Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
MOB House
© MOB House

Nos hôtels préférés pour un séjour Seine-Saint-Denis Style

Dans le 9-3, les nouveaux hôtels déboulent plus vite que le 49-3.

Alix Leridon
Écrit par
Alix Leridon
Publicité

Ça bouge à l’ouest de la Seine-Saint-Denis ! Secoués par des puces légendaires et rajeunis par moult tiers-lieux (Mains d’Œuvres, Hasard ludique, 6b…), les saints du 9-3 (Saint-Ouen et Saint-Denis) font tout pour nous donner envie d’aller y crécher. Si les bons plans pour dodo sont encore en développement, quelques hôtels bien achalandés y ont poussé ces dernières années. De quoi nous rappeler que le patrimoine culturel de l’IDF dépasse largement le périph : de la sublime basilique Saint-Denis, où sont enterrés un bon paquet de rois et de reines, à la Cité du Cinéma en passant par l’un de nos théâtres préférés, le TGP, le “Seine-Saint-Denis Style” cher à NTM a de beaux jours devant lui. Et ça, c’est vraiment de la bombe, bébé. 

Vous venez pour les Jeux olympiques ? 

Avec les Jeux olympiques qui approchent à grandes foulées, la proximité avec le Stade de France et le centre aquatique adjacent, le département devrait continuer de pousser Parisiens et touristes au-delà du périph. Et ces hôtels feront de parfaits pied-à-terre pour les amateurs d'athlétisme, de rugby ou de natation artistique qui souhaitent assister aux épreuves.

Où dormir entre Saint-Ouen et Saint-Denis ?

  • Hôtels
  • Paris et sa banlieue
  • prix 1 sur 4

Cinéma en plein air, restaurant bio, espace de coworking, terrasse et potager… Derrière un épais mur de briques rouges, ce n’est pas un hôtel que l’on découvre mais tout un écosystème. Bienvenue au MOB ! Lancé par Cyril Aouizerate (cofondateur des hôtels Mama Shelter), le MOB Hôtel s’étire sur 92 chambres : un endroit pour dormir donc, mais aussi pour circuler, bouquiner, déjeuner, danser… On y vient manger d’excellentes pizzas bio, suivre un cours de yoga sur le toit, observer les riverains cultiver leur petit lopin ou assister, casque vissé sur les oreilles, à une projection en plein air à Saint-Ouen, tout près des puces. Dans son restaurant à la décoration éclectique, on découvre une carte 100 % bio d’inspiration végane. Le baby-foot n’attend plus que vous. 

  • Hôtels
  • Paris et sa banlieue
  • prix 1 sur 4

Le TRIBE de Paris Saint-Ouen surfe sur la hype du coliving à la cain-ri. Le projet : penser l’hôtel comme une immense coloc où il fait bon télétravailler. Dans les faits, vous ne deviendrez peut-être pas le témoin de mariage de votre voisin de chambre, et vous aurez sans doute mieux à faire que passer la journée devant votre écran, mais l’expérience n’en sera pas moins réjouissante. Déjà installé aux Batignolles et à la Défense, le concept TRIBE a surtout le mérite de concilier modernité et sophistication à des prix relativement bas. Les larges espaces communs sont de vrais prolongements des chambres (entre 17 et 24 mètres carrés) où l’on peut s’installer du petit jour à la tombée de la nuit pour enchaîner cafés ou cocktails “nolo” (no and low alcohol) – et ils sont même parvenus à attirer les habitants du quartier.

Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Hôtels
  • Paris et sa banlieue
  • Recommandé

Après le MOB Hôtel, voici la MOB House, sa V2 quatre-étoiles implantée au pied des puces de Saint-Ouen. Un nouveau lieu pensé pour les portefeuilles un peu plus épais et qui confirme la hype qui entoure la ville du 9-3. Designé par Philippe Starck, l’hôtel abrite 100 chambres dans une déco minimaliste de chalet suédois – bois clair, têtes de lit en paille, enduits d’argile – parsemée d’abris hybrides : le lit disparaît comme par magie derrière un panneau occultant, laissant place à un espace de travail hérissé de multiprises et perfusé au café. Au rez-de-chaussée, une enfilade de canapés et fauteuils, une table débordant d’en-cas à volonté, et un restaurant design au nom d’épicerie locavore (la Feuille de Chou). Un lieu rythmé par un service tout en décontraction et, aux beaux jours, par la piscine chauffée de 100 mètres carrés, accessible également à celles et ceux qui ne crèchent pas sur place (comptez 70 € la journée).

Recommandé
    Vous aimerez aussi
    Vous aimerez aussi
    Publicité