Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Badminton, atelier rock et jeux vidéo : c'est au Second Square qu'on passe le week-end
Second Square 9
© C.Gaillard

Badminton, atelier rock et jeux vidéo : c'est au Second Square qu'on passe le week-end

Advertising

Du jeudi 9 au dimanche 12 février, le Carreau devient temple du DIY et des initiations technologiques pour petits et grands artisans 2.0.

Mais quel est ce sabbat électro-synthétique qui s’échappe de la gigantesque halle du Carreau du Temple ? C’est l’écho du Second Square, édition numéro 9. Placé sous le signe des « makers », l’événement qui revient à chaque période de vacances scolaires, le temps d’un week-end prolongé, est libre d’accès aux curieux de tout âge, friands de découvrir les dernières innovations en matière de digital et de création numérique au travers d’activités ludiques.

Un aperçu de l'avenir 

Comme un coléoptère nocturne sur une guirlande de lampions, on papillonne en famille d’un atelier à l’autre, dans un espace ouvert où aucune cloison ne vient barrer notre champ de vision. On commence par faire une halte au stand dédié à l’expérimentation sonore avec l’équipe de BRUTPOP. Là, un « Bambin’s Band » délivre une démonstration de musique rock sur des instruments futuristes : un micro auto-tunant la voix, une guitare électrique uni-corde ou des percussions à fil pour caisse de résonance.

© C.Gaillard

 

Et le voyage dans l’univers improbable de BRUTPOP continue avec l’atelier Patamod. Autour d’une table en bois, une petite dizaine d’enfants modèlent des boules de pâte à modeler avant de les accoler ensemble à l’aide de résistances électriques pour faire de cet étrange chapelet rose bonbon un synthé mono-symphonique déjà croisé dans l’exposition Electrosound. Oui, oui, vous ne rêvez pas : en appuyant sur la pâte à modeler, celle-ci se mettra à couiner des notes, comme un piano bizarrement accordé.   

Toujours branché

Puis, on se laisse porter jusqu’à l’emplacement d’Alinéaire, attiré par les écrans de jeux vidéo. Car Alinéaire est un collectif de jeux vidéo artistiques, aimant les détournements et les allers-retours interactifs entre monde virtuel et réalité. Le jeu 'Coin-Coin contre Minou' demande ainsi au joueur qui osera le tester de la réactivité et une bonne coordination. Des aptitudes dans la vraie vie qui se retransmettront à son avatar grâce à un buzzer-capteur.

Quant à 'Super', l’autre jeu à expérimenter, il détourne les codes de la console habituelle avec sa manette géante et a télévision minuscule. Tout en pixels et vintage, 'Super' rappellera aussi de bons souvenirs aux parents, qui ados passaient des heures sur 'Pong', 'Tetris' ou 'Mortal Kombat', car il retrace la plupart des genres du jeu vidéo (beat them all, course, puzzle, RPG, platforme, etc.).

© C.Gaillard

 

 

 

 

Création sans limite et boîte de thon

Après une partie plus consensuelle de badminton, de ping-pong ou de babyfoot – retrouver quelques repères de notre temps dans cette immersion avant-gardiste ne fait pas de mal –, et un tour dans la chambre noire de 'Funambule Games' pour un chantier de construction de cubes en polystyrène fluo et une séance de pilotage de drones Parrot – faire passer cet OVNI robotisé dans un cerceau lumineux ou l’éviter de s’accrocher au filet n’est finalement pas chose si aisée ! –, on s’étonne devant l’Eco Orchestre de Talacatak.

 

© C.Gaillard

 

© C.Gaillard

 

© C.Gaillard

 

Pendant qu’un quatuor de musiciens en herbe suit la formation de Guillaume – apprendre à fabriquer un kazoo avec un bout de tuyau en PVC –, on admire les inventions précédemment réalisées. Toutes en matériaux de récupération, dans un souci de respect environnemental, elles pourraient bien révolutionner les conservatoires de demain. Comme ces maracas en bouteilles plastiques ou cette batterie en conserve et boîte de thon.

© C.Gaillard

 

 

 

 

© C.Gaillard

 

 

La tête pleine d’astuces et d’innovations, on termine notre après-midi bien remplie par un instant de détente sur les transats gazonneux ou à la buvette, tranquillement installé sur des palettes. Pendant que les marmots, dont l’imagination vient d’être piquée au vif, réalisent des villes ultra-modernes avec des Kapla – audacieux mélange de XXe et de XXIIIe siècle – ou approfondissent leur enseignement numérico-scientifique au coin lecture, en épluchant des livres d’art, des BD et des magazines.

Attention, risque de bouchons

A noter que samedi et dimanche, de nouvelles animations sont prévues au programme : assemblage d’une borne d’arcade avec ICI Montreuil, création d’un mini-film d’animation, confection de robots, de chaises, de green design et d’autres objets connectés mais également des concerts, des débats et des spectacles tel ‘C’est parti mon kiki’ de Jacques Tellitocci.

Ainsi, et c’est là l’unique regret de ce Second Square, la majorité des activités, des interventions et des débats sont concentrées sur ces derniers deux jours. Venez donc tôt, et de préférence le matin : en cette fin de semaine, les curieux risquent d’être très nombreux et il va sans doute falloir faire la queue sur certains stands, notamment celui du pilotage de drones.

© C.Gaillard

 

© C.Gaillard

 

 

 

© C.Gaillard

Quoi ? • Second Square #9 - Makers
Où ? • Au Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller, 3e
Quand ? • Du jeudi 9 au dimanche 12 février, de 13h à 19h, sauf le samedi 11 jusqu'à 22h
Combien ? • Entrée libre  

Share the story
À la une
    Advertising