Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Alan Geaam

Alan Geaam

Restaurants, Gastronomique 16e arrondissement
Recommandé
4 sur 5 étoiles
1/5
© Alban Couturier
2/5
© Alban Couturier
3/5
© Alban Couturier
4/5
© Alban Couturier
5/5
© Alban Couturier

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Restaurant gastronomique français aux accents libanais

Pour qui ? Les adeptes de cuisine française et libanaise
Manger quoi ? Tous les plats du menu, sans exception

Pour lui tout est allé très vite et non sans mal. Né au Libéria avant de pousser au Liban, Alan Geaam ­ 24 ans seulement au compteur quitte un bled en pleine guerre civile pour rejoindre la France et ses promesses. Après quelques nuits dans la rue, des jobs de maçonnerie à la pelle et de nombreuses corvées à la plonge, le futur toqué apprend progressivement l’art des fourneaux en observant et en imitant le chef en cuisine. Un jour, alors que ce dernier est blotti sous la couette à cause d’un problème de santé, le zigue le remplace, assure comme un chef et trouve définitivement sa vocation : ça sera la gastronomie ou rien.

Presque vingt ans plus tard, Geaam vit aujourd’hui, de son propre aveu, le « rêve français » : il imprime ses initiales sur l’ex-ventre de Paris (AG à Châtelet-les-Halles), pose ses casseroles dans le 16e arrondissement en lieu et place de l’ancienne enseigne d’Akrame, étoilé au « guide du pneu » , et voit toute la presse gastro-intello déverser sa cargaison de louanges. En bref, la consécration.

Et si on est moins emballé que nos confrères par la déco conçue par Jonathan Zebina (ancien footballeur zébré de la Juventus de Turin), qu’on trouve un chouia froide voire simpliste (du blanc, du gris, des banquettes ondulantes et c’est tout), la popote quant à elle nous fait voyager loin. Très loin : si la base est clairement française, les clins d’œil incessants aux racines libanaises sont particulièrement bien sentis dans le menu découverte à cinq escales (60 €).

Que ce soit dans le beurre aromatisé au zaatar, les micro-falafels, le subtil taboulé revisité (thon mi-cuit, grenade, menthe, persil, eau de tomate…) l’exquis foie gras, pêche des vignes, verveine ou le mignon de veau et tian de légumes, tout est maîtrisé, juste, parfaitement métissé et dans le ton. Si bien que, quand il vient papoter à notre table, le sourire timide, on a envie de lui dire qu’une étoile Michelin ne serait pas de trop. Loin de là.

Infos

Adresse 19 rue Lauriston
16e
Paris

Transport Métro : Kléber
Prix 40 € le menu le midi, à partir de 60 € le soir
Contact
Heures d'ouverture Du mardi au samedi de midi à 14h et de 19h30 à 22h30
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Votre avis