0 J'aime
Epingler

Tous les cinémas parisiens

Reflet Médicis - Salle Louis-Jouvet

Avant d'être un cinéma, le Reflet Médicis était une salle de théâtre ! Et non des moindres, puisque des monstres sacrés tels que Gérard Philippe et Maria Casarès y auraient fait leur début. Pourtant, malgré son affiche prometteuse, le Théâtre des Noctambules ferme. C’est en hiver 1964, à deux pas de la Sorbonne et du mythique Champo, que le Reflet Médicis lève son rideau. Une rue étroite et sombre  où les grands classiques du cinéma se donnent rendez-vous. Le cinéma s’organise alors autour de trois salles. La salle Louis Jouvet, comme un clin d’œil au passé théâtral du lieu, contient 175 fauteuils verts, la Médicis 1, 170 sièges mauves et la Médicis 2, 130 bleus. Outre les projections en VO, le Reflet Médicis propose, lors de sorties nationales, des débats et rencontres avec les équipes de films. A suivre également, ses rétrospectives spéciale autour de grands réalisateurs : Renoir, Cukor, Buñuel…

En savoir plus
Quartier latin

Le Grand Rex

Recommandé

Inauguré en 1932 par plus de 3 000 invités euphoriques en robes de paillettes et smokings, cet immense cinéma art déco a été conçu par Auguste Bluysen. Les intérieurs d’inspiration hispanisante fantaisie sont le travail du designer américain John Eberson.
C’est le producteur et distributeur Jacques Haïk qui est à l’origine de ce projet, fou pour l’époque. La capacité de la salle de cinéma a dû être réduite à 3 300 au lieu des 5 000 places prévues par Haïk, sur une superficie de 2 000 m2. Le plafond, orné d’une voûté étoilée, culmine à plus de 30 mètres.
Vous pouvez découvrir les coulisses du Grand Rex avec une visite guidée de 50 minutes (Etoiles du Rex), qui présente la construction de l’auditorium et la salle de production, le tout complété par des effets spéciaux.
Le Grand Rex accueille aujourd'hui de 2 700 à 2 800 spectateurs et a ouvert sa programmation à des concerts, des festivals, mais aussi à de nombreux one-man shows.

En savoir plus
Sentier

Commentaires

0 comments