Actualités / Art

Un collectif de street art serait à l'origine de l'enseigne tabac de Barbès

Un collectif de street art serait à l'origine de l'enseigne tabac de Barbès
© DR

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, alors que l’heure de l’after venait de sonner, une carotte « Tabac » a été installée au pied du métro Barbès, adoubant - presque - officiellement les mythiques vendeurs de « Malboro’, Malboro ». Si l’installation a beaucoup fait rire les badauds – beaucoup moins la RATP et les buralistes – avant d’être enlevée dans la matinée, son origine semblait des plus obscure. Si l’heure tardive aurait pu faire croire à une action d’individus sacrément avinés voire à des buralistes en colère, la réalité serait à trouver du côté d’un collectif de street art.

Son nom ? L’Omerta Project, qui nous a confirmé être à l'origine de l’œuvre. Sur leur instagram, leur compte documente ainsi les différentes installations artistiques du collectif. Selon les publications, l’Omerta Project a débuté en juillet dernier avec l’œuvre « Crackland », qui créait une carte de la consommation de crack à Paris (principalement dans le 18e arrondissement). Pour ce qui est de la carotte de buraliste, elle n’aurait eu, selon la légende d’une de leur vidéo , que pour but « d’officialiser [...] la profession » des buralistes de Barbès. S’ils n’ont pour le moment pas souhaité répondre à nos questions sur la vision et les motivations du collectif, nul doute que l’Omerta Project risque de vite refaire parler de lui...

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments