Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs bars à cocktails de Paris

Les meilleurs bars à cocktails de Paris

Le mojito est mort, vive le cocktail ! Voici les meilleurs bars mixologiques pour se la coller douce à Paris

Divine / © thatsronan
Divine / © thatsronan
Par Antoine Besse, Houssine Bouchama et Tina Meyer |
Advertising

Janvier 2020 : Rejoignent le classement : House Garden (un bar tout cool, sans concept, ça fait du bien !), le tout nouveau Dirty Lemon (pour becs fins amateurs de cuisine levantine) et Rehab (no ou low alcool, mais pro-CBD !). L’excellent Fréquence, premier bar audiophile de la capitale est confirmé et se place carrément en number one.

Après avoir régné sur l'art de la mixologie dans les années 1920, la capitale française avait doucement (mais sûrement) creusé son retard en la matière. Depuis une petite poignée d'années, hourrah : un nombre incalculable de bars à cocktails a vu le jour et Paris est revenu dans la course sur la scène internationale. Exit les mojitos à 5 balles, désormais, on sirote des mixtures élaborées dans des lieux tout aussi soignés

OK, mais qu'est-ce qu'un très bon bar à cocktails ? La question n'est pas facile. Time Out Paris, spécialisé dans les cocktails depuis 2011 (on envoie tous les six mois un chroniqueur (re)tester la carte des bars), s'est donc pris le chou en comité de rédac' pour définir le nec plus ultra : un spot stylé, dans lequel siroter des breuvages pointus, pas bus partout. On aura tendance à valoriser la créativité et la qualité des matières premières, privilégiant les bartenders concoctant leurs propres bitters, et sachant sourcer les bons alcools (ah cette tequila artisanale, en édition ultra-limitée !) 

+1 si : service aux petits oignons, playlists et verrerie chiadées, tapas de qualité, anecdotes fournies par le ou la mixologue. Et puis surtout : un bon bar à cocktails est avant tout un lieu où l’on se sent mieux au moment de ressortir… A vos calepins (électroniques), le marathon de l’ivresse peut commencer !

Chez Time Out, tous les établissements sont testés anonymement par nos journalistes, en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client !

Les meilleurs bars à cocktails de Paris

1
Bars, Bars à cocktails

Fréquence

Roquette
5 sur 5 étoiles

La vibe ? Chaloupante et rigolarde, furieusement cool. Impossible de moduler notre amour pour ce bar à cocktails mélomane. Matthieu Biron (passé par Andy Wahloo) et Guillaume Quenza (venu du Sherry Butt) ont monté ce joli spot en pierres grattées et mobilier scandinave, où les platines et les disques piquent la vedette aux bouteilles et aux shakers.
Petits plus ? Les DJ’s invités les vendredis et samedis soir, la picore soignée aux accents voyageurs : caresses de gyozas de bœuf (9 €) ou poulet katsu à l’impec croquant (10 €).

2
Combat / © Christophe Meireis
Bars, Bars à cocktails

Combat

19e arrondissement
5 sur 5 étoiles

La vibe ? Aucun risque d’uppercut chez Combat, un bar à cocktails de la rue de Belleville qui doit son nom à la place du Combat, devenue en 1945 la place du Colonel-Fabien, et sur laquelle des animaux se livraient des luttes sans merci dans un cirque en bois au XIXe siècle. Buvez sans crainte ! Elena Schmitt et Margot Lecarpentier (ex-Experimental Cocktail Club) ne frappent qu’à coups de cocktails droits et bien balancés.
Petits plus ? Le cadre super-accueillant avec sa crédence jaune soleil, son alcôve verdoyante à privatiser et son coin papote devant les toilettes. Et la terrine de Rodolphe Paquin (8 €), le chef du Repaire de Cartouche !

Advertising
3
Bars, Bars à cocktails

Le Syndicat

Strasbourg-Saint-Denis
5 sur 5 étoiles

La vibe ? Trash à l'extérieur, cosy à l'intérieur ! Derrière un épais crépi d’affiches placardées à l’arrache se cache le Syndicat, secret le moins bien gardé de la rue du Faubourg-Saint-Denis. Depuis son ouverture en 2016, le rade est resté droit dans ses bottes. Marbre clinquant, rideaux golden chic et miroirs à la Olafur Eliasson, la déco intérieure joue toujours l’élégant contre-pied. Au bar, un vrai concept : faire rimer franchouille avec branchouille grâce à des créations à base d’alcools 100 % français (whisky breton, pineau-des-charentes, vin d’Arbois...),
Petits plus ? La carte changeant tous les six mois, la bande-son crachant son lot de hip-hop, les délicieuses rillettes de canard à 12 €

4
Bars, Bars à cocktails

Bisou

3e arrondissement
5 sur 5 étoiles

La vibe ? Un bar sans carte pour des cocktails sur mesure. A quelques foulées de la bouillonnante rue Oberkampf, boulevard du Temple, le Bisou attire l’œil avec sa devanture rose pastel. A l’intérieur, du pink néon, du bon son, mais… Pas de carte ! Car derrière le sublime bar en marbre, le bartender s’occupe de tout. Un seul mot, et il vous shake un élixir sur mesure en fonction de vos envies et de ses inspirations (12 € tarif unique). 
Petits plus ? Des produits bio de saison 100 % bleu blanc rouge, la petite terrasse à auvent, la gentillesse du staff.

Advertising
5
© Lulu White
Bars, Bars à cocktails

Lulu White

Saint-Georges
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? A Pigalle, plongée improbable dans La Nouvelle-Orléans de la Belle Epoque. Le plus court chemin de SoPi à NoLa (New Orleans, Louisiana) ? Pousser la porte noire de cet élégant drinking club… Derrière la discrète façade se cache un bar joliment passéiste : comptoir en marbre surmonté d’une couronne d’ampoules à filament, appliques à pampille, bartenders en chemise… Amateurs de cocktails anti-bling mais pointus, welcome !
Petits plus ? La carte qui change à chaque saison, l’absinthe (spécialité du lieu auparavant, on peut toujours la déguster « à l’eau » pour 9 €), la bande-son jazzy

6
Cambridge Public House
Bars, Bars à cocktails

Cambridge Public House

Le Marais
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Piano, huiles marines du XVIIIe et lampes en laiton à abat-jour vert… Coup de cœur pour ce bar à cocktails aux allures de pub british, comfy et calme comme l’eau de la Tamise. Où siroter des cocktails précis dès 15h, comme à London ! A la barre ? Un duo composé d’un British (Greg Inder, ex-Grand Cœur et Glass) et d’un Breton (Hyacinthe Lescoët, ex-Mary-Céleste et 69 Colebrooke Row) qui nous régalent de cocktails précis et calibrés comme un sniper.
Petits plus ? Allergiques à la mixologie (malheureux !), vous pouvez toujours vous enfiler une bière craft ou un verre de vin nat’ (5-7 €). Et pour éponger, des meat pies et sausage rolls extra (8-16 €) sans oublier le sacro-saint sunday roast du dimanche (22 €)

Advertising
7
© Sister Midnight
Bars, Bars à cocktails

Sister Midnight

Pigalle
4 sur 5 étoiles

La vibe ? Ici, pas d’ambiance texane avec tête de vache mais une atmosphère gentiment rock, sur la ligne de crête entre punk chic et dandy décadent. Large comme deux bikers et pas plus profonde qu’une chanson des Ramones, cette mini-bonbonnière bleu canard et noir laqué prouve – une fois encore – que la taille ne fait pas tout. Aux commandes des shakers, on retrouve le duo aussi infernal qu’anglophone, Joseph Boley et Jen Riley (passée par la Candelaria et Glass) déjà tauliers du Red House à Bastille.
Petits plus ? Des recettes simples, droites dans leurs boots et à prix tenus (entre 10 € et 12 €). Même le grignotage a la classe : œuf dur aux pickles, planche de fromages britons. Et les vieilles pépites garage.

8
Castor Club
Bars, Bars à cocktails

Castor Club

Saint-Michel
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Pour les amateurs d’ambiance décalée et de cocktails calés, cette pépite ancrée en plein Quartier latin sonne comme une évidence. L’entrée en planches brutes façon ranch du Dakota clouées à la va-vite par des trappeurs dans le (gold)rush détonne franchement dans ce très chic 6e, à un jet de stetson de Saint-Germain-des-Prés. L’intérieur crépusculaire et cosy (murs boisés, comptoir sombre bordé de velours, castor empaillé) rassure le visiteur sérendipitique : nous voilà plus dans une ode à Twin Peaks qu’un hommage à Jeremiah Johnson.
Petits plus ? Un sous-sol où ça balance des hanches sur du rock/country des années 1950-60, à la lumière des bougies.

Advertising
9
Bars, Bars à cocktails

Café Cravan

16e arrondissement
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Ancien du Chateaubriand, passionné d’art et de cocktails de l’entre-deux-guerres, Frank Audoux a repris avec Youssef Li (Circus Bakery) cette pépite classée monument historique. Sublime comptoir en zinc et chaises en bois d’époque, faïences Art nouveau au mur signées Hector Guimard, fixés sous verre de 1911... Zéro vins, pas de bières, seulement des cocktails des années 1918 à 1939 (12 € chaque), d’une précision chirurgicale. Un vrai parti pris, au fin fond du 16e !
Petits plus ? Pour éponger avec classe, tarama de crabe (10 €), iodé comme jamais, ou tamago (8 €), œuf mariné dans un bouillon dashi. Sunday roast le week-end (29 € par personne). Et dès 8h le bon café (Hexagone), baristé de main de maître

10
© Karim Merikhi
Bars, Bars à cocktails

Little Red Door

3e arrondissement
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? La petite porte rouge qui ne s’ouvre pas (on rentre par l’autre, la bleue, sur la gauche) est devenue depuis 2012 l’emblème de l’excellence parisienne en matière de cocktails (avec classement au World’s 50 Best Bars et tout). Revers de cette brillante médaille : le monde entier se presse toute la semaine dans le speakeasy cosy pour siroter dans une lumière crépusculaire les créations de haute volée proposées par ces cadors du shaker.
Petits plus ? La carte, toujours conceptuelle, change radicalement tous les dix à douze mois.

Advertising
11
Bars, Bars à cocktails

Danico

2e arrondissement
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? L'arrière-boutique de l’ex-échoppe Gaultier est passée de temple de la mode à temple du cocktail ! Plus ricain que rital, le bar à tendance brooklynoise (encore un !) a plutôt belle gueule avec son plafond haut, ses fauteuils en velours verts, son comptoir en marbre zébré de noir et blanc et ses mixologues en marinière,
Petits plus ? Les rythmes entêtants de zique so 80’s… Et la possibilité d’aller se taper une excellente pizza chez Daroco – le resto mitoyen !

Les mots du proprio Winter menu's coming soon. Come & Travel ! Follow us @danicoparis

12
Bars, Bars à cocktails

Divine

Poissonnière
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Nicolas Munoz, à qui l’on doit déjà le cool Bisou, s’y connaît pour envoyer une ambiance d’enfer ! Dans ce chouette rade à murs grattés, tables en marbre et boule à facettes obstinée, on vide des cocktails (excellents) à 13 €.
Petits plus ? La bande-son pop, les toilettes salaces (tendez bien l’oreille !) et la carte food ultra-régressive (signée par une ex de Cantina) sur fond de nachos, banana split, wings etc.. Avec option brunch le dimanche.

Advertising
13
Bars, Bars à cocktails

Le Très Particulier

Montmartre
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? L’hôtel Particulier se situe bel et bien dans un hôtel particulier. Un micropalace planqué dans le passage de la Sorcière, venelle so Montmartre entre bosquet d’érables, association de boulistes et rocher enchanté (dit-on). Faites comme les initiés, traversez d’un pas décidé la cour où dînent quelques imposables du dernier décile, pénétrez dans cette bonbonnière chicos et descendez d’un niveau vers le bar, cocon luxuriant caché dans le jardin d’hiver.
Petits plus ? Le mix pop world de bon aloi, et quelques tapas nocturnes : cecina de bœuf (10 €), sardines (14 €) ou planche de fromages (30 €)…

14
Bars, Bars à cocktails

Dirty Lemon

Saint-Ambroise
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Cette mignonne petite salle en pierres grattées, appliques laiton, velours saumon et fleurs séchées a une bonne dégaine de championne des apéros gourmands. Chantournée par Brittini Rae (ex-Candelaria et déjà repartie vers d’autres cieux), la carte des cocktails fait virevolter les classiques.
Petits plus ? La cheffe Palestinienne Ruba Khoury (passée par Yam’Tcha, Septime et Bonhomie) et ses démentes assiettes levantines. L’assiette de juteux kebab à la sauce tahini (10 €) servie jusqu’à 1h du mat’, vous sauvera de l’hypoglycémie nocturne.

Advertising
15
© Philippe Levy
Bars, Bars à cocktails

Serpent à plume

Le Marais
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Si l’envie prenait à Wes Anderson de passer par Paris, on lui recommanderait illico de faire escale ici. Discrètement planqué sous les arcades de la place des Vosges, le spot, volontiers hybride, offre un accueil digne du génial Grand Budapest Hotel. Accoutré d’un kitsch mais très réussi costume de lobby boy, la bande d’Alexander – proprio et marchand d’art de 25 piges – sert un concept qui flirte avec l’irrationnel.
Petits plus ? Le Jacuzzi où tomber la chemise, la boutique de pyjamas, la galerie d’art, la librairie, le café… Et la vieille bande-son rock américain dans les oreilles.

16
Bars, Bars à cocktails

Le CopperBay

Strasbourg-Saint-Denis
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Depuis 2014, le CopperBay (avec un B majuscule, pour bien souligner son côté Coupe de l’America) s’affirme comme un des vaisseaux amiraux de l’excellence cocktailière parisienne. Sa déco façon yacht club de Hyannis Port (Massachusetts) avec grandes baies vitrées, couleurs claires, cuivre omniprésent et parois en cordage, pousse à filer la métaphore marine et offre une atmosphère très (presque trop) sage, limite pull sur les épaules.
Petits plus ? Aussi dans les soutes : grignoteries dûment sourcées (bocaux Superproducteur, 8 €), vins nature et gin maison.

Advertising
17
Bars, Bars à cocktails

Rehab

1er arrondissement
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Dans les sous-sols de l’hôtel Normandy, un speakeasy éphémère (enfin jusqu’en 2022 quand même) décoré comme un claque de Macao avec lit laqué de fumeur d’opium, collec de miroirs brocantés et discret boudoir où se faire un (cruci)fix. L’idée ? L’alcool, c’est dépassé. Sur les dix créations à la carte, quatre sont sans alcool et trois en « low spirit »…
Petits plus ? Les breuvages enrichis en CBD, ce composé cannabique légal qui détend (contrairement au THC qui fait planer… Enfin, il paraît, on n’a jamais essayé, c’est interdit).

18
Le Mary Céleste
Bars, Bars à cocktails

Le Mary Céleste

Le Marais
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Le soir venu, autour de ce maousse comptoir en U signé Quixotic (Candelaria, Glass, Hero…), s’arriment marins d’eau douce à bonnets hipsters et gobeuses d’huîtres en stiletto. Dans le verre, la mer est haute : cocktails de 12 à 15 €.
Petits plus ? Les petites assiettes entre 8 et 16 €, la Brooklyn Lager pression, les quilles naturistes… Et surtout l’happy oyster le plus fashion-weekable de Paname (de 17h à 19h), bradant Marennes-Oléron, Bouzigues ou plates Belon à 1 €.

Advertising
19
Bars, Bars à cocktails

Candelaria

Le Marais
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? L’un des bars les plus courus de Paris : speakeasy d’une minuscule taqueria mexicaine (huit places et demie), où picorer de mythiques tacos et tostadas, la Candelaria vous balance un gros coup de cool en pleine face avec ses lumières tamisées et son ambiance cool et cosy.
Petits plus ? Les tacos pardi, qu’on peut aussi dévorer en brunch le week-end.

20
Bars, Bars à cocktails

Mabel

Réaumur
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Une planque feutrée, avec petites bougies et banquettes invitant à la chillance… Et Joseph Akhavan, taulier sapé comme jamais (bretelles noires sur chemise blanche) qui collectionne les rhums rares : 150 références, poussant jusqu'aux îles Fidji, Cambodge, Ouganda, Seychelles… 
Petits plus ? La carte, exemplaire, classant les rhums par pays puis régions, cartographie à l'appui. Mention spéciale pour le lexique de fin, pour réviser les termes clés du petit monde mixologique ! Et pour éponger : les grilled cheese bien balancés

 

Advertising
21
© Le Sherry Butt
Bars, Bars à cocktails

Le Sherry Butt

Le Marais
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Cette élégante adresse ouverte par Amaury Guyot (également à la tête de Dersou) planquée dans une petite rue du Marais a un côté appart de dingue : pierres grattées, cuir capitonné et acier indus’, nimbé dans une lumière chiche du meilleur effet.
Petits plus ? La charcuterie de Calabre ou burrata et pistache à 10 €. Niveau whiskies, attendez-vous à du très lourd, avec pas moins de 80 étiquettes du monde entier (Japon, Ecosse, Taïwan…) chinées par le boss himself.

22
Bars, Bars à cocktails

Monsieur Antoine

Saint-Ambroise
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Lumière tamisée, devanture sombre : sur le trottoir de l’avenue Parmentier, on peine à le voir. Pourtant, ce génial rade envoie du bois (et pas que dans sa déco intérieure).
Petits plus ? La bonne musique rock, la carte qui change quasiment toutes les semaines, les bières pression artisanales et du vin biodynamique, la mozza en direct d’un petit producteur italien.

Advertising
23
Bars, Bars à cocktails

Dirty Dick

Saint-Georges
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Un ex-bar à hôtesses transformé en tiki bar. Et qui n'a donc conservé de son passé sulfureux que le nom. Ici, la déco bien gaulée est exotique et kitschissime à souhait : murs peints du sol au plafond représentant un soleil-couchant-sur-des-cocotiers, pin-up hollywoodienne en minishort sur la plage, plantes luxuriantes dans un aquarium... 
Petits plus ? Les barmaids servent des punchs et des cocktails géants dans un grand coquillage ou dans un volcan enflammé. Et comble du kitsch tiki : le fumoir, vaste délire avec fausses têtes de fauve empaillées.

24
Bars, Bars à cocktails

Lone Palm

Roquette

Quelle vibe ? Calé dans la rue Keller, en plein cœur du bouillonnant Bastille, un petit bout d’Amérique vous tend les bras : déco 60’s sauce Palm Springs, comptoir en mosaïque vert-bleu émeraude… Ajoutez à cela quelques touches visuelles à la Lynch et ça donne le Lone Palm, un spot qu’on aurait pu retrouver dans GTA : Vice City.  
Petits plus ? La bande-son parfaite qui crache du Elvis, Sinatra et autres grands blazes du siècle dernier (on la doit à un ancien du disquaire Born Bad)

Advertising
25
© Jefrey's
Bars, Bars à cocktails

Jefrey's

Réaumur
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Accoudé au comptoir de bois noir avec deux autres clients, on a l’impression de déjà bien remplir ce boudoir néo-années 30, le reste étant occupé par de conséquents Chesterfield et une mezzanine interdite aux basketteurs. Après un an et demi de gestation, Benjamin Nolf (passé par le Plaza Athénée) a accouché de son chef-d’œuvre : une mini-carte de douze cocktails de haute volée sur le thème des tatouages illustrée par autant d’artistes de l’aiguille.
Petits plus ? Le côté hyperintimiste et le confort des sièges Chesterfield

26
Bars, Bars à cocktails

La Mezcaleria

Le Marais
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Ben Tyler, bartender aussi chauve et tatoué que charismatique, a rendu les clés de la Mezcaleria, bar planqué derrière les cuisines de l’hôtel 1K, spécialisé dans le mezcal. C'est son Mickael Kernoa (formé au Prince de Galles) qui reprend la barque.
Petits plus ? Le bon gros hip-hop dans les oreilles, la finger food : tranche de bacon grillé, assiette de tacos au poulet… Et pour les amateurs d’Inception, le speakeasy du speakeasy : la Malicia, mini-boudoir caché derrière une porte dérobée !

 

Advertising
27
© House Garden
Bars, Bars à cocktails

House Garden

Roquette
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? En poussant la porte du House Garden, petit bar planqué vers Charonne, on biche comme un Jean-Pierre Pernaut découvrant un nouveau tailleur de sabots dans un village du Cantal. Oui, il existe encore des artisans du cocktail hors des sentiers mixés, des modestes passionnés du sirop maison, des compagnons du shaker qui ouvrent des lieux, sans tambour ni concept.
Petits plus ? La pression (furieusement bio), les grignotages cossus : croque mortadelle à la truffe et comté (12 €), saucisson de sanglier (7 €) pour apéro au cordeau.

28
La Commune
Bars, Bars à cocktails

La Commune

Belleville
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? A l'origine du lieu, la désormais célèbre team du Syndicat qui redéploie ici sa street patte : une devanture qui ne paye pas de mine et de l'alcool 100 % français sur fond de hip-hop. Pour environ 11 € par tête, on vous apporte des saladiers argentés emplis d'excellentes mixtures punchées !
Petits plus ? La terrasse jungle, blindée de plantes et de fauteuils cosy. Et ces tapas du monde : cheese nems (cumin, ricotta, feta, mascarpone) ou fondante tchoutchouka.

Advertising
29
© Raphael
Bars, Bars à cocktails

Le Bar Anglais du Raphael

Chaillot
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Dans le club assez fermé des établissements parisiens qui défouraillent du cocktail à plus de 20 €, le Bar anglais du Raphael sort du lot. Son immarcescible décor de bois sombre et de velours carmin n’a pas bougé d’une fibre depuis 1925 et le lieu transpire d’une élégance intemporelle unique à Paname.
Petits plus ? Le choix : une trentaine de cocktails classiques et résolument anti-bling. Et les fauteuils surmoelleux !

30
Bars, Bars à cocktails

La cave à cidre

Réaumur
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Dans les cales du Breizh Café Montorgueil (la crêperie de compète de Bertrand Larcher), ce bar se la joue speakeasy breton (un komz dousik ?). A la barre de cet élégant sous-sol voûté (banquette bleu canard, papier peint nautique), on trouve Robin Le Texier, fraîchement débarqué de la Fabrique (Saint-Malo), qui fait le malouin en mixant des saveurs breizo-nipponnes.
Petits plus ? Le sirop d’épices concocté par le grand chef Olivier Roellinger, et côté food, la galette au beurre Bordier aux algues, démente de croustillance (6,80 €)

Advertising
31
Bars, Bars à cocktails

Golden Promise

Réaumur
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Matriochkesque ! Un microbar voûté, planqué au sous-sol d’un formidable gastro japonais (ERH)… Lui-même casé dans l’arrière-boutique de la Maison du Saké. Côté ambiance, on est à mi-chemin entre l’after show de défilé de mode underground et le film d’espionnage américain sur fond de musique hip-hop.
Petits plus ? La salle de dégustation, qui vous fait entrer directement dans le saint des saints : une sélection délirante de whiskys (300 références) venus des quatre coins du monde.

32
Bars, Bars lounge

Prescription Cocktail Club

6e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? A deux pas d’Odéon, un bar à cocktails cornaqué par l'équipe de l'Experimental Cocktail Club. De la rue, impossible de le repérer : d’épais rideaux noirs empêchent de voir ce qui se passe à l’intérieur, pas de nom sur la devanture… Soit vous connaissez l’adresse, soit vous restez sur le trottoir.
Petits plus ? Un DJ le week-end pour s’ambiancer jusqu’au petit matin

Advertising
33
© Vincent Anceaume
Bars, Bars à cocktails

Le Calbar

12e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Ici, on tombe la cravate (mais pas le caleçon). Coup de cœur pour ce bar façon loft new-yorkais à briques rouges et canap' Chestefield au fond, comme sorti de la série Friends. Derrière le comptoir, un staff survolté balance vanne sur vanne, reggae, hip-hop et zouk… Tout ça en calbar ! L'autre particularité du rade ? Les verres, tous plus improbables les uns que les autres, changeant en fonction des cocktails : tiki, cygne et même… paquet cadeau ! 
Petits plus ? Les playlists du staff, elles aussi décomplexées !

34
© Fifty-Fifty
Bars, Bars à cocktails

Fifty Fifty

Folie-Méricourt
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? A l’intersection des rues Jean-Pierre-Timbaud et Saint-Maur, ce rade de poche inespéré sort du lot. Le blaze dit tout ! Ici, ça se la joue fifty-fifty : moitié bar à cocktails, moitié bar à binouzes. Pourtant, Hugo Gent, le boss, ne fait pas les choses à moitié. A l’ardoise, que du microbrassé  (fût et bouteilles), chiné aux quatre coins du mondeLe gusse est le seul à Paris à avoir la bière stout à la châtaigne bio de la brasserie corse Ribella ! 
Petits plus ? Les planches de charcute corse artisanale. Les soirées acoustiques en scène ouverte les mercredis.

Advertising
35
Bars, Bars à cocktails

Moonshiner

Roquette
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Pour rallier le faux clandé de Thomas Crand, Charles Aurambault et Alexis Poirson (UFO, Dirty Dick), il faut rentrer dans l’étroite pizzeria Da Vito, tirer la porte du frigo et traverser la chambre froide. On déboule alors dans un décor crépusculaire 100 % Chicago années 20 avec plafond étamé, papier peint Art nouveau et murs boisés.
Petits plus ? Les pizzas d’à côté, loin de faire de la figuration

36
The Shed
Bars, Bars à cocktails

The Shed

Sentier
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Le chemin du paradis n’est pas toujours fléché, ce cabanon perché sur les Grands Boulevards le confirme. On y accède via le boulevard Poissonnière, en traversant le patio de l’Hôtel des Grands Boulevards, sur les indications de l’accueil. The Shed (à ne pas confondre avec The Shell, le bar situé au rez-de-chaussée) est la dernière fierté de l’Experimental Group (Grand Pigalle Hotel, Balagan…) Ce rooftop édénique et si calme n’a pas vue sur la ville mais sur les toits et la verrière de l’hôtel.
Petits plus ? La terrasse, en plein air aux beaux jours, couverte et chauffée l’hiver

Advertising
37
Bars, Bars à cocktails

Herbarium

Arts et Métiers
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Nez refaits, stilettos, costards classieux, la clientèle de ce bar à cocktails niché au fond de l’Hôtel national des Arts et Métiers (4 étoiles) est pour le moins éclectique. Tout ce petit monde évolue discrètement dans le sublime décor signé Raphael Navot, ultrachic mais pas guindé. Histoire de vous mettre au parfum, la carte des dix cocktails est présentée sur un carnet de mouillettes de parfumeur.
Petits plus ? Ça tient peut-être de la générosité italienne mais pour une fois, les barmen ne mégotent pas sur les quantités d’alcool !

 

38
© Bluebird
Bars, Bars à cocktails

Bluebird

Charonne
4 sur 5 étoiles

Pour qui ? Après le Dirty Dick et Le Moonshiner, la bande de l'UFO et de L'Orange Mécanique a donc récidivé en 2016, avec cette planque moderniste ultra-stylée, d'une poésie folle. Merci à Thomas Crand, Alexis Poirson et Charles Arambault (aka Bob Le Flambeur chez Gonzaï) pour cette faille spatio-temporelle 50's : appliques orange, pierre de lave et cet imposant aquarium lynchien tout au fond… Surréaliste. 
Petits plus ? La playlist, comme ce bon vieux éthio-jazz de Mulatu Astatke. Et les toilettes (on vous laisse la surprise)


 

Advertising
39
Bars, Bars à cocktails

Andy Wahloo

3e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Une rue discrète, sans devanture apparente, une porte mastoc façon club privé… Fini l’esprit bistrosouk des débuts ! Désormais, le spot se la joue bar d’hôtel chicos (sans hôtel !)
Petits plus ? Le DJ et la terrasse, pour fumer et choper loin des regards

40
© L'Epicier
Bars, Bars à cocktails

L'Epicier

Arts et Métiers
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? On s’y croirait : paquets de semoule, bocal de Nutella et bouteilles de lait alignés sur les étagères, étiquettes orange flashy sous le néon implacable, et même un tenancier bourru qui regarde passer la soirée à côté de la balance… Bienvenue dans l’antichambre de L’Epicier, nouveau bar caché de Marie Saulnier, Yoan Cayzac et Nicolas Scellier, qui avaient déjà planqué leur Lavomatic derrière une laverie. A l’intérieur, un cocon marocain, cool et crépusculaire.
Petits plus ? La bande-son qui, elle, ne reste pas sur le raï, piochant dans de l’électro de bon aloi.

Advertising
41
Bars, Bars à cocktails

Tiki Lounge

Folie-Méricourt
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Cédric Caer et Benoît Le Petit (qui ont aussi le Lone Palm) ont crié au monde – bon OK, au moins au 11e – leur amour riche pour les 50’s, furieusement rock et délicieusement hawaïennes. Murs en palmes tressées, fauteuil en rotin, lustre poisson-lune, totem tiki et, bien sûr, serveur en chemise à hibiscus… L’incarnation du tropicool.
Petits plus ? Si le mix mi-lounge mi-garage qui sonorise la case ne vous satisfait pas, des concerts pétaradants de rockabilly ou blues animent parfois la cave.

42
Bars, Bars à cocktails

Le Renard Bar

10e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Après nous avoir régalés en cocktails sur la rue de Paradis, Enguerrand et Victor – les deux amis malins qui ont accouché de l’Ours Bar – remettent le couvert. Le concept ? Toujours le même : des cocktails à 8 €. Si la grosse bête à poils a laissé place à un Renard plus kawaii, on est toujours dans le 10e (côté Belleville cette fois).
Petits plus ? Côté faim, quelques produits bien sourcés (bufala fumée, tapenade, houmous…) Le cocktail en happy hour à 6 € (de 18h à 21h)

Advertising
43
© Le 1905
Bars, Bars à cocktails

Le 1905

Le Marais
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Ça swingue au premier étage du bistrot Les Vins des Pyrénées ! 1905, c’est bien l’année où le temps semble ici s’être arrêté. Moelleux canapés en cuir, petits fauteuils en velours, buffets en bois et abat-jours en tous genres. Une déco feutrée et chicos pour ce bar aux allures d’appartement de dandy. Les cocktails ? Tous à 13 € !
Petits plus ? On passe au petit salon pour fumer une cigarette, lové sur une méridienne.

 

44
Bars, Bars à cocktails

NE/SO 2

Faubourg Montmartre
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Guillaume Sanchez, prodige tatoué et étoilé qui gastronomise de l’autre côté de la rue, a lancé son bar ! Dans ce vaste espace minimaliste (plafond à 5 mètres, arches vitrées et pierre grattées), beau mais chaleureux comme un drame danois, apprêtez-vous, tel un Fox Mulder dans Mixe-Files, à écarter le rideau de vos certitudes et à shaker dans l’inconnu.
Petits plus ? La picore, très branchée seafood (même si le pairing ne marche pas à tous les coups).

Advertising
45
© PCW
Bars, Bars à cocktails

Le Belair

16e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Coquetel et cocktails, vue époustouflante sur les tours rétrofuturistes du quai de Grenelle, playlist indie... Ce speakeasy situé au 2e étage de la Maison de la Radio tient la meilleure ambiance afterwork de l’Ouest parisien. Un service irréprochable saura vous aiguiller parmi la douzaine de créations à la carte.
Petits plus ? Si une baisse d’énergie se fait sentir, des “grignoti-grignota” à la carte tombent à pic pour renflouer les estomacs vides. Et ces sombres alcôves pour rejouer les parades nuptiales des Nuits de la pleine lune.

46
Gravity bar
Bars, Bars à cocktails

Gravity Bar

Canal Saint-Martin
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Ce petit lieu avec comptoir en béton ciré, vague de bois déferlant du plafond, skates collés aux murs et bande-son dubisante impose sans en avoir l’air un esprit très glisse pour une carte pas lisse. Valentin Grandet (passé par le Hoxton) satellise douze recettes originales avec alcools choisis, sirops maison et goûts précis.
Petits plus ? Les top assiettes mitonnées : sèches poêlées et chèvre frais (10 €), risotto aux oignons (9 €)… Et si vous débarquez en bande, possibilité de commander un requinquant bol de Black Swann (39 € pour trois).

Advertising
47
Le Rosebud
Via Kali
Bars, Bars à cocktails

Rosebud

Montparnasse
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe Ce petit bar en bois, miroirs et laiton résiste aux déferlantes du temps et des modes depuis 1962. Immuable, on y entend toujours la même bande-son jazzy, on s’y accoude au même comptoir patiné par des générations d’arsouilles stellaires (Sartre, Beauvoir, Duras, Giacometti…), on y déguste toujours des cocktails classiques (14 €), défouraillés par un immarcescible barman en veste blanche.
Petits plus ? Le Rosebud a assez d’anecdotes pour remplir un annuaire. Au hasard : la bande-son était, jusqu’à cette année, choisie par feu Larry Benicewicz, Américain mélomane fou et ami du réalisateur John Waters.

48
Bars, Bars à cocktails

Le bar de Maison Souquet

Saint-Georges
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Ex-lupanar ressuscité en adresse très secrète, loin des regards du quidam, le bar de la Maison Souquet se planque au fond de l’hôtel du même nom et prolonge parfaitement l’idée qu’on se fait du Pigalle d’antan. Celui de la Belle Epoque. Passée la très discrète devanture, on est bluffé par la déco, qui marie Belle Epoque et orientalisme.
Petits plus ? Le salon où tout est d’origine : le cuir de Cordoue de 1895 sur les murs, les faïences mauresques, la porcelaine et le mobilier chiné, quelque part entre la cheminée et la bibliothèque… Classe !

Advertising
49
© Jérôme Galland
Bars, Bars à cocktails

No Entry

Saint-Georges
5 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Dans le sous-sol du Pink Mamma de l’ogre Big Mamma, le No Entry est un speakeasy bien caché. Il faut d'abord montrer patte blanche et passer par un sas aux murs métalliques, où sont exposés des jambons, comme pour barrer passage aux végétariens. Plongeons du côté obscur ! 
Petits plus ? La petite assiette d’olives, pop-corn, parmesan et morceau de focaccia offerte. Et la présentation des verres, soignée comme ce lipstick dessiné sur la mousse d’un French 75 revisité.

50
© 1802
Bars, Bars à cocktails

Le 1802

5e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Inspiré de l’année de naissance d’Alexandre Dumas (petit-fils d’un propriétaire de plantation), ce boudoir orientaliste nous transporte du côté de Saïgon. Si l'humeur est plus à la dégustation qu’au lever de coudes, on attaque sur fond de rap ricain une carte de cocktails qui revisite les grands classiques.
Petits plus ? Pour les geeks de tafia, 500 références importées des quatre coins du globe sont servies dans des plateaux de dégustation. A signaler aussi, une sélection de cigares pour accompagner son verre !

Continuer avec...

La Couronne de Belleville
La Couronne de Belleville ©ZT
Bars

Les meilleurs bars pas chers à Paris

Avec votre bourse désespéremment vide comme un dimanche après-midi de janvier en pleine Beauce, vous vous dîtes que vous n'êtes pas prêt de regoûter aux joies des apéros entre amis. Sauf que chez Time Out, on a le goût de trouver ce petit bar pas cher qui deviendra votre bar fétiche et sera le théâtre de vos plus beaux exploits éthylistes. 

Advertising
Bars, Bars à bières

Les meilleurs bars à bières de Paris

Marre du sempiternel demi d'Amstel ? Que les amoureux de la pinte et autres aventuriers de la bibine se rassurent. Paris compte elle aussi quelques bons bars à bières, repaires d'alchimistes du houblon, collectionneurs de cervoises qui se feront un plaisir de vous conter le détail de leur carte. 

Advertising