Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
© Mat Reding / Unsplash
© Mat Reding / Unsplash

L’essor des pistes cyclables se poursuit : 65 km de coronapistes seront pérennisées dès juillet

Écrit par
La Rédaction
Publicité

Tout roule pour le vélo ! Au-delà du jeu de mots (un peu facile, on vous l’accorde), force est de constater qu’il fait bon être en deux-roues à Paris. Car après le RER Vélo, voici que la pérennisation des “coronapistes” prend une ampleur inattendue dans la capitale.

Si à l’origine, 50 kilomètres de pistes cyclables provisoires devaient s’ajouter aux 1000 kilomètres déjà existantes, on vient d’apprendre via l’édile de Paris, Anne Hidalgo, que l’objectif initial
devrait être facilement dépassé, pour atteindre d'ici 2022 le chiffre plus qu'honorable de... 65 km !

Selon David Belliard, l'adjoint parisien chargé notamment de la transformation de l'espace public, des transports et des mobilités, les coronapistes existantes devraient être remplacées par des "aménagements en dur, plus qualitatifs". Première piste pérennisée ? La très fréquentée avenue de la République, à compter de juillet 2021. 

Mais attention ! Sur France Bleu Paris, ce même David Belliard rappelle qu'il ne s'agit pas seulement de supprimer les signalisations et les plots jaunes : "nous avons fait une réunion publique avec le maire du 11e arrondissement pour discuter du projet proposé", explique-t-il. "En fonction du retour d'expérience, on modifie des choses, on discute du type d'aménagements, de la meilleure façon de faire à tel croisement". Le chantier, d'un montant de 800 000 €, devrait, si tout se passe bien, être terminé à la rentrée de septembre.

En parallèle, la Ville de Paris attaque dès la rentrée prochaine l'acte II du plan vélo : la création de nouvelles pistes cyclables. Objectif ? Éviter un retour massif à l’usage de la voiture, qui paralyserait le réseau routier d’Ile-de-France. Et limiter le plus possible le nombre d’usagers du métro, en offrant des alternatives de transport eco-friendly aux Parisiens.

Ces futures pistes "seront principalement sur les grands axes", ajoute David Belliard, lequel vise "un maillage complet de la capitale d'ici la fin de la mandature". Une coproduction de longue haleine, menée avec le préfet de la région Ile-de-France, la présidente de région (Valérie Pécresse) et les présidents de départements avec qui Paris siège au sein d’Ile-de-France Mobilités. Au total, plus de 17 millions d’euros ont été versés par l’État aux villes franciliennes : 22 projets ont été retenus, dont quatre à Paris. "Dans Paris à vélo, on dépasse les autos", chantait Joe Dassin. Il ne croyait pas si bien dire !

À la une

    Publicité