Dirty Dick

Bars, Bars à cocktails Saint-Georges
123 J'aime
Epingler
 (Dirty Dick)
1/6
Dirty Dick
 (Dirty Dick / © C. Griffoulières - Time Out Paris)
2/6
Dirty Dick / © C. Griffoulières - Time Out Paris
 (Dirty Dick / © C. Griffoulières - Time Out Paris)
3/6
Dirty Dick / © C. Griffoulières - Time Out Paris
 (Dirty Dick / © C. Griffoulières - Time Out Paris)
4/6
Dirty Dick / © C. Griffoulières - Time Out Paris
 (Dirty Dick / © C. Griffoulières - Time Out Paris)
5/6
Dirty Dick / © C. Griffoulières - Time Out Paris
 (Dirty Dick)
6/6
Dirty Dick

Le bar à cocktails psychédélico-tropical de Pigalle

Pour qui ? Ceux qui rêvent de plage et cocktails exotiques 
On glougloute quoi ? Un Zombie ou un rhum pure 

Le nom de ce  bar de So-Pi situé juste en face du Glass a de quoi surprendre, et même effrayer. Pas de panique, les seuls éléments phalliques du lieu sont des totems polynésiens plantés un peu partout dans cet ancien bar à hôtesses transformé en tiki bar, qui n'a donc conservé de son passé sulfureux que le nom. Quid du tiki bar ? Une déco exotique kitschissime et du rhum qui coule à flot, ambiance 'Hawaï Police d'Etat'. Un concept qui a fleuri dans les bars américains des 50's après la fin de la prohibition, mais qui n'a curieusement pas fait d'émule à Paris en un quart de siècle.

En entrant au Dirty Dick, on découvre émerveillée un délire psychédélico-tropical coloré, avec des murs peints du sol au plafond représentant un soleil-couchant-sur-des-cocotiers, dont un est centré sur une pin-up hollywoodienne en mini-short sur la plage. Dans le détail, on découvre des plantes luxuriantes dans un aquarium, des tabourets en bambou, des lumières colorées, des abat-jours porcs-épics... Manque plus que le sable et on y est ! Après quelques cocktails bien dosés, on a envie de porter une couronne de fleur et crier « Aloha ! » à tous ses voisins. D'ailleurs l'ambiance est ultra festive, les serveurs sont en chemises à fleurs.

Bien sûr, la carte est aussi allumée que la déco. On y découvre une vingtaine de cocktails à prix décents (entre 7 et 14 €), d'inspiration exotique et très fruités, mais pas forcément polynésiens (un peu de Mexique, de Brésil, de Floride...), avec pour chacun un petit couplet en anglais assez fun. On peut par exemple jeter son dévolu sur le Cannibal's Dilemna. Ou se laisser tenter par la star de la carte : le Zombie, une alliance de plusieurs rhums pensée par Don The Beachcomber – le créateur du concept de tiki bar aux Etats-Unis –, avec du citrus, des plantes aromatiques et des fruits tropicaux. Un délice assez traître puisqu'on ne sent pas l'alcool monter.

Plus fou encore, les barmaids servent des punchs et des cocktails géants dans un grand coquillage ou dans un volcan enflammé. Tentez-le si vos potes n'ont pas la descente d'un marin en goguette, histoire d'en avoir quelques gouttes. Si vous préférez les alcools simples, le Dirty Dick propose aussi 55 rhums différents, une poignée de bières en bouteille importées (dont de nombreuses Rogue déclinées en plusieurs parfums) et de quelques bières à la pression. Comble du kitsch tiki, le fumoir est un vaste délire avec des fausses têtes de fauve empaillées. Bref, pour fuir la grisaille et les néons agressifs de Pigalle, embarquez-vous pour le sémillant Dirty Dick (en tout bien tout honneur), vous ne serez pas déçu du voyage.

Par Camille Griffoulières

Publié :

Nom du lieu Dirty Dick
Contact
Adresse 10 rue Frochot
9e
Paris

Heures d'ouverture Tous les jours de 18h à 2h
Transport Métro : Pigalle
Prix De 7 à 14 € les cocktails, demi à 3 €
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in: