Weather Festival / Main Event : vendredi 5 juin

Clubbing
Recommandé
0 J'aime
Epingler
Weather Festival / Main Event : vendredi 5 juin

Quelle incroyable programmation proposée par le Weather cette année. On ne savait pas trop comment vous guider dans ce mastodonte de la fête, alors pour vous éviter d’avoir à parcourir un labyrinthe de texte, on a sélectionné un nom par scène et par jour.

Commençons donc par le vendredi, première grosse journée du festival. Sur la scène Printemps, c’est bien évidemment  le live de Schwarzmann qui retient notre attention. Parce que c’est inédit en France, parce que c’est l’alliance de deux geeks de la techno, que leur label (Innervisions) est très certainement l’une des meilleures maisons du moment. On parle bien ici d’Henrik Schwartz & Frank Wiedemann, qui nous proposeront un live innovant, entre expérimentations et nappes flottantes. Si on vous met un extrait ci-dessous, dites-vous bien que vous aurez probablement quelque chose de très différent le jour J, car l’improvisation reste essentielle pour le duo.

Concernant la scène Eté, nos yeux brillent sur une autre collaboration, celle de Motor City Drum Ensemble et Marcellus Pittmann. Un back-to-back qui promet de faire groover la foule, avec leur house soutenue par des notes disco et soul. Le membre de Three Chairs avait déjà fait de nombreux remix d’MCDE, il était donc logique qu’ils finissent par jouer ensemble sur scène.

La scène Automne aura également son lot de gros artistes, et réunira 4 figures marquantes de la scène française sur un même live. Unforseen Alliance, fruit de la collaboration entre Zadig, Antigone, Birth Of Frequency et Voiski, est un projet techno mirobolant, qu’on a pu apercevoir à la Machine en janvier. Oubliez le brushing : ça décoiffe.  

Sur la scène Hiver, pas de doute, on aura l'occasion de nourrir nos oreilles d’une techno sombre et froide. Et pourtant, c’est la house tout en retenue d’Herbert qui chamboule nos petits coeurs. Musicien surproductif, il a bousculé les codes en expérimentant d’autres facettes du genre, plus approfondies et pas nécessairement taillées pour le dancefloor. Il est cependant bien capable de nous faire bouger, on attend donc son live avec impatience.  

Scène Ambient, bon, on ne va pas y aller par quatre chemins, c’est bien entendu Voiron qui remporte le match. Ce petit filou a très vite fait son chemin, en jouant à droite à gauche et en signant des EP chez Concrete et Cracki Records. Ses morceaux cosmiques d'acid techno ne sont pas sans rappeler la musique d’Aphex Twin ou celle des artistes de chez Border Community, très rave et vaporeuse à la fois. Bonne claque à tous !

Voir le Jeudi
Voir le Samedi
Voir le dossier complet

Par Lorraine Grangette

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening