Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Appel au droit à bien manger : journalistes et chefs interpellent les politiques
Actualités / Dans nos Assiettes

Appel au droit à bien manger : journalistes et chefs interpellent les politiques

Appel au droit à bien manger : journalistes et chefs  interpellent les politiques

Le site Atabula, créé par Franck Pinay-Rabaroust, rassemble chefs et journalistes et interpelle les politiques sur le droit à bien manger, pour tous, dans une lettre ouverte. 

Appel au droit à bien manger, à lire et à signer ici.

Le constat est clair : « Tandis qu’une frange privilégiée de la population a accès à une éducation du goût et à des produits de qualité́, la majorité́ des citoyens est soumise à un paysage de consommation dicté par la grande distribution. » Ainsi commence la lettre ouverte d’Atabula exhortant citoyens et politiques à réfléchir à ce qu’ils mettent dans leurs assiettes (ou dans celles des autres) et à agir.

Fracture entre le monde agricole et les consommateurs : un grand nombre de cultivateurs pratiquent une agriculture intensive sans pour autant réussir à nourrir localement. Perte de la qualité et de la diversité alimentaires victimes des exigences toujours plus abyssales de la grande distribution. Modes de production engendrant cancers et maladies chez les consommateurs. Produits uniformisés, sans goût. Ce sont autant de dérives alimentaires que dénonce cette lettre.

En l’écrivant Franck Pinay-Rabaroust a voulu « continuer l’appel » qu’il avait lancé en septembre 2016 dénonçant le rachat de Monsanto par l’industriel allemand Bayer dans « sa lettre ouverte contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes », appel signé par près de 26 000 personnes.

« S'attaquer à ces problèmes, c'est affronter Goliath »

Pour le créateur d’Atabula, ce projet n'est pas irréaliste et ne constitue qu’une première étape :  « On me traite d’utopiste. Effectivement, s’attaquer à ces problèmes, c’est affronter Goliath, pour autant nous n’allons pas nous arrêter à cette lettre. Nous ne voulons pas seulement nous masturber le cerveau, mais proposer des actions concrètes. » En effet, le comité réuni pour écrire cet appel va entamer un processus pour mettre en place une sorte de cahier de doléances alimentaires du XXIe siècle : « Nous allons réunir des comités d’experts, qui vont enquêter et nous apporter des solutions concrètes dans chaque domaine, par exemple nous aurons une spécialiste des semences, quelqu'un qui s’occupera de la terre ou encore de la qualité de ce que mangent les enfants dans les cantines. »

Cette lettre sort évidemment dans un temps politique important : « 2017 est une année primordiale bien sûr, il y a les élections présidentielles mais aussi les législatives, il n’est pas trop tard, nous pouvons aider les politiques à prendre les bonnes décisions », espère Franck Pinay-Rabaroust.

Atabula communiquera régulièrement avec des interviews de spécialistes et le résultat des enquêtes. En attendant, vous pouvez signer la lettre ouverte ici.


A lire aussi :

Une ferme expérimentale à deux pas de Paris 

Entretien avec le créateur de la Louve

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments