Recevez Time Out dans votre boite mail

5 expos à voir absolument si vous aimez la BD

Par Clotilde Gaillard
Publicité

Amateurs de petites bulles, je vois déjà vos yeux qui pétillent... Et pour cause ! Cette rentrée culturelle ressemble à un avant-goût de Noël pour vous. Du Grand Palais à la galerie Barbier & Mathon, de l'Espace Dali à l'Arts Factory, les commissaires se sont taillé le crayon en quatre pour exposer des auteurs de bandes dessinées de renom ainsi que leurs plus belles planches. Un passage réussi de la case blanche au white cube à constater en cinq rétrospectives clés.

1. Hergé et Tintin au Grand Palais

Jusqu’au 15 janvier 2017, Georges Remi, dit Hergé, fait l’objet d’une importante rétrospective sous la nef du Grand Palais. Il faut dire que, avec presque 250 millions d’albums vendus à travers le monde et traduits dans une centaine de langues, le papa belge de Tintin, Milou et du capitaine Haddock (pour ne citer qu’eux) a depuis longtemps accédé à la postérité. Certains le considèrent même comme « le père de la bande dessinée européenne ». A vous d’en juger personnellement avec cette exposition revisitant l’ensemble de l’œuvre du maître de la ligne claire au travers de dix salles thématiques, allant de son boy-scout Totor, C.P. des Hannetons, jusqu’à Tintin en passant par Jo et Zette ou encore son travail de publicitaire.

Où ? • Grand Palais, 3 avenue du Général Eisenhower, Paris 8e.
Quand ? • Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017.

Lire notre critique complète

© E.Chirache

2. Winter Show à l’Arts Factory

Fondée en 1996 et aujourd’hui établie au 27 rue de Charonne, l’Arts Factory n’est pas une galerie d’art comme les autres. Déjà, parce qu’elle promeut inlassablement la scène graphique contemporaine sous toutes ses formes, faisant à la fois espace d’exposition et librairie. Mais aussi et surtout à cause de sa longévité : 20 ans ! Un tournant dans la vie d'une galerie et qu’il faut célébrer comme il se doit. Ainsi, depuis le 31 août dernier, un cycle festif comprenant trois expositions éclectiques retrace le foisonnant parcours du lieu. Puisque les meilleurs choses ont une fin, celui-ci s'achèvera cependant par un Winter Show mémorable, qui clôturera en beauté ces quatre mois de réjouissances artistiques. Immuable rendez-vous annuel de la galerie, cette rétrospective hivernale collective rassemblera cette fois un talentueux quartette, habitué des lieux : Jean LecointreNathalie ChouxVéronique Dorey et Nine Antico. Quatre illustrateurs et dessinateurs de BD pour le prix d'un (et même zéro euro, puisque l'entrée est libre) : c'est Noël avant l'heure !

Où ? • A la galerie Arts Factory, 27 rue de Charonne, Paris 11e.
Quand ? • Du 22 novembre au 24 décembre.

Plus d'informations sur le site de la galerie

© Véronique Dorey

3. Charles Burns à la Galerie Martel

Figure majeure du comics américain, et en particulier de l’underground, Charles Burns revient avec deux nouveaux albums, ‘Love Nest’ et ‘Vortex’ (publiés chez Cornélius) dont les planches originales se trouvent exposées à la galerie Martel. Le premier ouvrage (signifiant « nid d’amour » en français) est un recueil muet inspiré par les comics à l’eau de rose des années 1950-1960 mais détourné et injecté de malaise, voire rendu carrément angoissant. Le second est un art-book venant compléter sa précédente trilogie, ‘Toxic’. L’occasion pour les amateurs de BD néophytes de découvrir l’œuvre tourmentée de Burns, tandis que les initiés de la première heure se réjouiront d’admirer ses originaux uniques.

Où ? • A la galerie Martel, 17 rue Martel, Paris 10e.
Quand ? • Du 21 octobre au 3 décembre 2016.

Plus d'informations sur le site de la galerie

© Charles Burns

4. Joann Sfar à l’Espace Dali

Quand le plus sémillant des surréalistes, Salvador Dalí, rencontre le papa de la BD philosophique ‘Le Chat du Rabbin’, cela donne une exposition oscillant entre poésie fantasque et réel, dans un dédale enchanté par deux cents dessins. Ce conte dessiné donne donc, si ce n’est une interprétation, au moins une autre dimension aux œuvres de Dali puisque l’obligation de déchiffrer les textes de Joann Sfar pousse à regarder différemment et plus longuement les peintures abstraites dont ils font mention. On voyage ainsi dans son monde baroque et faussement grotesque, sur lequel vient se greffer l’univers tout aussi songeur et interrogateur de Sfar. Ou quand le lunaire permet d’avoir des réflexions très terre-à-terre sur la spiritualité ou les exactions de notre temps. 

Où ? • A l’Espace Dali, 11 rue Poulbot, Paris 18e.
Quand ? • Du 9 septembre au 31 mars 2017.

Lire notre critique complète

© Joann Sfar/ C.Gaillard

5. Gaston Lagaffe et Franquin au Centre Pompidou

Quand on vous dit André Franquin, ‘Spirou’, ‘Fluide Glacial’, ‘Le Marsupilami’, etc., résonnent dans votre tête. Mais le premier titre qui vous vient immédiatement à l’esprit c’est bien entendu ‘Gaston Lagaffe’. Et puisque le plus maladroit mais aussi le plus attachant des personnages créé par le génial dessinateur fête ses 70 ans en 2017, la BPI de Beaubourg lui dédie une importante rétrospective. Neuf cents planches, dessins inédits, éditions originales, des photos, films et interviews auxquels s’ajouteront des débats, des conférences, des ateliers et des projections. Un gala de pépites artistiques à gogo qui devrait, heureusement, se dérouler sans gaffes.

Où ? • A la Bibliothèque publique d’information (Bpi) du Centre Pompidou.
Quand ? • Du 7 décembre 2016 au 10 avril 2017.

Plus d'informations sur le site officiel de Gaston

Bonus – à venir

6. Baston dessinée au Point Ephémère

Le monde de la BD, vous l'aimez violent, avec du sang, des mines qui se brisent et des pages qui se déchirent. Soit. Pour calmer vos ardeurs, assistez donc à une baston dessinée au Point Ephémère. Mais qu'est-ce que c'est ? Tout simplement un ring en forme de feuille de papier sur lequel s'affrontent deux illustrateurs - parmi huit invités -, le tout sur un morceau de musique. Le gagnant de ce match graphique, celui dont le crayon aura été le plus affûté, remportera 58 canettes de sa boisson favorite. Un duel au sommet qui sera suivi d'un concert d'Alto Clark (De La Montagne/Fils de Vénus). Parce que la musique adoucit les mœurs dit-on...

Où ? • Au Point Ephémère, 200 quai de Valmy, Paris 10e.
Quand ? • Le jeudi 24 novembre de 19h à 1h du matin.

En savoir plus cette baston dessinée

© DR

À la une

    Publicité