif, Carax jongle sur le fil du rasoir, proposant des dialogues casse-gueule très « écrits », très voix-off du roman/cinéma noir américain. Le monstre Piccoli n'y retrouve pas forcément ses marques habituelles, mais les évanescents Lavant, Binoche ou Julie Delpy y sont parfaits. 

84
Les Vampires

Les Vampires (1915)

Cinéma Action & aventure

De Louis Feuillade / Avec Musidora, Edouard Mathé

Tandis que les ciné-romans américains (la presse diffusant les histoires peu de temps avant qu'elles soient adaptées à l'écran) cartonnaient dans l'Hexagone, la Gaumont décide de produire son propre « serial » pour le cinéma, et embauche un Louis Feuillade pré-'Judex' pour signer les dix épisodes des 'Vampires'. Lire la suite

Advertising
85
Le Plaisir

Le Plaisir (1952)

Cinéma Comédie

De Max Ophüls / Avec Madeleine Renaud, Danielle Darrieux, Jean Gabin

Chef-d’œuvre de mise en scène, ‘Le Plaisir’ s’organise en triptyque, adaptant trois nouvelles de Maupassant. Il s'ouvre sur un étourdissant travelling, qui nous entraîne au Palais de la danse où une immense fête bat son plein. La caméra tourbillonne, valse jusqu’à tomber sur un danseur masqué, qui bientôt s'écroule. Lire la suite

86
La Femme infidèle

La Femme infidèle (1968)

Cinéma Comédie

De Claude Chabrol / Avec Stéphane Audran, Michel Bouquet, Maurice Ronet

Premier des trois chefs-d’œuvre réalisés par Chabrol entre 1969 et 1970, avec ‘Le Boucher’ et ‘Que la bête meure’, ‘La Femme infidèle’ est un petit bijou de mise en scène. Si le réalisateur poursuit dans ce film son étude habituelle de la bourgeoisie, c’est surtout les passions humaines qui se cachent sous les rapports bienséants... Lire la suite

Advertising
87
Monsieur Klein

Monsieur Klein (1976)

Cinéma Drame

De Joseph Losey / Avec Alain Delon, Jeanne Moreau, Juliet Berto

Cinéaste américain ayant longtemps résidé en Grande-Bretagne, Joseph Losey a également tourné plusieurs films en France, dont ce ‘Monsieur Klein’, terrible parabole sur l’indifférence et l’égoïsme enfouis chez les hommes. L’histoire se situe en 1942 à Paris et raconte le parcours de Robert Klein, un Alsacien qui fait des affaires... Lire la suite 

88
La Vie de Jésus

La Vie de Jésus (1997)

Cinéma Drame

De Bruno Dumont / Avec David Douche, Marjorie Cottreel, Kader Chaatouf

Bienvenue chez les Ch’tis ? A des kilomètres de bobines d’un Nord fantasmé, Bruno Dumont nous envoie en pleine face un enfer fait de briques rouges, d’ennui et de virées en mob. La critique a beaucoup utilisé les mots « documentaire » et « social » à la sortie du film ; il apparaît aujourd’hui que ce qu’on préfère nommer... Lire la suite

Advertising
89
L'Esquive

L'Esquive (2004)

Cinéma Comédie

De Abdellatif Kechiche / Avec Osman Elkharraz, Sara Forestier

Césars en 2005 du meilleur film, du meilleur réalisateur pour Abdellatif Kechiche, du meilleur scénario et de l’espoir féminin pour Sara Forestier, 'L’Esquive' est un film intelligent et subtil sur la France contemporaine, sur sa jeunesse, la banlieue, le désir et l’école. Tourné en Seine-Saint-Denis avec de jeunes comédiens amateurs... Lire la suite

90
Le Locataire

Le Locataire (1976)

Cinéma Drame

De Roman Polanski / Avec Roman Polanski, Isabelle Adjani

Dans ‘Rosemary’s Baby’, Roman Polanski faisait dire au personnage de Mia Farrow : « Cela existe, les gens qui vous veulent du mal, n’est-ce pas ? » Avec ‘Le Locataire’, parfait écho au film susmentionné, le réalisateur reprend ce thème de la paranoïa et fait de nouveau d’un immeuble le lieu central de l’action, sorte de... Lire la suite

Advertising
91
Le Feu follet

Le Feu follet (1963)

Cinéma Drame

De Louis Malle / Avec Maurice Ronet, Léna Skerla

A côté des ‘Amants’, d’‘Ascenseur pour l’échafaud’ ou d’‘Au revoir les enfants’, le ‘Feu Follet’ n’est pas le film le plus connu de Louis Malle. Pourtant, il s’agit d’une œuvre forte et poignante qui mérite d’être redécouverte aujourd’hui, et ce à plus d’un titre. En adaptant ce roman de l’écrivain Pierre Drieu La Rochelle, le cinéaste... Lire la suite

92
Caché
Caché

Caché (2005)

4 sur 5 étoiles
Cinéma Drame

De Michael Haneke / Avec Daniel Auteuil, Juliette Binoche

 

Reprenant le thème du début de Lost Highway de David Lynch – celui d’une famille recevant de mystérieuses prises de vue de sa maison, puis de son quotidien –, Michael Haneke fonctionne comme un musicien de jazz, transformant un motif existant en lui imprimant sa propre marque. Aussi, en lieu et place du délirant cauchemar lynchien, Haneke met en branle une de ces implacables mécaniques scénaristiques qui donnent à ses films des airs de théorème. Daniel Auteuil et Juliette Binoche y incarnent un couple friqué évoluant dans le milieu de la culture, brutalement plongé dans une spirale de paranoïa. Mais, sous ses airs de thriller, Caché révèle avant tout une déclinaison nouvelle d’une obsession typiquement hanekienne : la certitude d’une barbarie latente, tapie derrière le paravent fragile des identités sociales.

Advertising
93
Les Vacances de M. Hulot

Les Vacances de monsieur Hulot (1953)

Cinéma Comédie

De Jacques Tati / Avec Jacques Tati

Deuxième long métrage de Jacques Tati après ‘Jour de fête’ en 1949, ‘Les Vacances de M. Hulot’ marque la première apparition au cinéma de ce double qui l’accompagnera jusqu’à son dernier film, ‘Trafic’, en 1971. Ici (1953), M. Hulot débarque donc sur la plage de Saint-Marc-sur-Mer, y multipliant les bévues dans un esprit... Lire la suite

94
Vincent, François, Paul et les autres

Vincent, François, Paul et les autres (1974)

Cinéma Comédie

De Claude Sautet / Avec Yves Montand, Michel Piccoli, Serge Reggiani

Sautet est un cinéaste d'acteurs. Entouré de sa « famille », il construit des films en nuances, en dialogues, en personnages, en vies. La caméra n'est que rarement reine du plan, chez le cinéaste. Si certaines images mettent en avant leurs trouvailles visuelles (Montand au téléphone, sombre, filmé à travers une vitre qui... Lire la suite

Advertising
95
Un Air de famille

Un air de famille (1996)

Cinéma Comédie

De Cédric Klapisch / Avec Jean-Pierre Bacri, Catherine Frot, Jean-Pierre Darroussin

Si Cédric Klapisch a toujours montré un grand talent pour s’inscrire dans une certaine tradition de comédie à la française, ‘Un air de famille’ s’impose comme sa plus belle réussite en la matière. Un succès à la fois critique et public, dû à un cocktail d’ingrédients savoureux : un scénario drôle et doux-amer écrit par le réalisateur avec... Lire la suite