Andy Wahloo

Bars, Bars à cocktails 3e arrondissement
66 J'aime
Epingler
1/3

©Andy Walhoo

2/3

L'andy Walhoo ©HB

3/3

L'andy Walho ©HB

Déco classieuse, cocktails d’anthologie et ambiance festive : le triptyque gagnant d’Andy Wahloo.

Pour qui ? Ceux qui veulent boire des breuvages très haut de gamme.

Boire quoi ? Un Old Fashioned d'exception.

Si l’on avait la recette miracle pour réussir un bar, il en pousserait à chaque coin de rue. Le succès est un secret difficile à cerner. Enfin, presque : depuis une vingtaine d’année, les frères Mazouz nous servent des cas d’école façon « les bars pour les nuls, » fascicule qui devrait être distribué à tous les entrepreneurs option mixologie. Le meilleur exemple ? L’Andy Wahloo qui s’est payé un nouveau lifting. 

Règle numéro 1 : pour boire heureux, buvons caché. Investissez une rue discrète, sans devanture apparente, et installez-y une porte mastoc façon club privé. Le mystère, ça cartonne jusque dans les banlieues parisiennes (coucou PNL).

Règle numéro 2 : soignez la déco et l’ambiance pour créer un lieu unique. Comme ici, où le spot façon hôtel particulier côtoie subtilement une déco pop art et orientale, bien résumée par le blaze (« Andy » pour « Warhol » et « Wahloo » pour « rien » en arabe).

Règle numéro 3 : des breuvages de compétition, condition sine qua none pour rendre votre clientèle docile. Comme ce Old Fashioned d’exception qu’on biberonne façon Don Draper dans Mad Men, ou sa version mexicaine avec du formidable mezcal de Oaxaca. Aussi, des centaines d’autres cocktails sont disponibles dans un book d’une centaine de pages. Rien que ça. Enfin, et c'est la dernière dernière règle : invitez un DJ pour haranguer la foule d’une musique branchée à l’image du lieu, pour ceux qui voudraient tester leurs pas de danse au milieu des jeux de lumières. Avec tout ça, vous aurez créé plus qu’une atmosphère, un sentiment : celui qu’il n’y a pas besoin de quitter la France pour s’enfiler les meilleurs cocktails… Mais à prix parisien (environ 15 €) !

Découvrez comment réaliser un Old Fashioned en vidéo, avec Kaled Derouiche de l'Andy Wahloo.

Par Houssine Bouchama

Publié :

Nom du lieu Andy Wahloo
Contact
Adresse 69 rue des Gravilliers
3e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au samedi de 19h à 1h45.
Transport Métro : Réaumur - Sébastopol ou Arts et Métiers
Prix Bière à 8 €, cocktail à environ 15 €.
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in:

Average User Rating

2.9 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:1
  • 4 star:3
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:3
LiveReviews|7
2 people listening

Tentative de réservation pour un anniversaire ; pas possible si on ne dîne pas. Sachant que la planche de légumes Picard est à 35 euros, j’avais pourtant l’impression qu’Andy Wahloo s’y retrouvait niveau marge.

Bon, on vient quand même boire des cocktails. Après nous avoir laissés près de 45 minutes sur la terrasse sous la pluie (les parasols réclamés à 4 reprises à 1 mètre devaient être trop loin), on nous dit que si on veut être tolérés on doit « désunir » les tables. Un poil sado-maso et obéissants, on s’y attèle. C’est vrai que c’est toujours sympa & convivial pour un anniversaire d’être éclatés aux quatre coins de la terrasse. 
Mais ça, c’était rien comparé à la suite ; pour une addition qui avoisinait les 1200 euros un jeudi en plein mois d’août à Paris, Andy Wahloo nous a sorti le grand jeu : la manager IMBUVABLE (je pèse mes mots) qui n’a pas lâché un « bonjour », un mot ou même un sourire, le chef de rang qui surveille la terrasse et la piste comme un pion dans une cour d’école, et enfin la Djette qui passe « y’a du soleil » mais qui se prend pour Nina Kraviz. Heureusement qu’il y avait Lucas, le serveur très pro et très agréable, qui nous a sauvé la soirée. 
AU SECOURS ! Où est passé le petit bar branché sympa? Abraham revient ! En tout cas, cher Andy Wahloo, soyez sûr que mes 15 amies et moi ne remettront jamais les pieds (et le portefeuille) chez vous. Et puis, comme on est un peu bavardes, on n’hésitera pas à « spread the word » 
Je ne vous embrasse pas, l’arrogance c’est peut-être contagieux.

Quel dommage! Où est passée l'âme sympathique et légère de ce lieu autrefois si charmant? Surement occise par le nouveau management et emportée dans les vils égouts parisiens... Comment peut-on mépriser sa clientèle à ce point?! Je vous rappelle cher Andy, qu'à moins de blanchir de l'argent, ce sont les clients qui vous font vivre surtout lorsqu'ils vous paient grassement. C'est pas parce que l'on accueille 3 mannequins durant la Fashion Week qu'il faut prendre des airs.
Je vous le dis, votre rade, il vaut walou!


Super bar proposant de Super cocktails servis agréablement ! Les photos ne sont en revanche pas du tout d'actualité ! on dirait bien qu'Andy Wahloo a fait peau neuve, et son nouveau style lui va à ravir !


Un bar qui fait partie des classiques de la nuit parisienne et qui sait toujours nous surprendre avec une programmation pointue, un staff sympa et des cocktails de qualité!


On enchaîne les petits pas de danse sur la piste, cocktails raffinés au bec... On se sent dandy dans ce superbe lieu à la carte de haute voltige, mais arrive ce qui doit arriver... On s'en fout partout sur le jean quand on tente un moon walk, Old Fashioned à la main...

tastemaker

Un bar très sympathique avec une petite cour intérieure. Très agréable en été. La déco est chaleureuse et l'endroit est assez intimiste, ce qui permet de ne pas sentir un parmi tant d'autres. Le service pourrait en revanche être un poil plus agréable.


Eh voila qu'hier soir, en vacances, sans enfants (enfin !) on part faire une petite virée parisienne… on avait adoré ce bar et on décide de le faire découvrir à des copains…. on arrive sans résa, et on nous dit que c'est complet un mardi soir, en vacances scolaires …. on regarde vers l'intérieur : il n'y a personne, on insiste… le propriétaire nous dit de passer vers minuit…. on poireaute ailleurs et quand on reviens il dit que c'est fermé: on demande pourquoi il nous avait dit de revenir s'il comptait fermer à minuit, désagréable et irrité, il claque sa porte c'est fermé quoi!: on ne reviendra pas, plus jamais je ne laisserai un responsable d'établissement me traiter de la sorte, alors que je suis une habituée, finalement Paris mérite bien sa réputation des fois: qu'est ce ça peut être hostile comme ville par rapport à d'autres ou même s'il veut fermer un proprio de bar fait rentrer les gens, propose un ou deux verres puis gentiment explique q'il faudra pas tarder à partir...

Plus de lieux

De nos partenaires