Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Avec Sciences Frictions, Les Inrocks atterrissent à la Cité des sciences pour une fête futuriste
Actualités / Musique

Avec Sciences Frictions, Les Inrocks atterrissent à la Cité des sciences pour une fête futuriste

Avec Sciences Frictions, Les Inrocks atterrissent à la Cité des sciences pour une fête futuriste

Si le lecteur d’aujourd’hui supporte mal l’emploi du superlatif, il va devoir s’y habituer. Car rarement un événement nous aura autant emballé en ce début d’année que celui-ci. Le jeudi 27 avril à La Géode, dans le cadre de la première édition printanière du bien nommé Sciences Frictions, le magazine Les Inrocks s’associe à la Cité des sciences et de l’industrie pour nous proposer une superbe expédition vers un monde parallèle. Façon Stargate Sg1.

Et le trip en vaut la chandelle : de 20h à 2h, pour 22 € en préventes, le duo d’organisateurs nous invite à découvrir son univers cosmique - un pied dans la musique, l’autre dans la science. Dans les faits, ça donne une excursion sonore et expérimentale autour de performances psychédéliques, de concerts vidéo, de DJ sets ultra-planants et d’une ambiance de fête « futuriste, sensorielle, ludique » empreinte de « fun, de poésie, de technologie et d’humanité. » Ca donne envie.

Ce qui donne encore plus envie, c’est cette délicieuse programmation de terriens, décidés à vous emmener dans un infini plus lointain que celui de Buzz l’Eclair. La Femme, que certains trouvent « trop mainstream », « trop 80’s » ou « trop pop », est tout simplement, pour nous, le meilleur groupe français actuel. Pour s’en convaincre, il y a leurs deux albums : Psycho Tropical Berlin, chef d’œuvre de bout en bout sorti chez Born Bad Records, et Mystère, dont le track "SSD", ode au quartier Strasbourg-Saint-Denis, ne nous a jamais vraiment quitté. Ils viendront ici présenter un « spécial live » conçu spécialement pour l’événement.

A leurs côtés, carte blanche est donnée au label Antinote pour une performance assez particulière : le concert sera silencieux, seuls des casques audio cracheront la musique de leurs invités du soir, Zaitan, Epsilove et D.K. Enfin, pour clôturer un line-up bien costaud, le DJ bleu-blanc-rouge Superpoze, qui ferait l’objet d’une étude de la part du CNRS tant ses sets sont impressionnants, et NSDOS, qui proposera une performance visuelle et sonore teintée de musique électronique au planétarium, seront du voyage.

Comme si ça n’était pas suffisant, les visiteurs nocturnes pourront découvrir l’ensemble des expositions de la Cité des sciences et de l’industrie, accompagnés de tout un tas d’expériences satellites (la création d’une œuvre de 6m de long, les performances d’un magicien des nombres, l’expérimentation de la réalité augmentée avec une troupe d’éléphants…). Une expérience à 360 degrés, donc. On regrettera notre retour sur terre.

Quoi ? • Sciences Frictions.
Quand ? • Le 27 avril, de 20h à 2h.
Où ? • A la Cité des sciences et de l'industrie, 30 avenue Corentin Cariou, Paris 19e.
Combien ? • A partir de 22 € : billetterie.

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments