Jardin des Archives nationales

Sites et monuments Le Marais
6 J'aime
Epingler
 (Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris)
1/10
Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris
 (Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris)
2/10
Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris
 (Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris)
3/10
Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris
 (Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris)
4/10
Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris
 (Jardin Anne Franck - © C. Griffoulières / Time Out Paris)
5/10
Jardin Anne Franck - © C. Griffoulières / Time Out Paris
 (Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris)
6/10
Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris
 (Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris)
7/10
Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris
 (Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris)
8/10
Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris
 (Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris)
9/10
Jardin des Archives - © C. Griffoulieres / Time Out Paris
 (Plan des jardins des Archives)
10/10
Plan des jardins des Archives

Quelle bonne surprise que l'ouverture au public des jardins des Archives nationales depuis 2011 ! Réduit à une simple cour devant l'édifice, le jardin s'étend désormais sur toute sa longueur, suivant de petites alcôves vertes intimistes magnifiques et très agréables, le long d'hôtels particuliers, avant de s'ouvrir sur une vaste cour. Le « quadrilatère parisien », revisité par le paysagiste Louis Benech, est un secret bien gardé.
Jardin de l'hôtel de Rohan. Le plus spectaculaire des jardins est majestueux, centré sur la façade de cet hôtel particulier construit en 1705. Armand-Gaston-Maximilien de Rohan, fils de la princesse de Soubise et cardinal de Rohan, le fit construire sur un terrain contigu à l'hôtel de Soubise, occupé par ses parents. Racheté par Napoléon Ier en 1808, il devint le siège de l'Imprimerie nationale. Rénové en 2008, le jardin compte une vaste pelouse à la française, idéale pour pique-niquer, bordée de nombreux bancs et de deux allées de platanes. On y accède par la rue des Quatre-Fils.
Jardin des hôtels d'Assy et de Breteuil. Caractéristiques des petits jardins de ville en vogue sous la monarchie de Juillet et du Second Empire, ils sont aujourd'hui un havre de paix et de verdure pour bouquiner, s'étendre dans l'herbe ou se bécoter, car l'endroit est très romantique, juste devant les fenêtres des hôtels particuliers du domaine. Une petite rivière est aménagée avec des rocailles et des fougères. Un marronnier d’Inde, sujet unique à Paris, est planté aux côtés d'une vigne, d'une glycine de Chine et d’arbustes très fleuris au printemps : seringat, deutzia, lilas, weigela, pivoine, fuchsia... sans aucun doute le plus beau jardin du Marais.
Ruelle de la Roche. C'est l'allée traversante des jardins qui permet de joindre la cour de Soubise au jardin de l'hôtel de Rohan. Elle est bordée de nombreux bancs et de haies fleuries. 
Cour de l'hôtel de Soubise. Il s'agit de la cour de l'entrée principale des Archives nationales, dotée d'un jardin à la française.  

 Pour découvrir tous les parcs et jardins du Marais, cliquez ici. 

Par Camille Griffoulières

Publié :

Nom du lieu Jardin des Archives nationales
Adresse 87 rue Vieille du Temple
3e
Paris

Heures d'ouverture Tous les jours de 8h à 17h en automne-hiver, de 8h à 19h en printemps-été
Transport Métro : Saint-Paul
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in:

LiveReviews|0
1 person listening