• Le blog
  • Insolite
0 J'aime
Epingler

L'eau du canal de l'Ourcq, et ce(ux) qu'on y trouve

Canal de l'Ourcq dragage Paris
1/7
Canal de l'Ourcq dragage Paris
2/7
Canal de l'Ourcq dragage Paris
3/7
Canal de l'Ourcq dragage Paris
4/7
canal ourcq pêche poisson
5/7
canal ourcq pêche poisson
6/7
canal ourcq pêche poisson
7/7

Alors que L’Eté du canal approche à grands pas (du 4 juillet au 23 août 2015), l’Ourcq est déjà en fête. Il suffit pour s’en convaincre d’observer l’afflux de petits groupes qui se rejoignent chaque soir, passé 17h et jusque tard dans la nuit sur les quais. L’ambiance y est bon enfant et on y fait facilement des rencontres, entre deux parties de pétanque ou de Mölkky. Pour certains, se tenir sagement au bord de l’eau ne suffit pas, il faut en profiter d’une autre manière, comme on a pu l’observer hier soir. Vers 21h, des baigneurs piquaient une tête en sautant d’un pont, alors qu’au même moment Abdou, un pêcheur amateur, sortait un silure de plus d’un mètre et d’une dizaine de kilos. Les autres activités aquatiques ne manquent pas : après les mini-croisières en bateau privé, le kayak, les rouleaux flottants et autres vélos d’eau, à quand de la plongée quai de la Loire ? Ah, ben en fait ça existe déjà, même si ça reste réservé pour le moment aux pompiers et aux services techniques qui s’occupent de draguer régulièrement les eaux, d’ailleurs utilisées pour arroser les parcs et jardins, laver les trottoirs et curer les égouts parisiens.

Comment ça "pas frais", mon poisson ?© Nicolas Hecht

 

 

 

 

 

Ce qu’on trouve au fond du canal ? Des caddies, Vélib’, voitures et autres moyens de transport, en plus de tout un tas d’objet tombés là – un inventaire qui fait pâle figure face aux quelques péniches qui coulent dans la Seine chaque année. Malgré la pollution chimique élevée dans ses eaux, le canal ne présente pas de risque grave pour celui qui s’y baignerait. Bon d'accord, sa couleur n’est pas franchement ragoûtante (pourtant due à la présence d’algues) et on voit souvent des déchets y flotter. Mais rassurez-vous : un virologue soutenait récemment qu’on pourrait même boire son eau en petite quantité sans dommage. Alors s’y baigner… Un petit plongeon ?

© Fanny Delacroix

 

 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments