Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La brasserie Barbès va donner un nouveau visage au quartier
Actualités / Boire & manger

La brasserie Barbès va donner un nouveau visage au quartier

Brasserie Barbès
© Vincent Pflieger

Un symbole. C’est ce que représente pour beaucoup l’installation de la brasserie Barbès à l’emplacement de l’ancien magasin Vano, détruit dans un incendie en 2011. Avec le rachat des murs par l’équipe de Chez Jeannette et du Mansart, hauts lieux de la jeunesse bourgeoise, c’est le nouveau visage d’un quartier populaire qui apparaît au grand jour. Déjà en 2013, le cinéma Le Louxor venait réveiller (et embourgeoiser) un carrefour dédié aux trafiquants de cigarettes et autres menus larcins. Ces derniers n’ont pas disparu, mais ils vont devoir composer avec l’arrivée d’un mastodonte de la gentrification, soutenu à la fois par la mairie et les riverains dont l’origine sociale change petit à petit sans pour autant faire totalement disparaître la mixité – pour l’instant.

C’est là tout l’enjeu de la brasserie Barbès. Présentée, non sans raison, comme un retour aux sources du quartier, autrefois rempli de restaurants, elle devra s’intégrer sans heurts dans un paysage très différent, ce qui n’est pas garanti. Autre défi, faire venir une nouvelle clientèle sans déposséder les habitants moins concernés par l’ouverture d’un tel lieu. On le sait, la gentrification embellit souvent les rues de nos villes (peu de gens regretteront qu’un KFC, le projet qui a failli voir le jour initialement, n’ait pas ouvert à la place de cette brasserie), mais elle apporte aussi avec elle son lot de violences symboliques qu'il ne faut pas sous-estimer.

Reste que la brasserie Barbès va créer une cinquantaine d’emplois et que le bâtiment offre une vision élégante au passant. Haut de deux étages et doté d’une terrasse, il permet à Barbès de retrouver de sa superbe et les créateurs avouent leur attachement à l’identité du quartier, dont le nom baptise d’ailleurs l’établissement. Mille fois repoussée, l’ouverture officielle devrait avoir lieu finalement ce jeudi 30 avril.


 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

8 comments
Nicolas B

Oh, merde, c'est vraiment moche! Ça ressemble à ce que l'on voit partout aux États-Unis. C'est tout beau, tout propre, mais sans aucun caractère. Ces murs auraient au moins besoin de quelques tags.

isa k

LOIN DE L'ESPRIT BRASSERIE !

Yasmine D

BBBBOOOYYYCCCOOOOTTTTT WHITTTE SUPREEMMMACCYYYY

Mickael L

Pffffff ben je préfère des gens qui viennent dépenser leur argent honnêtement dans un bel endroit que des vendeurs de marlboro contrefaites, des vendeurs de contrefaçons en tout genre et autres délinquants qui ne pensent qu'à foutre la merde ! Je suis riverain et j'attendais cet endroit depuis des années ! Boboisation du quartier ? Et bien tant mieux ! Nettoyons Barbes pour que cela devienne un beau quartier ! Si ca déplaît à certains et bien tant pis !

Maddison D

@Mickael L Il faudrait plutôt créer des endroits qui incluent les gens qui habitent à Barbès et qui construisent une communauté authentique autour d'eux. Sinon ces gens là seront toujours obligés de vendre de la contrefaçon mais au lieu de Barbès ils seront repoussés aux banlieues. C'est normal de finir dans le crime quand on est exclus de la société parisienne. Triste sera le jour quand Paris sera une ville que pour les riches. 

Philippe D

"Normal de finir dans le crime quand on est exclus"

Belle mentalité !