Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Sierra Neon

  • Clubbing
  • Paris et sa banlieue
  • prix 1 sur 4
  • 5 sur 5 étoiles
  • Recommandé
Sierra Neon
Antoine Besse
Publicité

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Epiqueerien ! Ce petit club dyonisien et dionysiaque pousse au néologisme exalté avec ces nuits épiques et queer.

Le monde est rempli d’insondables mystères. Pourquoi, en France, on ne prononce pas le i de CIA comme celui de FBI ? Que se passe-t-il si l’on met de la crème fraîche dans la carbonara ? Et surtout : qu’est-ce qui fait qu’un club est cool ? Prenez le Sierra Neon. Au-delà du nom qui claque, il cumule les handicaps : une situation – disons pudiquement – excentrée, là-bas, tout au bout de Saint-Denis (là où le VTC rit en t’y emmenant) et un décor très « discothèque » exhumé d’une banquise 80’s avec murs à paillettes, déluge de lumière noire, peintures fluo et banquette en vrai Skaï.

Et pourtant, cette ancienne boîte zouk reprise en main par l’infernale triplette OpenMinded (média alterno), La Toilette (collectif techno) et BNK (orga arty de shows) s’impose comme le lieu le plus exaltant de cette fin d’année. Sur une ligne furieusement queer et radicalement libre, gender fluid et expérimentale, le Sierra aimante une faune débridée dans ses nuages de fumis. Danseuse en body résille et garçon en bikini (ou l’inverse) côtoient dandys décatis et filles pailletées sous la pâleur des néons roses et les cavalcades électroniques de DJ’s sous le radar. Evidemment, le son gagnerait à être plus précis mais l’abandon sybaritique et la transe hédoniste qui traversent le dancefloor font tout oublier. On est loin et on est bien.

Écrit par
Antoine Besse

Infos

Adresse
87 rue de Strasbourg
Saint-Denis
93200
Transport
Métro : Basilique de Saint-Denis
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Connectez-vous et revendiquez le commerce
Publicité
Vous aimerez aussi