Siseng

Restaurants, Burgers Canal Saint-Martin
Recommandé
  • 4 sur 5 étoiles
  • 2 sur 5 étoiles
(3Appréciations)
12 J'aime
Epingler
 (© Time Out Paris / AW)
1/7
© Time Out Paris / AW
 (© Time Out Paris / AW)
2/7
© Time Out Paris / AW
 (© Time Out Paris / AW)
3/7
© Time Out Paris / AW
 (© Time Out Paris / AW)
4/7
© Time Out Paris / AW
 (© Time Out Paris / AW)
5/7
© Time Out Paris / AW
 (© Time Out Paris / AW)
6/7
© Time Out Paris / AW
 (© Time Out Paris / AW)
7/7
© Time Out Paris / AW

En 2014, dans cet article sur les différents horizons de la street-food, nous vous parlions des bao, ces petites brioches asiatiques cuites à la vapeur auxquelles nous vouons, à la rédaction de Time Out Paris, une tendresse toute particulière. Aussi, inutile de vous cacher notre enthousiasme face à cette évidente tendance : les bao sont bel et bien en train de conquérir le Vieux Continent. Vous en doutez ? Premier indice : Adeline Grattard, la prodigieuse chef de Yamt’cha ouvre, pendant toute la durée des travaux de son restaurant, une échoppe entièrement dédiée à ces petites spécialités. Et deuxième indice : Siseng, cette nouvelle table branchée dont le produit phare répond au doux nom de bao burger. Une recette hybride qui revisite le bon vieux sandwich de l’Oncle Sam à la sauce asiatique, notamment en remplaçant son classique bun par ces brioches chinoises au goût très légèrement sucré.

Il n’en fallait pas plus pour nous donner envie de pister ce drôle de casse-croûte le long du canal Saint-Martin. Car c’est là, évidemment, qu’a élu domicile Siseng. Larges tables en bois, Bruce Lee sur planche de skate, grandes vitres pour promener son regard sur la rive, branches en suspension, bar en briques et dessins grimpants… La tanière s'avère aussi jolie que sa carte est alléchante. Dans les assiettes : recettes et saveurs d’Asie joliment mises à la page, à l’image du burger bien sûr (10 euros, 15 euros en formule le midi), mais aussi des tempuras (6 euros), des spring roll (7 euros), du bo bun ou du tom kha kai (12 euros). Pour les boissons : bières asiatiques (autour de 7 euros), cocktails pour début de soirée (entre 10 et 14 euros) et délicates boissons maison (5 ou 7,50 euros).

Alors, on peut pinailler sur les prix, un poil élevés c’est certain, on peut trouver à redire sur les frites de patates douces, un peu molles c’est vrai. Mais il faudrait une sacrée dose de mauvaise foi pour ne pas apprécier l’expérience Siseng. D’abord, parce que le service est sympa et attentionné, malgré le monde qui vient déjà se presser ici. Ensuite et surtout, parce que la cuisine réussit bien son petit numéro. Les produits, frais et bons, viennent servir des recettes malines qui savent être inventives sans en faire trop, rouler des mécaniques sans être lourdingues. Les saveurs s’équilibrent avec justesse, pour mieux faire mouche. Comme dans ce bao burger au poulet mariné et pané à la japonaise, dans lequel se cachent également coleslaw maison, poivrons marinés et sauce au lait de coco et au basilic. Ou comme avec ces tempuras très réussis, parmi lesquels on retrouve des haricots ou des petits champignons. On sent l’expérience des fourneaux, le soin accordé aux préparations. Preuve que l’on peut être ludique sans sacrifier le goût sur l’autel du cool. 

Par AW

Publié :

Nom du lieu Siseng
Contact
Adresse 82 quai de Jemmapes
10e
Paris

Heures d'ouverture Tous les jours de 11h à 23h, en service continu (jusqu'à 2h le vendredi et le samedi)
Transport Métro : Jacques Bonsergent ou Goncourt
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in:

Average User Rating

2.3 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:2
  • 2 star:0
  • 1 star:1
LiveReviews|3
1 person listening
Fanny D

Si vous voulez vous faire jeter dehors au bout de 20 minutes car vous avez fini votre repas, allez chez Siseng.

Si vous voulez manger entassés comme des sardines, allez chez Siseng.

Si vous voulez passer un moment dans une atmosphère pesante avec des serveurs stressants qui vous presse pour que vous laissiez votre place et ainsi faire leur chiffre de la soirée, allez chez Siseng. 

C'est dommage car l'endroit (malgré sa petitesse est joli) et la nourriture n'est pas mauvaise !


Bref vous l'aurez compris, n'allez pas chez Siseng !!

The Very Big Sheep
tastemaker

On goûte ici (entre autre) les BAO sous forme de burger.Ce pain vapeur asiatique est la fixette des foodies depuis l'année dernière. 

La texture du bao (pain asiatique cuit vapeur) mis sous forme de burger est assez hallucinante. On a l'impression de croqué dans un nuage mais gustativement je trouve que ça n'apporte pas grand chose. Je lui préfère sa forme originelle de chausson fourré, et le bun classique pour les burgers. 
Siseng se présente comme un "Asian food bar" et en effet il ne faut pas laisser de côté les cocktails plutôt réussis (entre 10 et 14€).
Je reste un peu sur ma "faim".