Festival BBMIX 2018

Musique, Rock et rock indé
Recommandé
5 sur 5 étoiles
Festival BBMIX 2018
© Jilles van Kleef

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Et le BBmix mis tout le monde d’accord. Comme tous les ans.

Alors que la saison automnale est métastasée par le Pitchfork et ses programmations vues et revues au fil des années, qu’il est bon de retrouver ce bon vieux BBmix pour s’ouvrir les synapses comme jamais. Comme tous les ans, les programmateurs ont réussi à rameuter à Boulogne-Billancourt un savant mélange d’artistes entre figures iconiques, maîtres de l’expérimentation et futurs rois. Après avoir présenté l’an dernier La Monte Young Tribute et un petit bout de Zombie Zombie et de Spacemen 3, cette 14e édition sera marquée par une célébration de Pierre Barouh et de son mythique label Saravah.

De la BO d’Un homme et une femme à Fred Poulet en passant par Brigitte Fontaine ou Jacques Higelin, Saravah a marqué l’imaginaire musical de ces 50 dernières années comme peu de labels français l’ont fait. Une soirée à la portée symbolique toute particulière alors que Francis Lai, compositeur de la musique du titre Un homme et une femme vient tout juste de disparaître. Pour cette petite sauterie, on retrouvera notamment Areski Belkacem et David Mc Neil – le fils de Marc Chagall –, compagnons de route depuis les débuts, Borja Flames et sa synthétique pop chantée en espagnol ou encore The Recyclers et leur expérimental jazz. Un Barouh Tribute qui se poursuivra le lendemain après-midi avec la projection du film « Ça va ça vient » réalisée en 1970 par Barouh himself.

Pour le samedi soir, on retrouvera notamment Pan•American et son ambiant à l’allure de questionnement métaphysique avant d’être proche de l’épilepsie devant les Américains de Facs et leurs morceaux jamais loin de la transe. Pour finir, on se fera écraser par le très très heavy psyché des Américains d’Endless Boogie.

Quant à la soirée de clôture, elle devrait ensoleiller le Carré Belle-Feuille comme jamais. Elle sera le théâtre d'une création inédite réunissant l’artiste collagiste américain Evan Crankshaw et le groupe Français The Dead Mauriacs, le tout autour des "Secret Tapes from Ipanema". Le genre d'association idéale pour faire un triple salto arrière du Corcovado en plein dans la baie culturelle de Rio.

Ultime réjouissance du week-end et non des moindres : The Mauskovic Dance Band. Ou quand la récente ouverture d'une faille spatio-temporelle entre la psychédélique scène stambouliote des années 1970 et l’Amsterdam d’aujourd’hui accouche d'un groupe prêt à faire danser Boulbi jusqu’aux premières lueurs du lundi matin.

Et pour vous régaler au BBmix, on vous offre des 2x2 pass pour le festival. Pour gagner, envoie un petit mail gentil à leblog@timeout.com avec « BBmix » en objet.

Par Rémi Morvan

Publié :

Infos

Site Web de l'événement http://bbmix.org/
Vous aimerez aussi