• Actualités
  • Vivre en Ville

48 heures à Montreuil - Jour 1

Montreuil

« Montreuil, c'est comme un iceberg. Il y a la partie émergée, celle que tout le monde voit, dont tout le monde parle, et l'autre désertée par les transports publics, moins bobo et dont tout le monde se moque », lâche un commerçant. Lorsqu'on consulte une carte de la ville, la chose saute effectivement aux yeux. La ville est vaste, coupée en deux, encadrée par Bagnolet au nord et Vincennes au sud et par deux autoroutes, l'A3 et A86 à l'est. Le métro ne parcourt finalement qu'une courte distance dans les terres, jusqu'à la mairie. L'est (surnommé le « haut Montreuil »), moins irrigué, cache pourtant de magnifiques espaces verts, de belles résidences, la ZI Mozinor et quelques barres d'HLM. 

Pour ce guide, nous avons choisi de nous concentrer sur la partie émergée, celle desservie par le métro, le « bas Montreuil ». D'abord parce qu'elle est plus accessible, nettement moins résidentielle mais aussi parce qu'elle est en perpétuel mouvement. Bonne promenade.   

9h : Observer la ville qui s'éveille

Plutôt que de vous enfiler des cafés trop amers au comptoir d'un PMU décrépi, prenez un peu de hauteur. Oubliez vos clopes dans la poche de votre veston, et respirez la chlorophylle qui s'échappe de cet immense parc départemental. Un pied à Bagnolet, l'autre à Montreuil, Jean Moulin-les Guilands s'étend sur 24 hectares. Côté Montreuil, on retrouve l'étang mais aussi de beaux espaces naturels. L'endroit parfait pour finir sa nuit, se réveiller en douceur et profiter du magnifique panorama qu'offre le parc.

9h30 : Plongée au cœur de la création montreuilloise

A peine arrivé à Montreuil, vous avez déjà envie de poser votre valise ? C'est normal.

Attendez de mettre un pied chez ICI Montreuil, « creative space » pour artistes, artisans et entrepreneurs. Une ancienne usine de 1 700 m2 où les résidents échangent idées, projets, expériences et concepts dans des espaces de coworking et des ateliers. Ici, on travaille le tissu, le bois ou le métal, on accroche ses créations sur les murs et on file planter sa fourchette dans un saumon en croûte. Au total, 161 artistes qui fourmillent d'idées.

Si la cantine est ouverte à tous (8 € le plat), les lieux de création et de coworking sont bien sûr privés. Pour ceux qui aimeraient s'abonner ou en tout cas se renseigner sur les locaux (désolé pour les curieux), une visite est organisée tous les jeudis à 9h30. Attention, pensez à vous inscrire ici, d'abord.  

ICI Montreuil, 135 boulevard Chanzy - 93100 Montreuil

 

10h30 :  Errer est humain, flâner est montreuillois

Parions que Victor Hugo ne connaissait pas Montreuil lorsqu'il écrit dans 'Les Misérables' : « Errer est humain, flâner est parisien. » Si la rue de Paris qui traverse l'ouest de Montreuil dans sa largeur n'est pas très accueillante, les rues perpendiculaires s'avèrent plutôt charmantes (on pense notamment à la rue Anne Frank ou encore au passage des Guilands). Mais pour ça, il faut accepter de grimper un peu. 

Les restes de l'usine JEP, rue de Paris. Sur le fronton on peut lire : « Tant qu'un homme pourra mourir de faim à la porte d'un palais, il n'y aura rien de stable dans les institutions humaines. » Eugène Varlin

 

 

 

 

 

 

 

Détour coloré rue de Paris

 

 

 

 

 

11h : Grimper, picoler, brasser 

Maintenant que vous avez arpenté l'ouest de la ville, il est temps de passer aux choses sérieuses. Bonne nouvelle pour ceux qui n'auraient pas le vertige : à Montreuil se cache l'une des plus chouettes salles d'escalade de la région. Arkose, de son petit nom, un ancien entrepôt où l'on peut désormais pratiquer ce que l'on appelle du bloc (de l'escalade sur rocher, non assuré par un comparse) et en même temps (ou plutôt juste après) se siffler de la bière artisanale, la fameuse Deck & Donohue. D'ailleurs, en parlant de Thomas Deck et Mike Donohue, sachez que les locaux ne sont pas très loin du métro Robespierre. Tous les samedis, la brasserie ouvre ses portes de 11h à 15h aux visiteurs. 

 

 

 12h30 : Après l'effort, le réconfort 

Maintenant que vous avez mobilisé vos muscles, il est tant de les nourrir. Plusieurs options s'offrent à vous : soit vous optez pour une des cantines que vous avez croisées sur votre chemin (ICI Montreuil ou encore Arkose), soit vous vous offrez une parenthèse exotique. Au métro Robespierre, l'équipe de Time Out conseille deux très bonnes adresses, le barbecue sud-africain My Food et le restaurant africain Rio dos camaroes. A vous de voir quels horizons vous font le plus rêver. 

 14h : l'heure du shopping a sonné

Laissez le métro Robespierre derrière vous, et enfoncez-vous dans la longue rue de Paris. Droit devant vous, Croix de Chavaux ! Certainement le quartier le plus vivant de Montreuil.

On commence l'excursion par un des symboles de la ville, l'adresse que l'on se refile depuis mai 2014 : Les Tatas Flingueuses. Une boutique-salon de thé à la jolie devanture turquoise tenue par deux Montreuilloises. Bijoux, guirlandes lumineuses, objets vintage, cartes postales et sacs : l'antre de Linda et Christine fourmille d'idées cadeaux et offre également aux visiteurs l'occasion de se poser pour boire un thé ou de croquer un cake entre deux achats. Un succès qui a même poussé Linda à ouvrir une succursale quelques mètres plus loin, à l'entrée de la rue du capitaine Dreyfus.

Les jeudis, vendredis après-midi et dimanches, le marché couvert de Croix de Chavaux (à la sortie du métro) accueille une multitude de stands : fruits et légumes, fringues et accessoires. Un bain de foule et l'occasion de repartir avec une bourse pleine de bons produits. 

Les bras chargés de fruits de saison, on s'éloigne de la place du marché. Encore quelques mètres dans la rue de Paris avant de débouler dans l'une des plus grosses artères du coin, la place Jacques Duclos. On laisse le centre commercial de Croix de Chavaux derrière nous et on s'engouffre dans la discrète rue de Vincennes. C'est ici, en décembre dernier, qu'Amadeo a décidé d'ouvrir sa boutique Beers & Records, un endroit paradisiaque où l'on peut à la fois dégoter un LP et craquer pour de la binouze. Paradisiaque, on vous dit. 

15h15 :  Au cœur de la rue du capitaine Dreyfus

Les nombreuses galettes de Beers & Records ne sont pas l'unique trésor que l'on trouver dans le coin. Il suffit d'emprunter la fameuse rue du capitaine Dreyfus, ruelle piétonne bardée de boutiques pour en avoir le coeur net.

• Au numéro 11 : Emmaüs en ville. Une boutique Emmaüs uniquement dédiée aux vêtements.

• Au numéro 17 : Intuitive déco. Des fleurs, des plantes, des expos et une envolée d'objets déco.

• Au numéro 26 : Saperlipôpette. Un dépôt-vente pour enfants qui fourmille d'objets vintage. A vos VHS !

16h : Une madeleine au numéro 30 et ça repart !

Toujours dans l'excellente rue du capitaine Dreyfus, une cantine nous a tapé dans l' il : le Gros Gourmand. Une jolie petite adresse qui sent bon le gâteau au chocolat et les cookies chauds. Une ambiance d'appartement où l'on se sent immédiatement comme chez soi, tapis au sol, table en bois, cuisine maison et chaleur humaine... Toute la déco chinée ici et au Maroc est entièrement à vendre, et on prendrait en effet bien un peu d'ici pour mettre chez soi. 

Cantine Gros Gourmand, 30 rue du Capitaine Dreyfus - 93100 Montreuil

 

 

 

17h30 : Refaire sa déco 

Après avoir englouti un (des ?) cookie aux pépites de chocolat et plusieurs litres de café, vous voilà prêt à continuer votre séance shopping. Rendez-vous chez Ina Luk, une boutique d'objets design choisis dans la joie et la bonne humeur par la très sympathique Christine. Bijoux de créateurs, jouets pour petits, maroquinerie : une sélection qui fait la part belle aux créateurs de la ville. Si vous n'avez pas trouvé votre bonheur chez Ina Luk (ce dont on doute), traversez la rue. Pile en face de la boutique, une brocante vous ouvre les bras. Une ancienne usine où trouver un frigo pour 90 €, des vases en porcelaine de Chine, un portrait peint de Jacques Higelin ou encore un vieux piano à 100 €. L'espace est immense et grouille d'objets et de poussière, il faut fouiller ou être chanceux pour trouver son bonheur. 

 

Ina Luk, 5 rue Victor Hugo - 93100 Montreuil

 

et juste en face, la brocante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18h30 : Le street-art bat le pavé

Bonne nouvelle pour les amateurs de street-art, les murs de Montreuil n'en manquent pas. Nichés dans une cour intérieure, à la vue de tous sur un pan d'immeuble caché dans une ruelle... Difficile de rater les dessins laissés sur les murs. La preuve en quelques clichés (pris pour la plupart rue Victor Hugo). 

 

© Elsa Pereira

 

 

 

© Elsa Pereira

 

 

 

© Elsa Pereira

 

 

 

© Nicolas Hecht

 

19h : Le Bidule Truc ou le Truc Bidule

Cette promenade mi-shopping mi-artistique vous a donné soif ? C'est normal. Depuis la rue Victor Hugo, vous n'aurez pas à marcher longtemps avant de trouver un bistrot sympathique où reposer vos semelles et dessécher votre gosier en attendant l'heure de dîner.

Petite institution à Montreuil, le Bidule se targue de proposer une jolie carte de vins et une cuisine bio, locale et faite maison, le tout en musique. Juste à côté, le Truc (ça ne s'invente pas) programme de nombreuses activités culturelles, des cycles ciné, des concerts et des spectacles de théâtre. Un bar deux en un, en somme.

 

20h30 : On a faim ! 

On s'excuse, on va vous faire revenir sur vos pas, mais c'est pour la bonne cause. Véritable triangle des Bermudes, la place du marché attire vers elle les bonnes adresses. Vous êtes d'humeur joviale ? Direction l'antre du Montreuillois : le Bar du marché. Impossible de rester tranquille dans son coin, ici tout le monde parle à tout le monde. Envie d'une pizza ? Poussez la porte de l'Alimentari, une pizzeria familiale où l'on dîne dans l'intimité de la table d'à côté. Dernier choix mais pas des moindres : la Cave est restaurant. Gourmands et amateurs de picole, vous serez ici comme au paradis. Belles tranches de viande, produits de haute qualité et vin de petits producteurs : on viendrait y prendre quelques kilos tous les soirs si l'addition n'était pas aussi salée. 

L'Alimentari, 6 place du Marché - 93100 Montreuil

 

 

 

 23h : Digestion assurée au Chinois.

Depuis 2012 place du Marché, le Chinois (un lieu culturel installé dans un ancien resto chinois) ensorcelle les soirées montreuilloises : batucada, DJ set punk rock, folk songs... La dernière fois que nous sommes passé devant, les murs tremblaient, c'est dire si l'ambiance y est, parfois, électrique.

 

 

Bientôt sur vos écrans : 48 heures à Montreuil - Jour 2

© Nicolas Hecht

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

13 comments
Marion N

Très sympa cette chronique, le charme de la ville est bien retranscrit. Pour continuer l'exploration des trésors montreuillois, je vous invite à vous rendre sur le Blog de Nestor (leblogdenestor.com). A très bientôt à Montreuil :)

Susana L

Je vous invite à savourer l'extraordinaire viande argentine , oui ! un restaurant argentin à Montreuil ! il se trouve dans le bas de Montreuil, 47, rue Armand Carrel, viandes de La Pampa, de Patagonie, vins argentins et chiliens, empanadas , flan argentin avec Dulce de Leche, .... Venez rencontrer ces argentins qui vous assurent un moment bien porteño !

Alice R

Ne pas oublier le second jour de passer chez Lily, a l'entrée du centre commercial de la croix de chavaux, histoire de déjeuner copieusement et délicieusement, digérer en balade au parc des Beaumont et y profiter de la vue sur tout Paris! Ensuite se muscler un peu au stade nautique Maurice Torez, refait a il y a quelques temps, et en parlant de neuf, se poser dans le tout nouveau cinéma Melies a la mairie. Pour finir la journée en beauté, allez diner au Mange Disc et finir par une bonne bière au comptoir a discuter avec les vieux de la vieille qui vous raconterons Montreuil jusqu'au siècle dernier... Je vous garantis que c'est bien la meilleure façon de se sentir chez soi!

Cyrille T

De bonnes adresses, j'adore cette ville pour sa richesse et le nombre de bons restos qu'on y trouve. Et vu que vous parlez de sport, je vous conseille aussi le Fitness Park de la ville. Situé face à la piscine au 13 rue du Colonel Raynal, les locaux sont d'anciennes écuries, avec son lot de poutres et son petit jardin. 

amandine v

Pourquoi dire dans votre introduction qu'il y a deux Montreuil, celui dont tout le monde parle et l'autre, si c'est pour au final ne pas en parler? Vous dites qu'il y a pourtant de belles choses mais choisissez de ne pas y aller. Je trouve que votre description du Bas Montreuil est fidèle à la réalité, et très détaillée mais je suis déçue car le début de vos propos me faisait penser que vous iriez vous aventurer vers "le Montreuil dont tout le monde se moque". Dommage

Elsa Pereira

@amandine v Bonjour Amandine, selon moi ça n'avait pas de sens de parler de Montreuil sans mentionner le haut Montreuil (au moins dans l'introduction), mais le but du guide c'est surtout de faire découvrir des adresses pour les personnes qui ne connaissent pas la ville et qui voudraient partir à sa découverte, c'est une première approche. Le fait que le haut Montreuil soit moins accessible nous a un peu limité, et puis nous avions déjà tellement d'adresses pour le bas Montreuil... Voyez ce guide comme une mise en bouche et surtout n'hésitez pas à nous envoyer vos bonnes adresses dans le haut Montreuil. 

Bea P

@Elsa Pereira @amandine v 

On peut prendre le 127 à Croixdchav , ou le 122, et hop, bonjour le Bel Air, les Ruffins, les Morillons. On vous attend, bienvenue! 

Mamie B

@Elsa Pereira @amandine v Il y a le bus malgré tout et depuis peu avec vélib et autolib ....on peut aller dans le "grand nord"! Je suis comme Amandine déçue de cet article par le petit bout de la lorgnette, habitante du quartier Villiers-Barbusse depuis 30ans, oublié de la mairie et des médias, je pensais lire quelque chose qui élargirait la vue de l'esprit, déception! C'est plus que dommage en effet. 

Des adresses: les 2 autres parcs de Montreuil ...Montreau ( et son musée de l'histoire vivante) et les Beaumonts (http://www.montreuil.fr/environnement/les-grands-parcs/), le restau gastronomique de cuisine française la villa9trois rue hoche, le restau "chez Carla" cuisine portugaise, la maison de quartier Villiers-Barbusse très active culturellement parlant (voir la page Fb) , et puis venez vous promener dans nos rues, voir les ateliers d'artistes, la maison bleue de Jérôme Mesnager accrochée à la colline ( si si ça monte dur pour arriver là haut), la maison de Jacques Brel aussi par exemple, vous y trouverez de petits passages presque secrets, une quiétude et une tranquillité qu'on ne trouve pas dans le bas Montreuil, la liste n'est pas exhaustive. Il faut juste faire l'effort de venir voir, je sais c'est loin et ça monte, mais à Montreuil on est sportifs n'est-ce pas? :-)

camillebeti

La prochaine fois contactez moi pour les photos.
Montreuilloise, amoureuse de ma ville et photographe pro, croyez moi je vous montrerai ma ville d'amour comme personne ;)

Judd H

C'est vrai, ces coins sont sympas et accueillants, mais ça casse un peu l'idée de du chapô... là, on reste "à l'Ouest du Mur de Berlin", nageant dans cette piscine fréquentée par la "hype" de Montreuil... à pleines brasses. De ces endroits où les gamins des zones populaires sont chassés ou découragés d'aller (par le prix entre autres).

Ça entretient BIEN le cliché.

Manque plus qu'aller visiter les projets montés par les amis politiques du Maire et je me morfonds dans ma morosité de début de semaine.

Elsa Pereira

@Judd H Ce n'est pas un cliché, c'est une réalité en tout cas pour une partie de la ville. 

Leonor L

Pour le jour 2 pensez au resto de Mme Lee, une institution montreuilloise hors norme

La FabU E

Pour le jour2 venez donc au Méliès et passez donc à La FabU le resto du cinéma :) je vous y accueillerai avec plaisir dans notre SCOP.

ESTHER lafabriqueutile@gmail.com