Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Voici nos meilleurs plans pour le Pitchfork festival 2018 !

Voici nos meilleurs plans pour le Pitchfork festival 2018 !

Advertising

Du 1er au 3 novembre, le nord-est de la capitale sera une nouvelle fois rythmé par le Pitchfork festival. Alors, quelle note pour cette 8e édition ?

Site critique musical qui fait office d’agence météo sur la toile, Pitchfork a imposé son édition parisienne comme l’un des temps forts immanquables de la saison. Il n’y a qu’à voir le nombre d’étrangers qui sont là pendant les trois jours du festival : Paris, capitale internationale de la musique pendant 3 jours (c’est déjà ça). On s’enfermera donc une nouvelle fois dans la Grande Halle de La Villette, transformée encore pour l’occasion en un pop store arty, avec ce qu’il faut pour faire saliver vos papilles de chasseur de vinyles. 

Si ce festoche reste un défricheur de talent hors pair, il est difficile de ne pas avoir cette année un arrière-goût de déjà vu, cette édition faisant office de pot-pourri-pas-si-pourri des éditions 2013 à 2015. Chvrches, Kaytranada, Unknown Mortal Orchestra ou encore Mac De Marco, tous ont déjà squatté la scène de la Grande Halle. Mention spéciale au dernier cité, totem Pitchfork par excellence et dont la légende raconte que le site aurait écrit plus de critiques de ses disques qu'il n'existe de disques eux-mêmes... Ou comment flirter dangereusement avec la frontière du « on prend les mêmes et on recommence ». Ambiance maxi best of !

Que dire aussi de la présence d’Etienne Daho ? Il sera pendant une semaine entière à l’Olympia fin novembre, et le voir chauffer la salle pour Casablancas ça tâche un peu. D’autant que l’artiste si brillant en France n’a même pas l’ombre d’un article sur le site US. Erreur de casting ou French Power poussif ? 

Malgré tout ça, on se laissera encore prendre au jeu, cette programmation étant toujours l’une des meilleures, entre autres pour les sons à tendance indé d'outre-Atlantique. Essayez quand même de venir assez tôt, histoire d’en avoir pour votre billet, surtout que les petits indies qui sont là et qui ouvrent les bals sont souvent les grands indies de demain. 

On espère quand même que vous avez pris trois jours de vacances, tant l'affiche du Pichtfork Festival est chargée comme Gérard Depardieu à l'heure du goûter. Il n’y a qu’à voir les concerts Pitchfork Avant-Garde, soit 46 groupes d’après-demain répartis sur quelques-unes des plus belles petites salles de Paris (pour sûr, on sera devant le rock lofi de SASAMI et l’expérimental hip-hop de Jpegmafia). Ou encore les sessions nocturnes d’After Parties, qui se dérouleront, une fois n’est pas coutume, au Trabendo (et Yves Tumor sera de la nuit... On dit ça, on dit rien). 

De quoi se faire un joli marathon, sans avoir à souffrir des kilomètres.

Les 3 vrais immanquables

  • Blood Orange - Vendredi 23h10

Depuis qu’il fait du son sous le pseudo Blood Orange, Devonté Hynes est l’un des meilleurs funky / R’n’B artist, et de loin. C’était déjà génial quand il était aka Lightspeed Champion, maintenant c’est juste l’homme de toutes les prophéties. Ça risque d’être le moment le plus chaud et le plus beau de tout l’automne. 

  • The Voidz - Jeudi 22h15 

Le groupe de rock le plus vénère, le groupe du moment à ne pas louper, le meilleur groupe au monde depuis The Strokes, le grou... Non en fait c’est juste que c’est Julian Casablancas, et que même si il est un peu capricieux, on aura du mal à ne pas l’aimer très fort. 

  • Car Seat Headrest - Vendredi 19h35

Jeune artiste à la discographique déjà bien remplie de plus d’une dizaine d’albums, Car Seat Headrest est l’une des pierres précieuses les plus brillantes de la génération Bandcamp. Du rock introspectif qui sonne comme un journal intime. En liste pour l'Award du groupe le plus programmé ces deux dernières années à Paris. 

Les 3 pépites à découvrir

  • New Optimism - Jeudi 17h30

Bien connu des fans hardcores de pop japonaise grâce à son ancien groupe Cibo Matto, Miho Hatori revient avec un show pop noise expérimentale complètement barré. Le genre de concert qui nous rappelle que les artistes japonais sont dans des dimensions qui nous sont encore inconnues. 

  • Boy Pablo - Vendredi 17h30 

Petit phénomène YouTube, Boy Pablo pose là un joli rock psyché un brin lo-fi. Un voyage tantôt joyeux tantôt mélancolique, mais toujours tout en douceur. À voir si vous voulez enfin connaître un groupe norvégien à l'allure de Mac De Marco repéré chez Shopi. 

  • Snail Mail - Samedi 18h45 

Réminiscence du meilleur des années 90, Snail Mail signe avec son premier album Lush l’une des plus belles sorties de cette année. Sans mentir. Une vraie prodige du rock indé qui s’impose déjà comme une leader dans son style. Une affaire à suivre.

Quoi ? Pitchfork Music Festival
Où ? Grande Halle de La Villette et Trabendo pour les After Party.
Quand ? Du 1er au 3 novembre 2018
Combien ? De 20 à 135€ (Billetterie ici)

Share the story
À la une
    Advertising