• Actualités
  • Insolite

Paris expérimente l’éco-pâturage en envoyant des moutons aux abords du périph

Paris expérimente l'éco-pâturage en envoyant des moutons aux abords du périph'
© Sophie Robichon/ Mairie de Paris

Si l'idée peut en laisser plus d’un sceptique, le fait est que la ville de Paris l'expérimente depuis vendredi 30 septembre.

Inutile donc de vous inquiéter si vous apercevez quelques moutons brouter dans les espaces verts situés le long du périphérique parisien : ils ont été spécialement envoyés par la municipalité pour tondre les talus situés entre la Porte Dauphine et la Porte de la Muette ainsi qu’entre la Porte Dorée et la Porte de Vincennes.

La tonte écologique sera expérimentée pendant un an

Trois espèces d’Ouessant, choisies en raison de leur petite taille afin d’entretenir des zones habituellement difficiles d’accès, s’activent en ce moment même dans des enclos verrouillés par des cadenas. L’éco-pâturage remplace ainsi la méthode horticole traditionnelle, réalisée jusqu’à présent à l’aide d’une tondeuse ou d’une débroussailleuse. De plus, il permet à la ville de se passer de produits chimiques pour désherber les abords de l’autoroute. En expérimentation pendant un an, la tonte écologique pourrait s’étendre à la totalité du périphérique parisien. C’est tout du moins le souhait exprimé par Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris chargée des Espaces Verts.

Le bien-être des moutons n'a pas été oublié bien sûr. En ce qui concerne la pollution inhalée : « Il a été fait des études de sol, il n’y a pas de pollution », assure Paul Letheux, berger de la société Green Sheep, avant d’ajouter : « Il y a une pollution de l’air, mais c’est la même que celle que nous respirons tous les jours. » Mais le brouhaha incessant est pointé du doigt par une promeneuse dénommée Chantal. Interviewée par la rédaction de RTL, elle s'interroge : « Ce n’est peut-être pas très écologique de les laisser à côté de ce bruit infernal. » Avant d'ajouter : « Qui n’aurait pas l’idée de les voler et d’en faire un méchoui. » Avis aux petits malins qui auraient envie de s’y risquer : les moutons sont quotidiennement sous surveillance !  

-> Lire aussi : Un parc naturiste bientôt aménagé dans Paris ?

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments