Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Plus que quelques jours pour profiter de la Casa Sunsets au Nüba

Plus que quelques jours pour profiter de la Casa Sunsets au Nüba

Advertising

Ça faisait un moment qu’on l’attendait, le printemps. On s’imaginait déjà profiter du beau temps dès la fin mars, mais au final une fine pluie s'invite. Bref, ça sentait la soirée pantoufles et pyjama. Heureusement pour nous, ce jeudi 31 mars c'était le lancement de la Casa Sunsets Festival au Nüba. De quoi mettre une bonne dose de soleil dans nos coeurs. A l’entrée, les veinards inscrits sur liste ont droit à quelques jetons, histoire de découvrir ce qui se fait de mieux au bar. Pour les moins chanceux, l'entrée gratuite autorisera quelques tournées de Corona. Si vous étiez emmitouflé dans vos couettes, qu'à cela ne tienne, vous avez jusqu’au 9 avril pour vous délecter d’un line-up électro pop folk des plus alléchants. En attendant, on vous fait revivre la soirée d’ouverture à travers notre objectif.

Pour cette première, temps maussade oblige, ça se passe à l’intérieur, la superbe scène installée en terrasse devra attendre la clémence des dieux avant d’être foulée par un bon paquet d’artistes. On pousse alors la porte du bar. Matériaux bruts, du bois, des plantes… On se croirait dans une paillotte sur la plage en train de siroter des cocktails. C’est Papooz qui lance les hostilités devant une assistance enjouée. Un deuxième, puis un troisième morceau et la salle se remplit. Pendant ce temps-là les jetons, eux, perdent en volume. 

20h, l'estomac vide on part en croisade à la recherche de tapas et autres burgers proposés sur un panneau. En chemin, une flopée d’ateliers gratuits nous font les yeux doux. On commence par un tatouage éphémère qui survivra 4 à 5 jours avant de rejoindre un graffeur chargé de nous customiser un t-shirt à notre goût. On se laisse, pourquoi pas, déposer une jolie couronne de fleurs fraîches sur la tête (rien ne vous y oblige, hein). On prend ensuite un poska pour participer à une œuvre évolutive. La séance coloriage bat son plein quand la mélodie sauvage de Polo & Pan caresse nos tympans, alors on ferme les yeux pour se retrouver en pleine jungle, en les rouvrant, la déco très tropicale faisant son effet. C’est planant et il nous reste encore un jeton. 

On finit avec l'originalité du soir, ça se se passe du côté du gifomaton. Pour la faire simple, c’est comme un photamaton mais en plus des photos, vous pourrez récupérer des gifs en adressant mail ou numéro de téléphone. Un dernier verre sur l’électro de Faul & Wad AD, et nous voilà sur le départ, des souvenirs plein la tête. C'est sûr on va revenir - tous les soirs s’il le faut - pour danser sur le rooftop. Pour la programmation aussi. Et pour prolonger l'expérience, Sunsets met en jeu 2 pass pour Calvi on the Rocks à gagner à la fin du festival.

En partenariat avec Casa Sunsets.

© KM

© KM

 

© KM

 

© KM

 

© KM

 

© KM

 

© KM

 

KM

 

© KM

 

© KM

 

 

 

 

 

 

Share the story
À la une
    Advertising