Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Alister aux Trois Baudets : c'est ce soir !
Alister - Je travaille pour un con

Alister aux Trois Baudets : c'est ce soir !

Advertising

Tour à tour cynique, roublard et attachant, Alister revient ce soir nous présenter son nouvel album.

C'est en 2008 - eh oui, déjà ! - qu'on a découvert Alister avec un formidable tube je-m'en-foutiste : "Qu'est-ce qu'on va faire de toi ?", tiré de son premier album 'Aucun mal ne vous sera fait' - pour les plus jeunes : voici ce que ça donnait.

Or il faut dire que Christophe Ernault (de son vrai nom), depuis, n'a pas chômé. Après un deuxième disque ('Double détente' en 2011), deux truculents recueils autour de la culture populaire française ('Anthologie des bourdes et autres curiosités de la chanson française' et 'Anthologie des méchants et autres salauds du cinéma français') et la rédaction en chef de la délicieuse revue Schnock qu'il assure depuis mai 2011, Alister n'a effectivement pas manqué d'être au four et au moulin... 

Heureusement pour les amateurs - dont nous sommes - de sa musique pleine d'ironie, de grincements et de références seventies, Alister revient à ses premières amours musicales avec un nouvel album, 'Mouvement perpétuel' (sortie prévue le 4 novembre), qu'il présentera ce soir dans la superbe salle des Trois Baudets

Et en attendant son interview complète pour la sortie de son album, Alister évoque pour nous, dans la vidéo ci-dessous, cette salle mythique de concert, dans laquelle on pourra venir l'écouter dès 20h. Alors, qu'est-ce qu'on va faire de toi, ce soir ? T'emmener voir Alister !

Quoi ? • Alister en concert.
Quand ? • Le 27 septembre et le 11 octobre 2016.
Où ? • Aux Trois Baudets, 64 boulevard de Clichy, Paris 18e.
Combien ? • 10 €.

Vidéo • Time Out rencontre Alister (teaser)

 


Les nominations des Love Paris Awards sont ouvertes : faites comme Alister et partagez avec nous vos lieux préférés sur timeout.fr/loveparis (#loveparisawards).

Alister • Nouveau clip : "Je travaille pour un con"

 

Share the story
À la une
    Advertising