Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
© BaseLand – Rosa Bonheur Vincennes / Supervue
© BaseLand – Rosa Bonheur Vincennes / Supervue

Une nouvelle guinguette Rosa Bonheur ouvrira cet été au bois de Vincennes !

Tina Meyer
Écrit par
Tina Meyer
Publicité

Non, vous ne rêvez pas. La dream team aux manettes du Rosa Bonheur Michelle Cassaro aka "Mimi", Céline Auzou dite "Zouzou" et Pascal Caucheteux — est dans les startings-blocks pour nous rejouer treize ans plus tard un remake de leur guinguette bucolique et endiablée d’origine. Le tout sur environ 8000 m2 !

Après le Rosa Bonheur des Buttes-Chaumont (2008), le Rosa Bonheur sur Seine, face au Pont Alexandre III (2014), le Rosa Bonheur à l’Ouest, à Asnières-sur-Seine (2017)... Et en attendant selon nos confrères du Parisien de prendre la gestion d'un nouveau club de 257 m2 dans les sous-sols de la caserne rénovée de Château-Landon (10e), la Rosa Family s'agrandit encore et jette l'ancre à l'est du Bois de Vincennes, sur un îlot du lac des Minimes. 

La possibilité d'une île

La mission ? Reprendre, pendant les douze prochaines années, le Chalet de la Porte jaune (édifié en 1860 sous Napoléon III par le baron Haussmann), et deux bâtiments mitoyens : la "fermette", upcyclée en jardin d’hiver ; et le belvédère, 1000 m2 où se trémousser sur la piste (et les tables !) avec vue imprenable depuis les baies vitrées XXL sur le coucher de soleil, le lac, les cygnes... Tu la sens la nature ?

Jointe par téléphone, "Zouzou" comme l'appellent les habitués, confirme : "ce sera mon associée Michelle Cassaro qui va gérer ce nouveau Rosa Bonheur de la Porte Jaune. Moi je m'occuperai de celui des Buttes-Chaumont." La cofondatrice évoque un "copié-collé du Rosa des Buttes-Chaumont" qui devrait en enjailler plus d'un ! Arbres, pelouses, musique, "les mêmes pizze du four à bois, le même tarama..." Avec une "possible ouverture mi-mai" ... Si toutefois les terrasses ont le droit de rouvrir.

© BaseLand – Rosa Bonheur Vincennes / Supervue
© BaseLand – Rosa Bonheur Vincennes / Supervue

Un projet annoncé dès 2019

En réalité, l'info ne date pas d'hier. La Ville de Paris, propriétaire du chalet depuis 1872, a profité d'un renouvellement de contrat pour lancer un appel à candidature. La team Rosa est sortie lauréate parmi onze candidatures déposées en 2019. Une "concession de travaux pour la rénovation et l’exploitation de l’établissement" a été votée en conseil de Paris et signée par Anne Hidalgo en juillet 2020. 

Pour rénover ce spot les pieds dans l'eau, où l'on pourra manger, boire, chanter et danser, le Rosa Bonheur s’est maqué avec le maître d’œuvre Baseland et le cabinet d’architecture Supervue. Hors pandémie, le belvédère devrait accueillir "900 personnes en intérieur en format guinguette (300 places assises) et 176 personnes en terrasse", si l'on se fie à la proposition retenue. Le chalet de 620 m2 sur deux étages (avec sous-sol) et la "fermette" attenante de 320 m2 (avec salon extérieur et terrasse) devraient accueillir 200 personnes chacun. Toujours d'après le même document, le spot devrait être ouvert toute la semaine entre avril et octobre, et cinq jours par semaine le reste de l’année.

Ultime bonne nouvelle pour celles et ceux qui se plaignent déjà (on vous voit !) que "c'est à l'autre bout du monde !" : la Mairie réfléchit à instaurer des "navettes électriques gratuites" reliant ce Rosa de la Porte Jaune à la station de métro Château de Vincennes (ligne 1). Ce pour effectivement éviter les 20 minutes de marche depuis la station de métro... Ou les 10 minutes depuis la station RER Fontenay-sous-Bois. D'après le même document cité plus haut, "les liaisons seront assurées toutes les 15 minutes au maximum avec une navette d’une capacité de 22 voyageurs, soit près de 600 personnes transportées en une soirée". 

Déjà hâte d’y jouer des coudes autour du bar, en tentant tant bien que mal de pas renverser sa binouze ! Promiscuité, tu nous as manqué... 

Plus d'infos : www.rosabonheur.fr

À la une

    Publicité