Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Brasserie Barbès

Brasserie Barbès

Restaurants, Contemporaine 18e arrondissement
3 sur 5 étoiles
4 sur 5 étoiles
(10Appréciations)
 (© LRD / Time Out Paris)
1/9
© LRD / Time Out Paris
 (© LRD / Time Out Paris)
2/9
© LRD / Time Out Paris
 (© LRD / Time Out Paris)
3/9
© LRD / Time Out Paris
 (© LRD / Time Out Paris)
4/9
© LRD / Time Out Paris
 (© LRD / Time Out Paris)
5/9
© LRD / Time Out Paris
 (© LRD / Time Out Paris)
6/9
© LRD / Time Out Paris
 (© LRD / Time Out Paris)
7/9
© LRD / Time Out Paris
 (© LRD / Time Out Paris)
8/9
© LRD / Time Out Paris
 (© LRD / Time Out Paris)
9/9
© LRD / Time Out Paris

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Quatre étages, un joli bar-restaurant au look industriel, un adorable dancing, un patio, un rooftop. Mais surtout un symbole fort de gentrification. La veille de son ouverture, nous vous parlions de la Brasserie Barbès et des réactions qu’elle suscitait déjà. L'impressionnante bâtisse qui trône face au métro Barbès-Rochechouart accueille désormais ses (nombreux) clients. Un succès sans surprise pour ses propriétaires, également à la tête des très branchés Chez Jeannette et Le Mansart. Nous nous sommes finalement mêlés à la foule qui se rue ici chaque soir, histoire de prendre le pouls du lieu.

La Brasserie Barbès ne fait pas du bruit qu'au sens figuré : l'îlot bobo partage avec son environnement une atmosphère tintamarresque. Dans la grande salle du rez-de-chaussée, pourtant claire et élégante, les tables sont trop resserrées. On admire donc la rapidité des serveurs, qui doivent zigzaguer et s'excuser à chaque pas. A peine le temps d'échanger quelques cris entre amis (n'y allez surtout pas pour un rendez-vous romantique) et vous voilà un verre de savoureux Faugères (4,50 €) dans la main. Après une gorgée, vos plats sont commandés, après deux gorgées, vous êtes servis (du moins ce soir-là).

En plus de spécialités « néobrasserie », comme le tartare de maquereau avec frites de butternut ou le coquelet laqué, le Barbès offre une belle sélection de fruits de mer. En entrée, le carpaccio de bar aux agrumes (11 €), ni copieux ni relevé, ne vous restera pas sur l'estomac. A l'inverse, méfiez-vous des dégoulinants « cromesquis de chorizo » (6,50 €). Mais pas le temps de s'apitoyer sur les calories absorbées : voilà déjà la sole meunière ! Servie trop vite, la jolie bête (à 28 €) n'est hélas pas assez cuite et repart en cuisine. En attendant, on s'attaque au risotto de coquillages (18 €). Son petit défaut à lui : crémeux, mais pas fondant. On finit par une tarte aux fraises légèrement lourde. Une série de malchances ? Un temps de rodage nécessaire ?

Au final, la Brasserie Barbès affiche une carte un brin prétentieuse et chère (comptez 40 € par personne) pour ce que l'on y goûte. On y va donc plutôt pour le lieu, qui vaut vraiment le coup d'œil, pour ses jus frais le matin et le midi, pour son très beau patio et son dancing entouré de baies vitrées le soir. Depuis le métro aérien, on peut déjà admirer le rooftop. Il est encore en travaux, mais on imagine sa vue imprenable... sur un quartier bientôt 100 % bobo ?

Par Lucile Roger Durieux

Publié :

Infos

Adresse 2 boulevard Barbès
18e
Paris

Transport Métro : Barbès - Rochechouart
Contact
Heures d'ouverture Tous les jours de 8h à 2h
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Votre avis (10)

4 sur 5 étoiles