Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 5 coins pour survivre à la chaleur à Paris
Actualités / Vivre en Ville

5 coins pour survivre à la chaleur à Paris

enfants eau
© Vincent Desjardins

Alerte météo France. Paris, tant habituée à râler sur son petit gris souris et ses gros nuages de pluie troque ses parapluies pour des ventilos. Cette semaine, il va faire chaud. TROP CHAUD. Quarante degrés, pour nous, Parisiens habitués à porter une écharpe jusqu’en juin, c’est ce qu’on appelle la canicule. Un moment de stress intense qui nous colle des aigreurs d’estomac rien qu’à l’idée de contacts corporels dans le métro. La chaleur, c’est bon pour les Niçois, nous on veut de l’ombre, un petit vent qui rafraîchit et des glaçons dans notre café.
Face au mercure hostile, deux solutions s’offrent à vous, soit vous n’avez pas peur des malades auto-immunes et vous êtes prêt à vous jeter dans le bassin de La Villette, soit vous suivez nos conseils. Et parce que l’on compatit (nous non plus, on n'aime pas du tout suer des poignées d’amour), on a préparé un top 5 des coins les plus frais de la capitale. 

 

1. Camper dans le sous-sol du supermarché du coin.

Prenez une petite laine, laissez votre carte bleue chez vous (pour résister à la tentation de dévaliser le magasin de tous ses Mr. Freeze) et direction le sous-sol du supermarché du coin. 

> Point positif : il est fait vraiment frais, voire froid si vous êtes frileux. 

> Point négatif : difficile de s'asseoir, sauf si vous installez un campement illégal entre les colins d'Alaska panés et les pizzas Buitoni.  

2. Visiter les frigos de Paris.

On ne va pas vous mentir, ce n'est pas vraiment une astuce, c'était surtout pour la blague. Les Frigos de Paris c'est bien, mais ça n'est pas vraiment un endroit pour se rafraîchir les poils du dos. 

> Point positif : découvrir un endroit cool (mais pas dans le sens de « frais », hein). 

> Point négatif : avoir quand même trop chaud. 

 

3. Squatter les bancs d'une église.

Tout le monde le sait, les vieilles pierres, ça garde le frais. Rien de mieux qu'une église pour fuir la montée du mercure, les rayons de soleil et le bronzage d'été. Filez donc ici, et reposez-vous de toute cette chaleur. 

> Point positif : +100 en spiritualité, vous ressortez frais comme un gardon et zen. 

> Point négatif : après deux heures à écouter un orgue en boucle, vous risquez les hallucinations.  

 

4. Patauger dans l'eau fraîche à Javel.

La clim c'est bien, mais c'est pas vraiment green. Soucieux d'écologie, vous avez décidé de boycotter toutes les lignes de métro et bus climatisées. Il ne vous reste plus que l'eau pour vous vivifier. Rendez-vous au parc André Citröen, entre deux montées de montgolfière, vous pouvez vous délester de vos sandales et apprécier l'eau à l'état liquide depuis votre voûte plantaire. Ca fait du bien, ahhhh.

> Point positif : après avoir barboté, vous avez plusieurs milliers de m2 de gazon accueillant pour votre future sieste. 

> Point négatif : impossible de noyer plus que le genou, sauf si vous êtes un marmot. 

5. Piquer un somme dans une salle de cinéma.

Astuce millénaire (enfin presque), la salle de cinéma offre plusieurs minutes de fraîcheur revigorantes. Si vous choisissez bien votre film, vous pouvez même piquer un petit somme comme ça entre deux scènes. 

> Point positif : on se ravigote les artères en se musclant le cerveau, deux en un. 

> Point négatif : 10 € les deux heures de fraîcheur si nous n'êtes pas l'heureux détenteur d'une carte de ciné illimité. 

 

> Et au cas où, 25 raisons d'aimer la canicule. 

Advertising
Advertising