Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Station Nord
© Henrike Stahl

Approchez-vous de la bordure du quai : la Station ouvre un nouvel espace de 5 000 m2 !

Par Rémi Morvan
Publicité

Ceci n'est pas une blague : un nouveau lieu va ouvrir à Paris. La Station Gare des Mines, le repère des plus folles entreprises musicales de ces dernières années, dévoile Station Nord, une extension d'un demi-hectare, entre centre d'art, lieu de diffusion musicale et de création. Petite visite de la rame avant le départ prévu ce week-end.

Il y a quelque chose d'immuable avec la Station. Un petit air de Claude (Makelélé période Brésil, bien sûr) de la scène artistique alternative. Parce que bon, alors qu'elle devait définitivement baisser le rideau l'an dernier, qu'on traverse une pandémie, voilà que le Collectif Mu, la bande de zigomards aux destinées du lieu, a annoncé dans le plus grand des calmes l'ouverture de Station Nord. Un nouveau terrain de jeu de... 5 000 m2. Monde d'avant, monde d'après la Station ? "S'en bat les couilles".

Cette Station Nord, il a juste fallu traverser la rue pour la trouver, puisqu'elle prend place sur le terrain attenant à la Station originelle (Station Sud désormais), au pied de la fameuse enseigne lumineuse Office Dépôt. Un lieu avec une "dimension de centre d'art, du son et de la musique" glisse Olivier Le Gal, le coordinateur du projet. 5 000 m2 qui seront partagés, sur le modèle de son aîné, entre espaces intérieur et extérieur. Aux plans et aux aménagements ? Leurs complices de toujours, l'Atelier Craft.

Une certaine idée de la forme

"Pour l'intérieur, on a affaire à une sorte de bâtiment jumeau de Station Sud, mais beaucoup plus industriel et surtout quasiment deux fois plus grand. C'est un très beau volume de 500 m2, avec 8 mètres de hauteur sous plafond, une mezzanine qui parcourt l'ensemble du bâtiment et deux grandes portes qui rendent le lieu très lumineux. Et une jauge en temps normal [NDLR : Hors Covid] pouvant aller jusqu'à 750 personnes". 750 personnes ? Bim la claque, et ça c'est juste pour les intérieurs, dont l'ouverture est prévue début novembre. Ce qui nous laisse le temps de nous pencher sur les extérieurs, aux estomaquants contours.

 

Station Nord
© Henrike Stahl

5 000 m2 : en voici une cour de récréation à la démesure des méninges créatrices du Collectif Mu. On vous le dit, la scénographie sera minimale, avec du pavé, du béton, des gravats, des containers et deux voies ferrées végétalisées. A vous qui voulez de la friche, vous allez être servis. Mais rassurez-vous, il y aura bien un bar, des scènes qui surgiront de manière plus ou moins ponctuelle et un restaurant en forme de perron d'une soixantaine de places assises pouvant se transformer en scène, qui devrait ouvrir à terme tous les midis. 

Une certaine idée du fond

Mais la question qui se pose : qu'est-ce qu'on va bien pouvoir voir et faire à Station Nord ? Dans l'idéal, absolument tout. Et c'est sans doute dans le caractère presque "nu" et évolutif du lieu que le geste de Station Nord est à trouver. Mais si beaucoup rêvent déjà d'un festival de musique réunissant 3 000 personnes – ce qui pourrait arriver –, l'idée des hôtes est plutôt de l'utiliser comme un "lieu d'expérimentation, pour créer du paysage, des circulations, un rapport à l'espace différent et tester des projets à l'échelle 1. Un festival d'architecture nous brancheraient bien par exemple". Encore plus concrètement, cela signifie qu'on y verra des expositions, des résidences artistiques, des créations en lien avec les quartiers alentours, des projections, des soirées avec potentiellement des interactions entre les deux antennes stationnaires. 

Mais la meilleure idée pour se rendre compte de ce prisme artistique aussi détendu qu'une paire de bretelles d'un papy bedonnant, c'est encore de ramener à la progra de ce week-end d'ouverture. Sur les trois scènes montées pour l'occasion (dont une faite avec du plancher récupéré du théâtre des Amandiers) ainsi que dans tous les recoins du site, vous allez autant croiser les trépanés du rock du Villejuif Underground, écouter une émission de radio de Station Station, un DJ set d'Acid Arab et assister à tout un tas de perfs. Avec notamment la chorégraphe Gisèle Vienne, accompagnée de Lucas Bassereau, Sophie Demeyer et Théo Livesey. Ou encore une déambulation option pyrotechnie d'Erwan Ha Kyoon Larcher. La suite sera synonyme d'ouvertures progressives, de propositions toujours évolutives et ce normalement jusqu'à fin 2022. On dit normalement parce qu'avec La Station, on ne sait jamais...

Quoi ? Ouverture de Station Nord
Quand ? Vendredi 11 et samedi 12 septembre 2020, de 19h à 2h
Où ? 29 avenue de la Porte d'Aubervilliers, 18e
Combien ? De 10 à 13 € (Billetterie ici)

 

À la une

    Publicité