Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Maison Européenne de la Photographie

  • Musées
  • Le Marais
  • prix 1 sur 4
  • Recommandé
MEP (maison européenne de la photographie)
Time Out / Tania Brimson
Publicité

Time Out dit

Voici probablement l’un des meilleurs espaces parisiens dédiés à la photographie. Le site de la MEP présente en effet des photographes émergents aux côtés de rétrospectives de grands noms de la discipline comme Larry Clark, Joel Meyerowitz ou Martin Parr. Chaque année, la MEP accroche également sur ses murs des œuvres issues de son propre fonds, très riche. Ainsi, ce sont une dizaine d'expositions monographiques qui viennent, annuellement, ravir le coeur et les prunelles des amateurs de photo.

Et pour les vrais passionnés pour qui un accrochage, même magnifique, ne suffirait pas, la bibliothèque de la MEP vaut elle aussi le détour, avec son lot d'ouvrages rares, de premières éditions et de monographies éditées par des galeries. Initiée par les fondateurs de l'association Paris Audiovisuel (Henry Chapier, président de la MEP, ainsi que Jean-Luc Monterosso, Marcel Landowski et Francis Balagna), la MEP s'inscrit donc comme l'un des piliers du huitième art à Paris. Chapeautant en plus le Mois de la photo, tous les deux ans, vers la période de novembre.

Infos

Adresse
5-7 rue de Fourcy
Paris
75004
Transport
Métro : Saint-Paul ou Pont Marie
Prix
De 6 à 10 €
Heures d'ouverture
Mercredi et vendredi, de 11h à 19h45. Jeudi de 11h à 21h45. Le week-end, de 10h à 19h45.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Connectez-vous et revendiquez le commerce

Programme

Love Songs

  • 3 sur 5 étoiles
  • Photographie

Le printemps pointe (enfin) le bout de son nez. Retour attendu d’une saison que d’aucuns associent à celle des amours. Pourquoi pas. C’est donc aux bras d’un date, d’amants ou d’amis qu’il est conseillé de vous rendre à la MEP pour découvrir Love Songs. Une expo rassemblant 14 séries comme autant de réponses possibles à la question cruciale, urgente, et éternelle sans doute : Qu’est-ce que l’amour ? Séduisante proposition, qui aura pourtant tôt fait de nous laisser un arrière-goût amer. Bien sûr, personne ne boudera son plaisir en (re)découvrant une grappe d’incontournables. À l’exemple du Voyage sentimental prolongé en Voyage d’hiver de Nobuyoshi Araki, qui retrace l’idylle vécue avec son épouse Yoko, depuis les célébrations de leurs noces à sa brutale disparition. Il y a également les clichés ambiance « journal intime » trash de Nan Goldin, les pièces étonnamment attendrissantes de Larry Clark ou l’hommage d’Hervé Guibert à son partenaire Thierry. Problème : ces portraits et scènes de vie souffrent d’une valorisation scénographique qu’on aurait espéré moins sage, vu la thématique abordée. Seule une salle au 3e étage détonne avec l’accrochage des pièces passionnelles du couple JH Engström & Margot Wallard sur fond de paysages urbains, ou ruraux. Ça frappe, ça claque, ça sent le coup de foudre. Voilà ce qu’on était venu chercher à la MEP. Aussi, en optant pour la répartition chronologique des séries (« face A » 1950 - 2000, « face B » 2000-aujourd’hui) l’institution prend le

Publicité
Vous aimerez aussi