Semianyki Express

Soirées
  • 3 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Semianyki Express
DR

Pour ceux qui ne parleraient pas russe première langue, « semianyki » signifie dans la langue de Poutine « famille ». Et sur scène, c’est bien une forme de famille qui s’agite pour nous faire rire. Lunettes loufoques et vêtements dépareillés, les clowns semblent avoir fait exploser un pétard dans leur chevelure et perdu au passage quelques dizaines de neurones. Point de sphère rouge au bout du nez, mais un look à défier les pires créations de Jean-Paul Gaultier. Née en 2002 au Teatr Licedei de Saint-Pétersbourg (berceau du cirque soviétique créé par le non moins célèbre Slava Polunin), la troupe bariolée milite avec insolence contre la peur et l’ennui. Après l’immense succès de ‘La Famille Semianyki’, voici le ‘Semianyki Express’, spectacle déglingué sur le thème du voyage. Une chronique inspirée de leur vie de bourlingueur.

C’est donc dans un bruit de locomotive que la troupe colorée du théatre Semianyki entre en scène. Un quai de gare suggéré par un rideau de velours rouge et dans lequel le personnel déjanté du train s’engouffre non sans quelques chutes, mimiques et autres blagues de clown. Ah oui, on ne vous a pas dit ? Le ‘Semianyki Express’, ce n’est pas juste une promenade à bord d’un train, mais un voyage en compagnie d’Olga, Alexander, Marina, Kasyan, Elena et Yulia, la famille Semianyki, saltimbanques de pères en filles. Une troupe de clowns qui a beau avoir la langue dans sa poche (le spectacle est presque entièrement muet), ne manque pas d’éloquence et surtout de poésie.

Comme chez Slava, les spectacles des Semianyki ne misent pas seulement sur le folklore clownesque et ses mimiques connues de toutes les générations, mais sur une grammaire scénique achalandée qui mêle la jonglerie à la danse, et le mime à l’improvisation. On ne rigole pas à s’en décrocher la plèvre, on ne croise pas non plus de nez rouge, et pourtant la magie opère. Un travail d’orfèvre que la troupe russe prend a contrario très au sérieux, construisant saynète après saynète des tableaux à la fois poétiques et burlesques.  

Ne vous attendez cependant pas à un spectacle inoubliable. Si ‘Semianyki Express’ offre plus d’une heure et demie de bonne humeur, il pêche parfois dans son rythme et sa trame. Reste que, c’est un peu comme pour les Rollex, il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie les Semianyki. Enfin, sauf si vous êtes coulrophobe, bien sûr.

Par EP

Publié :

Site Web de l'événement http://www.theatredurondpoint.fr/
LiveReviews|0
1 person listening