• Le blog
  • Théâtre
0 J'aime
Epingler

Lifting place du Châtelet : nos alternatives

Lifting place du Châtelet : nos alternatives
DR

Après avoir longuement reculé l'échéance, la nouvelle est tombée. Les deux fleurons de la culture théâtrale parisienne fermeront finalement leurs portes pour travaux d'ici un an environ. Importante réfection pour le théâtre de la Ville qui devrait voir sa salle de spectacle et son espace d'accueil restructurés.

Les deux institutions cesseront toute activité fin 2016 ou début 2017 pour une durée de deux ans : entre septembre 2016 et l'été 2018 pour le théâtre d'Emmanuel Demarcy-Mota, puis entre janvier 2017 et l'été 2019 pour le Châtelet. Des dizaines de millions d'euros de travaux et des mois d'attente pour les théâtreux. Haro à la frustration, voici notre plan d'attaque anti-sevrage. 

1. Je veux voir de la danse contemporaine

OK, c’est vrai, le théâtre de la Ville n’a pas son pareil en matière de danse contemporaine. Une ligne artistique pointue et démocratique jalousée par beaucoup. Plus de théâtre de la Ville ? Pas de panique, on trouvera de belles productions au Palais de Chaillot. Le théâtre de Didier Deschamps n’offre peut-être pas une programmation aussi copieuse que celle de la Ville, mais elle ne manque pas de grands noms (Forsythe, Carlson, Rigal, Découflé) ! Mais aussi au CND, au centre Pompidou, au Centquatre...

 

les Français de Krzysztof Warlikowski
© Francuzi Tal Bitton

 

 

2. Je suis en manque de musiques du monde

Eh oui, vous l’ignorez peut-être, mais le théâtre de la Ville ne fait pas que dans les spectacles de théâtre et la danse contemporaine, la programmation s’offre également de bien jolies incartades du côté de la world music avec des concerts de musique kazakhe, libanaise ou indienne. On se consolera à la Maison des cultures du monde lors de l’excellent Festival de l’imaginaire. Ou à la toute récente Philharmonie, dans le parc de la Villette.

 

wonder.land
© Brinkhoff Mögenburg

 

 

3. Je cherche des comédies musicales (de qualité)

A Paris, la tâche est ardue, c’est vrai. Manque de chance, le seul théâtre capable de réellement rivaliser avec les superproductions de Broadway n’est autre que le Châtelet ('Singin’ in the rain', 'Les Parapluies de Cherbourg'). Deux solutions s’offrent à vous : soit vous décidez de donner une chance aux comédies musicales du théâtre Mogador (dont on nous promet bientôt une belle version de 'Cats'), soit vous vous adonnez à la version plus bourgeoise mais pas moins intéressante : l’opéra. Et ça tombe bien, l’Opéra de Paris promet une excellente saison à venir !

For any feedback or for more information email

Commentaires

0 comments