Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière

  • Art, Arts numériques
  • 3 sur 5 étoiles
Olivier Ratsi
© Olivier Ratsi
Publicité

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Un titre d’expo aussi poétique qu’énigmatique emprunté à Michel Audiard qui désigne la nouvelle expérience d’Olivier Ratsi présentée à la Gaîté Lyrique.

Après des mois à passer nos journées dans le noir comme Vitaa, l’artiste français rallume enfin la lumière. Dans un show immersif fait de tableaux-sculpture lumineux, Rasti nous entraîne dans une atmosphère ambiguë : expo futuriste, maison close de Pigalle ou club hype de Berlin ? On ne sait pas trop où, mais on y va. C’est dans une Gaîté Lyrique à peine éclairée par des néons rouges et rythmée par un son de Thomas Vaquié qu’on débarque. Au fur et à mesure de notre progression, le volume de la musique augmente, nous plongeant un peu plus dans l’expérience immersive imaginée par le plasticien. 

Organisées par couleurs et par thèmes, les installations au côté eighties assumé nous invitent à questionner nos sens, en mettant notre corps à l’épreuve. Là où les néons de Dan Flavin n’existent que par eux même, les projections d’Olivier Ratsi sont un seul élément d’une expérience complète, entre son, installations et mises en scène. On découvre ainsi son travail perché sur une balançoire, à travers un épais brouillard ou dans un labyrinthe de miroirs.

Dans un monde de l’art rigide où les cordons et ordres “Do not touch” nous foutent une pression constante, l’aspect complètement immersif est agréable. On est carrément invités à marcher sur les œuvres, à les investir et à agiter violemment les bras pour en chercher les limites. L’effet est canon, très instagrammable, mais cette absence de cartel a aussi ses points faibles. Perso, nous on trouve qu’on est un peu laissé à l’abandon dans ce décor léché qui manque cruellement de médiation. Puisqu’on est invités à questionner nos sens, on aurait apprécié une réflexion plus poussée pour sortir de l’expo intellectuellement stimulé. Ce n’est pas le cas et ça, c’est dommage.

Écrit par
Zoé Kennedy

Infos

Adresse
Prix
De gratuit à 10 €
Publicité
Vous aimerez aussi