Recevez Time Out dans votre boite mail

Les Eagles of Death Metal préparent un film sur leur vie depuis le Bataclan pour HBO

Par
Emmanuel Chirache
Publicité

A l'approche du tragique anniversaire du 13 novembre 2015, les témoignages autour de l'événement se multiplient. Si en France plusieurs livres sont publiés sur le sujet du Bataclan, aux Etats-Unis le groupe qui jouait ce soir-là prépare un documentaire intitulé 'Eagles of Death Metal : Nos Amis'. Produit par Live Nation Production, le film est réalisé par le comédien Colin Hanks, que certains ont sans doute aperçu dans des séries comme 'Orange County', 'Dexter', ou 'Fargo'. Grand ami de Jesse Hughes et Josh Homme, les leaders d'Eagles of Death Metal, le fils de Tom Hanks a suivi le groupe durant les mois qui ont suivi le 13 novembre, jusqu'à leur retour sur les planches de l'Olympia en février 2016.

Des propos polémiques tenus par Jesse Hughes après les attentats

Avec ce documentaire, le groupe poursuit sa catharsis commencée dès le 25 novembre face aux caméras de Vice, dans une longue interview à la fois émouvante et un peu embarrassante. L'embarras, c'est d'ailleurs ce que les commentaires ultérieurs de Jesse Hughes ont suscité chez les fans du groupe et le grand public en général, lequel ignorait que le chanteur votait républicain décomplexé. Sans doute encore sous le choc et propulsé malgré lui sous les feux des médias, Hughes pète les plombs à plusieurs reprises : dérapages contre le personnel de sécurité du Bataclan (alors que les rescapés les considèrent tous comme des héros depuis l'attentat), propos anti-musulmans, lobbying pro armes à feu... Jesse aura beau s'excuser auprès des agents de sécurité, le mal est fait.

D'après Colin Hanks, le documentaire ne sera pas une plateforme pour les opinions politiques de Jesse Hughes, mais on peut difficilement imaginer que le film passera sous silence toutes ces polémiques. Quoi qu'il en soit, 'Eagles of Death Metal : Nos Amis' s'attardera avant tout sur la relation entre les deux amis d'enfance Josh Homme et Jesse Hughes, et leur capacité à se réunir autour de leur communauté de fans pour dépasser le traumatisme. Au-delà de la politique, il s'agira donc de prouver que le rock se vit par ses membres comme une famille élargie, blessée mais plus forte ensemble. 

Lire aussi notre article : Le jour où j'ai joué au billard avec le chanteur des Eagles of Death Metal.

À la une

    Publicité