Beau Festival

Musique, Festival de musique
5 sur 5 étoiles
Beau Festival
© DR / Jacco Gardner

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Toi qui suis l'actualité festivalière à la loupe, tu sais que le Beau Festival est l'une des plus belles choses qui nous soit arrivée ces dernières années. Eh bien réjouis-toi, cette kermesse est de retour pour une troisième édition, les 17 et 18 mai au Trabendo.

Après une très belle édition 2018 – coucou Deerhoof et And Also The Trees –, les programmateurs enfoncent le clou à grands coups de masse. Avec tout d'abord Thurston Moore pour un concert solo. Comment ne pas commencer en citant le légendaire guitariste de Sonic Youth ? Ce concert aura une belle dégaine de date emplie d'histoire et on vous conseille de ne surtout pas la rater.

Ensuite, c'est la crème de la crème de la scène contemporaine qui régalera. On retrouvera le Batave Jacco Gardner, qui présentera pour la première fois à Paris Somnium, cet album entièrement instrumental à l'allure de bande-son d'un road trip dans des villes désertées depuis l'Antiquité. Ambiance.

Ha oui et il ne faudra surtout pas manquer de dire bonjour à Chris Cohen, l'une des plus curieuses créatures pop de la décennie, de retour cette année avec un nouvel album, toujours sur Captured Tracks. Parmi les autres groupes en lice, on citera le combo HAHA Sounds Collective, sorte de partouze entre les membres des groupes les plus intéressants de la scène indie britannique d'hier et d'aujourd'hui – Stereolab, Ulrika Spacek, Vanishing Twin ou Snapped Ankles. Ajoutez-y la Néerlandaise Eerie Wanda et les Suisses L'Eclair (qu'on croirait issus d'une union adultérine entre George Clinton, Tame Impala et King Gizzard tendance Quarters) et le compte est beau !

Time Out fait gagner des places pour les deux soirs en envoyant un mail à leblog@timeout.com avec "Vendredi Beau" ou "Samedi Beau" en objet selon la soirée choisie. 

 

Par Rémi Morvan

Publié :

Infos

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening