Actualités / Insolite

Bientôt dans le réservoir de Passy : viticulture sous-marine, fosse de plongée et cave à manger !

Chai subaquatique
© Atelier d'architecture Miguel Montouro et Associés

« Dans le réservoir de Passy, retrouvez un chai subaquatique où il vous sera également possible de faire de la plongée, de prendre un verre ou encore de manger les produits issus de notre potager agro-urbain ». Derrière ce synopsis que même Serge le Mytho aurait eu du mal à imaginer, se cache l’un des projets lauréats les plus singuliers et délirants de Réinventer Paris 2. Son nom ? Le chai subaquatique. Date d’ouverture prévue ? Second semestre 2021. Petite visite en avant première.

Aux manettes de tout ça, on retrouve la toute jeune start-up basque Winereef. Alors qu’ils bénéficient d’un brevet de vinification sous-marine développé et utilisé depuis une dizaine d’années au large de Saint-Jean-de-Luz, les zozos vont transposer la chose dans le réservoir de Passy, en plein 16e arrondissement. Et afin de récréer les marées à moins d'un kilomètre de l'Arc de Triomphe, Winereef utilisera des cuves de 300 litres, qui seront soumises à des changements de pression grâce à un mouvement perpétuel de montées et de descentes à l'intérieur du réservoir. Tout simplement.

De la vinification sous-marine à l’école de plongée...

Même si le projet porte déjà en lui la folie créatrice d’un savant soviétique, l’annonce de la création d’une école de plongée au même endroit le fait passer dans une autre dimension. Un lien tout ce qu’il y a de plus logique pour Eric Kerlogot, de chez AcTime, coordinateur du projet : « A partir du moment où l’on sait que la vinification sous-marine nécessite des plongeurs techniques, pourquoi ne pas créer une école de plongée ? »

Traduction ? A partir du second semestre 2021, il vous sera possible de faire des baptêmes de plongée et d’apnée dans une fosse pouvant atteindre jusqu’à 7 mètres de profondeur. Et si la barrière de corail sera bien loin, les plongeurs pourront tout de même profiter d’un musée subaquatique présentant des « œuvres sorties un jour de l’eau et qui ont tendance à se dégrader hors de l’eau ».

© Atelier d'architecture Miguel Montouro et Associés

Espace gastronomique de 800 m2 et potager agro-urbain

Un musée en partie visible depuis l’« espace gastronomique » de 800 m2. Car dans la mesure où il sera question d’une production de vins, il aurait été bête de ne pas pouvoir déguster lesdites bouteilles sur place ! Ou quand le concept du circuit court se veut plus pratique que jamais. Et pour accompagner vos verres, vous pourrez même consommer des plats concoctés avec les produits issus du potager agro-urbain, qui prendra place sur la dalle surplombant l’édifice.

Ultime point fort du projet, ce potager soulève cependant de nombreux questionnements et inimitiés. Car s’il devrait prendre place sur une partie des 2 500 m2 de la dalle, il faudra également qu'il tienne compte de la biodiversité (oiseaux migrateurs, flore locale...) actuellement présente sur le lieu. Mais en attendant que tout se mette en place, rêvons à nos futurs verres de vin descendus après avoir fait notre baptême de plongée.

Quoi ? Le Chai subaquatique – Réservoirs de Passy (16e)
Quand ? Livraison prévue pour le second semestre 2021
Où ? 26 rue Copernic, 16e

En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les semaines le meilleur de Paris.

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments