Hedda

Théâtre, Drame
Recommandé
4 sur 5 étoiles
1/3
2/3
Pauline Le Goff
3/3
Pauline Le Goff

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Une pièce qui brise le silence des violences conjugales

Pour qui ? Ceux qui n’ont pas peur des histoires qui finissent mal
Voir quoi ? Une histoire d’amour et de violence

L’histoire d’Hedda est d’abord une histoire d’amour. D’ailleurs, ça ne cesse peut-être jamais de l’être. C’est l’histoire d’une femme un peu trop grande, aux dents un peu trop courtes, une femme maladroite et mal dans sa peau qui tombe amoureuse du beau garçon, du beau parleur, celui qui attire tous les regards et toute l’attention. Parce que les débuts sont importants et le diable dans les détails, Lena Paugam prend en charge ce récit troublant qui démarre au premier soir, au premier regard, s’attardant sur la couleur d’un pull ou la forme d’une jupe.

C’est aussi une histoire de la violence, violence morale et physique, violence domestique. Entre la première rencontre et le premier coup, il y a le premier « je t’aime », le premier appartement, le premier enfant… Mais aussi le lent développement d’un rapport de domination inquiétant, que l’homme ne supportera pas de voir s’inverser. Librement inspirée de la vie d’Hedda Nussbaum, la pièce décortique les tenants et aboutissants d’une relation abusive et toxique, pour tenter de comprendre pourquoi certaines femmes restent, malgré les coups.

Le texte de Sigrid Carré-Lecoindre, très littéraire, est porté sur scène avec une grande justesse par une Lena Paugam tout en retenue. Avec son sourire timide coincé aux bords des lèvres, l’actrice incarne Hedda tout en restant distanciée de son personnage en l’évoquant à la troisième personne. L’occasion de découvrir l’écriture d’une jeune auteure talentueuse. Un moment de théâtre éminemment contemporain, qui parvient à poétiser une réalité sombre, au cœur de l’actualité.

Par Alix Leridon

Publié :

Infos

Vous aimerez aussi
    À la une