• Le blog
  • Mode & shopping
0 J'aime
Epingler

La célèbre boutique A Vida Portuguesa s'installe un mois à la Trésorerie

La célèbre boutique A Vida Portuguesa s'installe un mois à la Trésorerie
©EP

Véritable institution au Portugal (à Lisbonne, au Time Out Market et à Porto), A Vida Portuguesa (comprenez « La vie portugaise »), portée par sa fondatrice l’ancienne journaliste Catarina Portas, ressuscite depuis 2005 le meilleur de la production manufacturière portugaise. Et bonne nouvelle pour celles et ceux qui n'auraient pas prévu un petit voyage au pays de Pessoa, A Vida Portuguesa s'installe du 18 avril au 20 mai à la Trésorerie pour un printemps portugais. 

 

Trésors portugais

Les savons Confiança, la cire Encerite, les crayons à papier Viarco… Des produits datant pour certains des années trente et dont on avait pour d’autres tristement stoppé la production. C’était le cas, pour ne citer qu’elles, des Ténis Sanjo, des sneakers en toile et caoutchouc vulcanisé (dont l’usine ferme en 1996 pour renaître en 2010 rachetée par Fersado).

C’est un véritable bain de jouvence que Catarina offre à certaines marques joliment désuètes devenues entre ses mains des must have. « Je fais un commerce d’objets délicats, raconte Catarina. Et même si l’artisanat ne correspond qu’à 15 % de notre catalogue, nous faisons très attention aux producteurs, aux chaînes de production autant qu’à la transparence des moyens de fabrication. L’idée, c’est de transmettre les savoir-faire de génération en génération. »

 

 

Made in Portugal

On croise à A Vida Portuguesa toutes les régions du Portugal et les plus précieux objets du pays : le tube de dentifrice Couto imaginé en 1932, la sublime crème pour les mains à la rose Benamor (Cremes Nally) ou encore les broderies de Viana do Castelo. Pour la fondatrice de la boutique, l’essentiel est de faire perdurer les savoir-faire nationaux. « Mais attention, je ne fais pas dans le nationalisme ! Je ne crois pas au nationalisme, je crois au local. Pour moi, cela n’a pas de sens de faire venir des objets de l’autre bout du monde lorsque l’on peut avoir de très belles choses à côté. »

Des produits régionaux, un savoir-faire portugais quasiment familial et un retour à l’authentique. « Je fuis les boutiques en forme de boîtes à chaussures blanches, explique Catarina Portas. Lorsque nous avons investi les locaux de notre boutique au Chiado (ndlr : un quartier à Lisbonne), nous avons gardé les poutres pourries, les meubles anciens… »  

 

 

It’s a match !

C’est donc avec une joie non feinte que l’on retrouve l’incroyable cabinet de Catarina au centre de Paris, à la Trésorerie. Difficile de faire mariage plus réussi. C’est donc au cœur de la boutique qu’A Vida Portuguesa a pris ses quartiers. Dans ce joli corner qui sent bon la saudade et l’iode, chaque produit a été soigneusement sélectionné par les fondateurs de la Trésorerie. Une palette assez représentative puisque l’on retrouve – entre autres – les sirop à la groseille ou à la mandarine de Santa Clara (14 € les 70 cl), les paniers en osier des Açores (de 35 à 59€), les fameuses chaises Gonçalo et évidemment les hirondelles noires Bordallo Pinheiro, véritable symbole de la boutique. L'hirondelle fera assurément le printemps ! 

Quoi ? • A Vida Portuguesa à la Trésorerie.
Quand ? • Du 18 avril au 20 mai.
Où ? • 11 rue du Château d'Eau.

Commentaires

1 comments
The Very Big Sheep
The Very Big Sheep tastemaker

Ravie de retrouver une belle sélection d'une des plus jolie boutique de déco du Portugal. On y retrouve de la vaisselle, du linge de maison, de la déco, de la vannerie, aussi un peu de cosmétique et de la papeterie. De quoi faire passer un peu les saudades des vacances ou du "pays". 

La trésorerie nous démontre encore une fois la qualité de son offre et de ses collaborations.

Y courir d'urgence avant que tout ne disparaisse mais oui j'avoue j'y étais le jour de l'ouverture!