Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Excuse MyParty : on a testé le concept du Airbnb de la fête
Actualités / Soirées

Excuse MyParty : on a testé le concept du Airbnb de la fête

Excuse MyParty : on a testé le concept du Airbnb de la fête

On avoue avoir été un peu sceptique en entendant parler de la plateforme Excuse MyParty, concept inspiré par celui d’Airbnb, mais version teuf. Tout de même piqué par la curiosité, on est allé faire un tour sur la fameuse appli et boum, première surprise : le site est joliment travaillé, les photos bien léchées et le concept drôlement attrayant.

D’un côté, on a les organisateurs des soirées, dits « Ambianceurs ». Ce sont eux qui sont chargés de définir le thème de l’événement (allant de la pool party au petit apéro « cheese & wine » en passant par la grosse soirée déguisée sous le thème « Vodka x KGB »). La majorité des soirées se déroulent en appartement même s’il est tout à fait possible de donner rendez-vous à ses convives dans un parc, dans une laverie ou dans la suite d’un grand hôtel. Enfin, l’hôte fixe également le nombre d’entrées ainsi que le tarif de sa soirée (là encore très variable, notez toutefois que plus l’entrée est chère, plus les prestations sont de qualité, CQFD). A nous autres Ambiancés de piocher parmi les teufs qui nous tentent le plus. Chez Time Out, on a opté pour l’Aperitivo de Chloé et Morgane.

Au pied de l’immeuble haussmannien niché dans le paisible 9e arrondissement, les éclats de rire qui s'échappent des grandes fenêtres nous intriguent. Difficile en effet d’imaginer que la trentaine d’invités réunie pour l’occasion vient de faire connaissance il y a à peine une heure. Arrivé à la coloc, même constat : les Ambiancés ont littéralement pris possession des lieux (on a d’ailleurs été accueilli par l’un d’entre eux, preuve que tout le monde ici se sent vite un peu chez soi). Un verre de Spritz Aperol à la main, on navigue de groupe en groupe où les traditionnels (et timides !) « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? » ont rapidement été remplacés par les vannes qu’on se fait naturellement entre potes.

© Excuse MyParty

 

 

 

« C’est une réelle bonne surprise »

Pour son premier Ambiançage, Chloé, 32 ans, nous déclare : « C’est top. Là, il est 23h, les gens se mélangent vachement, limite plus que dans une soirée de potes classique. Je suis vraiment étonnée, c’est une réelle bonne surprise. » Même son de cloche du côté de Sandra, Ambiancée et habituée des soirées Excuse MyParty : « J’ai fait pas mal de thèmes sur le site Excuse MyParty, comme le Pique-Nique géant, l’event Yoga & Méditation ou encore des soirées sur des rooftops de dingue. Mais le thème en appartement, c’est une nouveauté pour moi », lance-t-elle avant de préciser apprécier aller à ces soirées, non par réel besoin de se faire des potes (non, Excuse MyParty n’est pas l’Arche de Noé pour les gens sans amis) mais plutôt par envie « de passer un bon moment, de se changer les idées et de découvrir de nouvelles choses, de nouveaux lieux, de nouvelles personnes. Bref, d’échanger. »

© Excuse MyParty

 

Une génération qui préfère les fêtes en appartement

Depuis le 12 mai 2015, date de lancement de la première soirée baptisée « Boum ! » à laquelle une centaine d’invités s’étaient pressés, plus de 500 teufs ont eu lieu à Paris et dans les autres grandes villes de France, ainsi qu’à Londres, Lisbonne, Singapour ou encore Montréal. Plutôt pas mal quand on sait où est né le projet d’Excuse MyParty : « L’idée nous est venue dans le RER, alors qu’on était en coloc à Paris. A cette période, on avait pris l’habitude d’organiser pas mal de soirées dans notre appart et ce qu’on trouvait cool, c’était quand nos potes apportaient leurs potes et qu’il y avait un mix sympa de nos amis et d’inconnus. A l’inverse, les soirées en club étaient une vraie galère. Les gens se faisaient recaler à l’entrée – ce qui nous obligeait souvent à trier parmi nos potes, l’ambiance y était généralement impersonnelle, les prix chers et la communication compliquée », nous racontent Bruno et Philippe, fondateurs de la plateforme. En effet, selon une récente étude relayée par The Guardian, les Millennials (jeunes âgés entre 18 et 35 ans) préféreraient les soirées en appartement plutôt qu’en club. Un constat également révélé par une enquête réalisée auprès de 600 Français par Bruno et Philippe.

© Excuse MyParty

 

 

 

© Excuse MyParty

 

« Le but, c’est d’avoir une réelle diversité »

Pas étonnant donc que le concept d’Excuse MyParty interpelle et attire autant, principalement les Parisiens, si bien que l’appli a rapidement été identifiée comme un peu branchouille, snob et bobo (bref, très parisienne, quoi). « C’est vrai que c’est un peu l’image d’Excuse MyParty mais celle-ci n’est pas très fondée. Quand on regarde ce qui se passe sur le site, il y a vraiment de tout : des soirées dans des lofts arty, des pique-niques posés, des wake-up party avec des DJ, des soirées rap game ou plus jazzy. Le but, c’est d’avoir une réelle diversité », précise Philippe.

Alors, envie de venir prochainement vous ambiancer ? Samedi 15 octobre, Christelle vous convie à sa Wine Party (entrée à 10 €), où le groupe Yuli donnera un concert, tandis que Kévin (Ambianceur référent sur le site) vous ouvrira les portes de son appart démentiel vendredi 21 octobre (10 €)

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments