Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Saul's

Saul's

Restaurants, Israélien Pigalle
5 sur 5 étoiles
1/2
© Saul's
2/2
© Saul's

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

A Anvers, le nouveau delicatessen de David Azoulay (fondateur de Pizza di Loretta)

Pour qui ? Ceux qui ont troqué leur quête du « meilleur bo-bun de Paris » pour celle de la meilleure shakshouka
Plat culte ? Ben justement, la shakshouka.

Saul’s n’est pas un resto facile : pas de téléphone, pas de site Web pour ausculter la carte, pas de réservation possible. Il faut y aller et prier le ciel pour qu’il reste quelques places assises sur la vingtaine de chaises hautes que compte le restaurant. Rassurez-vous : c’est souvent le cas.

Et tant mieux. Parce que Saul’s c’est le resto israélien dont vous rêviez : carte vaste mais pas trop, assiettes sexy et généreuses, le tout à prix très réduits. Démarrage en douceur avec le houmous des familles (bien frais et bien tahiné, 6 €), et montée en puissance avec des splendides beignets de chou-fleur (labné et pesto, 6 €) ou une très délicate betterave passée à l’extracteur avec re-labné & zaatar de rigueur (5 €). Tout ça s’accompagne de pitas maison, chauffées minute et maxi-moelleuses (1 € pièce). Comme souvent avec la cuisine israélienne, Saul’s tape juste entre le tout végétal et la gourmandise, accueille sans souci végétariens et carnivores.

Parce que oui, vous pouvez rajoutez des merguez dans votre shakshouka (8 € sans, 13 € avec), mais franchement, elle est si pure, si forte en goût(s) qu’elle s’en passe bien – pour nous, elle atterrit direct sur le podium des meilleures de Paname. La maison vend aussi des sandwichs, dont le fabuleux Sabich (8,50 €), que, sur place, on vous recommande de prendre dans une assiette enrichie (Sabich sofer, 12 €), feu d’artifice d’oignons crus, d’herbes et j’en passe. Comme chez Saul, un bonheur n’arrive jamais seul, la petite mousse choco déboule avec crumble de pop corn (6 €, MIAM), et le granola maison avec sa bonne dose de fruits (8 €, re-MIAM). Fin parfaite d’un lieu sans défaut (une carte des vins un peu courte et ésotérique, peut-être ?) : même la bande-son, toute en G-funk, rythme parfaitement l’instant.

Par André Blanc

Publié :

Infos

Adresse 66, rue Rodier
Paris
75009
Transport Métro : Anvers. Bus : 85 (arrêt Trudaine)
Prix Portions de 5 € à 13 €. Sandwichs 8,50-9,50 €. Verre de vin (nature) 5 €, bière 4,50 €. Egalement à emporter.
Contact
Heures d'ouverture Ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 14h30 et de 19h à 22h
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening