• Actualités
  • Vivre en Ville

24h pour découvrir Pantin

24h pour découvrir Pantin
© Tiski

Pantin est-il vraiment le nouveau Brooklyn ? Avec ces anciens entrepôts reconvertis en nouveaux lieux du cool, c’est vrai qu'il y a une certaine ressemblance industrielle. Proche du canal de l'Ourcq et accessible facilement en transports en commun (quatre stations de métro et une station de RER), Pantin a tout pour séduire et attirer les cadres branchés et les jeunes parents excédés par Paris intra-muros. Même si la gentrification guette la ville en pleine transformation, ouf ! Pantin tend à rester populaire et vivante, grâce au milieu associatif local. Balade dans ce bout de Grand Paris... qui n’a pas encore fini de faire parler de lui !

 

9h : un croissant et un café pour un réveil en douceur

Ce ne sont pas les cafés qui manquent à Pantin, mais ici on ne trouvera pas de Starbucks (du moins pas encore), plutôt des cafés de quartier remplis d'habitués. Pour les envies de viennoiseries matinales, une boulangerie pantinoise sort du lot : celle de Thierry Meunier (meilleur ouvrier de France 1997) qui propose, entre autres, une variété de pains et de viennoiseries à tomber par terre et qui offre une terrasse sur la place du marché. 

10h : un peu de lecture

Après avoir pris des forces, attaquez votre périple en passant par la case lecture. La librairie La Malle aux Histoires est l’endroit rêvé pour son propre plaisir, celui de ses enfants ou pour offrir un cadeau. C’est tout un univers dans lequel on pénètre, avec à gauche un coin pour les enfants et les jeunes (superbement décoré), et à droite un coin pour les adultes où chaque étagère regroupe des thèmes précis. Ne soyez pas pressé, car ici on prend son temps et on lit les recommandations des libraires. En général, on ne ressort jamais les mains vides !

 

 

 

 

11h30 : en prendre plein les yeux dans une galerie d'art branchée

On connaissait la grande sœur parisienne, située en plein cœur du Marais. Depuis 2012, il faut désormais compter avec l’annexe pantinoise de la galerie Thaddaeus Ropac, tout aussi importante. A la bordure d’une route qui ne laisse rien deviner, on se retrouve nez à nez avec un grand bâtiment de 2 000 m2. L'atmosphère muséale et lumineuse de la galerie sublime toutes les expositions. Qu’est-ce que ça fait du bien de profiter de l’art sans se sentir confiné…

 

 

 

 

12h30 : assouvir sa faim dans l'un des 100 meilleurs restos de Paris !

Les expos, ça creuse. Cap sur Les Pantins, en tête de notre grand classement des 100 meilleurs restos de Paris. Lancée début mai 2017, en lieu et place d’un rade sans prétention (Le P’tit Classé), cette table ouverte 7 jours sur 7 régale les papilles avec sa cuisine bistrotière high level, mijotée par deux pointures : le Pantinois Walid Sahed (ex-Bristol), qui refile désormais le flambeau à Antonin Mandel les week-ends (Shangri-La, Ze Kitchen Galerie). 
Des classiques du répertoire français, comme cette tête de veau fermière d’anthologie, flanquée d’une sauce gribiche extra. Mais aussi des plats inspirés par tous les pays que Walid, Kabyle voyageur, a écumés. L’assiette est franche, précise, à l’instar de ce poulpe basque grillé qui fait pas sa mijaurée, dopé à la mousse d’ail, aneth, betterave rose crue. Pour faire glisser ? Un bon vin nature casté par Guillaume Maugain, un ancien du Verre volé. Ajoutez à cela une grande terrasse pour les beaux jours… Le pied !

Pour une ambiance plus borough américain, on peut aussi faire un tour par Le Relais. Déco indus' (briques rouges, poutres en acier) et cour extérieure des plus mignonnes : bingo ! Ici, on vient manger des plats du monde entier ou presque, tous cuisinés avec des produits frais et de qualité, mais aussi supporter une action locale forte. En effet, en plus d’être un restaurant, Le Relais est également un centre de formation et de réinsertion qui accueille des apprentis cuisiniers. Bref, l’endroit parfait pour déjeuner et dîner tout en restant en bons termes avec son banquier.  

 

Le Relais, 61 Rue Victor Hugo, 93500 Pantin

 


13h30 : on fait le plein de bons produits

Pantin n’a pas de centre-ville à proprement parler puisque la ville s’étend sur de grandes avenues perpendiculaires. Cependant, il est possible de flâner aisément entre les places et de faire son marché (trois marchés principaux : le marché Olympe de Gouges, le marché de L’Eglise et le marché Magenta). Pour dénicher des fromages de qualité, misez sur La Pantinoise, une fromagerie installée rue Hoche qui fait les délices des habitants. Sébastien Drique, ancien journaliste reconverti, sélectionne ses merveilles avec soin chez de petits producteurs et coopératives, dans un lieu qui expose aussi régulièrement des artistes contemporains et où on peut aussi grignoter sur place. Enfin, pour les amateurs de vin nature, Le Lieu du Vin, nouveau caviste situé au 80 de l'avenue du Général Leclerc est une étape incontournable !

15h : chiner c’est bien aussi  

Fan de vintage ? Ca tombe bien, tout autour du rond-point juste derrière la gare de Pantin se trouve un Emmaüs coup de main qui regorge de vêtements, meubles, mais aussi de vaisselle. Difficile de ne pas trouver son bonheur dans toutes ces boutiques, même si certains jours vous aurez plus de chance que d’autres. Les arrivages se faisant toutes les semaines, si vous n'avez rien déniché, ce n’est que partie remise. L’autre point plus que positif est le rapport qualité/prix, loin des prix exorbitants qu’on peut parfois trouver de l’autre côté du périph'. Ici, l’art de la recherche, de la négociation et de la perle rare sont de mise !

16h : balade architecturale

Si vous aimez l’architecture, sachez que Pantin est plutôt très bien loti à ce niveau. Entre les anciennes manufactures et autres imprimeries qui ont conservé leur structure originelle et les nouvelles constructions qui pullulent un peu partout, la ville est un chantier à ciel ouvert. Les nouveaux locaux de BETC, à la pointe du canal de l'Ourcq, symbolisent ce lien entre les deux architectures. Avec son bâtiment impressionnant de 20 000 m2 qui comprend la crème des créatifs français et internationaux, cette célèbre agence de pub est devenue l’épicentre d’une activité culturelle pantinoise en accueillant de nombreux événements locaux. L’occasion parfaite de visiter l’intérieur, vraiment impressionnant. 

 

17h30 : une bière et ça repart !

Pour toutes les envies de bière, sachez que la ville compte trois brasseries, dont la francilienne Gallia qui élabore des bières micro-brassées, 100 % pantinoises ! En plus de pouvoir visiter l'établissement individuellement ou en groupe, on peut également boire une bière dans le bar éphémère ouvert tout l’été avec une programmation qui mêle vernissages, afterworks et brunchs du dimanche.

 

18h30 : cap sur le Centre National de Danse

Les adeptes du brutalisme instagrameront à coup sûr ce CND sur-designé. A l'intérieur, onze studios de danse (dont trois ouverts au public), une géniale médiathèque, une salle de projection... Le lieu propose des formations professionnelles, des spectacles et des soirées tout au long de l’année. Avec un regard neuf et une vraie ouverture en matière de danse : du coupé- décalé à Merce Cunningham, en passant par le French cancan ou le Voguing !

 

19h30 : l'autre 104 

Un ciné d’art et essai juste à la sortie d’une bouche de métro ? On ne pouvait pas demander mieux. Avec son architecture moderne, le cinéma 104 a établi sa réputation au fur et à mesure des années pour devenir la référence culturelle de la ville. Ici les films confidentiels côtoient des films grand public et des films pour la jeunesse. Le 104, c’est un cinéma, mais c’est surtout un endroit de rencontres, où l'on peut débattre après une projection ou rencontrer des jeunes talents lors du Festival Côté Court qui a lieu depuis plusieurs années. Avec des tarifs très abordables, bravo !  

 

 

 

20h30 : après l'effort, le réconfort... 

Rien de plus pratique que de se faire une toile et manger un morceau, ou vice-versa. Le Vertigo se trouve dans le 104 et propose une restauration de qualité à prix tout doux. Sinon, à quelques pas de là, en suivant la route du canal, il y a Chez Agnès, le Q.G. idéal où boire une bonne bière et grignoter un bout (pizzas, salades, etc.) dans une atmosphère conviviale... Terrasse perchée au bord du canal en bonus ! Encore un plus loin, Brunello l'italien régale de pizzas, à manger sur place ou à emporter.

22h  : à la belle étoile 

Aux beaux jours, personne ne peut passer à Pantin sans faire un tour du côté de la Halle Papin, le lieu artistique et alternatif de la ville. Cette ancienne usine reconvertie en résidence d’artistes propose toute une partie de l’année des fêtes conviviales en plein air où se mélangent art, musique et danse dans un esprit très familial. Outre différentes thématiques, l’endroit propose aussi un open barbecue qui permet de satisfaire ses envies de saucisses... Surtout quand on habite dans un petit appart' !

© Tiksi

 

 

 

Dernière promenade le long du canal de l'Ourcq 

Marre du canal Saint-Martin bondé, du parc des Buttes Chaumont où il faut se battre pour négocier chaque mètre carré ? N'oubliez pas que pendant les jolis soirs d’été, vous pouvez pique-niquer sur les bords du canal de l'Ourcq, en duo ou en bande et regarder les étoiles. Et ça, ça n'a pas de prix.

 

 

 

Par Félicia Comlan, avec Tina Meyer

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments