Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Vélo
© Unsplash / Thomas de Luze

Si elle est réélue, Anne Hidalgo veut pérenniser les 50 km de pistes cyclables provisoires

Par La Rédaction
Publicité

C'est peu dire qu'en ce moment, le vélo parisien a le vent en poupe. Au moment où s'avançait le déconfinement, on a vu surgir des hordes de cyclistes, tout heureux de voir le chantier du RER Vélo se mettre en branle et de profiter des « coronapistes » : des kilomètres de pistes cyclables provisoires qu'Anne Hidalgo veut aujourd'hui pérenniser.

Faisant le constat d'une adhésion des Parisiens à ce mode de transport et de sa valeur ajoutée dans la lutte contre la pollution, la maire de Paris a annoncé jeudi matin sur France Inter que « si [elle était] réélue, [elle ferait] en sorte que ces aménagements transitoires puissent devenir définitifs », même si l'initiative devra être validée par une série de « votes [et de] procédures ». En attendant la suite, rappelons que depuis quelques semaines, la rue de Rivoli est en grande partie réservée aux vélos – et interdite aux véhicules à moteur privés – et qu'une cinquantaine de kilomètres de pistes ont commencé à apparaître dans la capitale. 

À la une

    Publicité