0 J'aime
Epingler

'Démons' : pile ou face ?

Une pièce, deux versions

© Giovanni Cittadini Cesi

Quelle adaptation des 'Démons' de Lars Norén devriez-vous voir ? Celle très médiatique des étoiles du cinéma français ou la version moins connue de Lorraine de Sagazan ? Réponse en deux critiques. Petit indice : tout ce qui brille... 

Oui ! • 'Démons' au Théâtre de Belleville

Oui ! • 'Démons' au Théâtre de Belleville

Lucrèce et Antonin ne sont pas du même monde que Katarina et Frank du 'Démons' de Marcial Di Fonzo Bo, joué au Théâtre du Rond-Point jusqu'au 11 octobre. Dans un coin de la scène du Théâtre de Belleville trône un fauteuil léopard à moitié avachi et au plafond, des guenilles en strass et paillettes sont accrochées à des câbles. Rien du luxe minimaliste dans lequel se pavanent Marina Foïs et Romain Duris. Les deux couples sont pourtant les héros de la même pièce. Ou presque. Pour sa seconde mise en scène, Lorraine de Sagazan a opté pour une adaptation libre du texte de Lars Norén.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Non ! • 'Démons' au Théâtre du Rond-Point
Théâtre

Non ! • 'Démons' au Théâtre du Rond-Point

Depuis quelques années, le théâtre du Suédois Lars Norén irrigue les scènes françaises de sa vision cruelle des relations humaines. Pour preuve, les Parisiens peuvent en ce moment choisir entre deux versions de 'Démons', histoire banale de Frank et Katarina qui s'aiment peut-être encore mais ne se supportent plus. L'une, mise en scène au Théâtre du Rond-Point par Marcial di Fonzo Bo et portée par quatre célébrités du cinéma – Marina Foïs, Romain Duris, Anaïs Demoustier et Gaspard Ulliel – oscille entre la comédie de mœurs et le drame lacrymal.

Time Out dit
  • 1 sur 5 étoiles

Commentaires

0 comments