0 J'aime
Epingler

Nos meilleurs déguisements pour Halloween

La classe américaine

1/8

Avec ce costume de prêtre, vous deviendrez le gardien de la bienséance. Sermentez vos amis satanistes qui boivent de l'alcool, séparez les amoureux mécréants, rallongez les jupes, baissez la musique, lancez un grand jeu pour savoir qui connaît le mieux la Bible et... priez.

2/8

Un classique qui convient à tout type de soirée, Halloween, goûter d'anniversaire, pot de départ d'un collègue, enterrement...

3/8

Une soirée déguisée ? Pas question d'avoir l'air ridicule. Vous êtes un type classe, toujours en costard, tiré à quatre épingles, rasé de près et parfumé. Avec ce costume de Dracula (ou de vampire lambda) vous êtes un hallowinner, prêt à enfoncer vos canines dans le premier cou qui s'offre à vous.

4/8

Vous êtes l'inverse du personnage précédent, vous estimez que le ridicule préserve du péché d'orgueil. Vous n'aimez pas les vantards, les dandys, les m'as-tu-vu, les prétentieux, l'esprit de sérieux comme on dit. Pour vous, un déguisement de citrouille, c'est une bonne rigolade en perspective, et tant mieux si c'est de vous que l'on se moque.

5/8

Trop de responsabilités, trop de stress, trop de pression, trop de boulot. Dur, dur, d'être un adulte... Vous décidez de retomber en enfance et de vous foutre de tout. Votre unique but : un bon biberon de bière et voir votre copine avec une tétine dans la bouche.

6/8

Pourquoi un cochon pour Halloween, me direz-vous ? Eh bien, qui dit Halloween dit bonbons, qui dit bonbons dit gélatine de porc ! Vous pourrez fièrement annoncer aux enfants qui viennent vous réclamer des friandises qu'elles sont faites d'après votre propre graisse.

7/8

Alors là, heu... Pourquoi ce déguisement pour Halloween ? Parce que vous ressemblerez à une mascotte d'organisme de crédit revolving qui fait peur... très peur.

8/8

Bon, on tape dans le classique, la créature de Frankenstein, mais avec l'accessoire qui fait mouche : les grosses chaussures pour pieds bots. Evitez les claquettes, tentez plutôt un numéro de clown.

Commentaires

0 comments