• Actualités
  • Vivre en Ville

Découvrez l'âme du quartier chinois du 13e en 24h

1/2
2/2

On pourrait vous donner plusieurs bonnes raisons de vous aventurer dans le 13e. Le quartier des Gobelins par exemple ou celui de la Butte-aux-Cailles (dont on vous parlait déjà ici). Mais on vous emmène cette fois vers le sud-est, autrement dit, vers le quartier chinois. Pas le plus ancien des quartiers asiatiques de la capitale mais le plus grand, le Chinatown parisien ne cesse de se développer depuis les années 1970 et les premières vagues d'immigration asiatique. Gratte-ciel à perte de vue et bonnes adresses en tout genre vous attendent dans ce quartier aussi vivant que traditionnel.

9h Réveil en douceur

Certains l’aiment chaud mais par les temps qui courent, l’idéal est plutôt de commencer la journée avec un bubble tea glacé. Ça tombe bien, le quartier pullule de petits salons de thé dédiés à cette boisson taïwanaise. Coup de cœur pour le Boba Tea Coffee de la rue d’Ivry et son grand choix de parfums.

 

© Karim Merikhi

 

10h Méditation

L’ambiance caniculaire de ces derniers jours peut en agacer certains, et ce n’est pas un bubble tea qui va les relaxer. Poursuivez votre chemin sur l’avenue d’Ivry. Vous tomberez alors sur une des célèbres fontaines Wallace. Profitez-en pour vous désaltérer avant de vous essayer à la méditation au Temple de l’Amicale des Teochew. Ce centre très accueillant est aussi un lieu de vie où l’on vient discuter et boire le thé.

 

 

Une fontaine Wallace
© Karim Merikhi

 

  

© Temple Teochew

 

11h Saveurs asiatiques  

Véritable institution dans le 13e, les supermarchés Tang Frères vous ravitaillent en produits asiatiques en tout genre (fruits, légumes, poissons, viandes, nouilles, épices…).

© Karim Merikhi

 

 

Du durian
© Karim Merikhi

 

 

12h L’heure du bobun

Frais, copieux, croquant et parfumé. Les 4 commandements d’un bon bobun. Le restaurant vietnamien Pho Bida de la rue Nationale remplit les conditions et se positionne comme l’un des tous meilleurs de la capitale. Et en plus, à un prix abordable. Que demande le peuple ?

© Time Out Paris

 

13h L’instant vert

Pour la digestion, direction le parc de Choisy. Des bancs, de la verdure, une fontaine, parfait pour un break salvateur.

© Karim Merikhi

  

14h Un musée à ciel ouvert   

Reprenez la direction de la place d’Italie et rejoignez le boulevard Vincent Auriol. Levez la tête en arpentant les rues. Vous tomberez fréquemment sur des œuvres réalisées par des artistes de renom.

 

© Karim Merikhi

 

© Karim Merikhi

 

© Karim Merikhi

 

15h Comme à Hong Kong

Moins colorées mais tout aussi impressionnantes, les tours d’une trentaine d’étages qui peuplent le quartier rappellent ainsi Hong Kong, ville la plus chargée en gratte-ciel au monde.

© Karim Merikhi

 

 

© Karim Merikhi

 

 

 

Université Panthéon Sorbonne
© Karim Merikhi

 

 

© Karim Merikhi

 

16h Ali-gâteaux

Trois générations se sont succédées chez Bán Tân Tân, la délicieuse pâtisserie de l’avenue de Choisy, mais une chose demeure : le savoir-faire. On y va pour les moelleux au thé vert ou pour un gâteau au durian (ce fruit qui fleure bon le gant de boxe et la chaussette de footballeur mais qui ravi quand même le palais).

© Karim Merikhi

 

17h Encore du thé !

On insiste, mais d'une, le thé, ça désaltère, de deux, vous ne pouvez décemment pas vous pavaner dans le quartier sans goûter à l'une des merveilles chinoises de L'Empire des Thés de l'avenue d'Ivry. Un lieu unique qui vous emporte en Chine avec à la carte une sélection pointue. Bien conseillé par un expert, ne vous reste plus qu'à déguster votre collation autour de la sublime table sculptée dans un tronc d'arbre. 

© Karim Merikhi

  

18h Souvenirs d’Asie

Kimonos, sabres, éventails... Jean-Baptiste Kang, le sympathique proprio d’une petite boutique souvenirs, postée au numéro 120 de la rue Tolbiac, vous propose toutes sortes de babioles. Parfait pour se la raconter : « Ca, c’est un objet rare que j’ai chopé dans un bouiboui à Pékin. » Classe.

© Karim Merikhi

 

19h Slurrrrrrrrp !

Pas forcément le plat idéal quand le thermomètre affiche 35 degrés, mais tellement bon qu’on s’enfile gracieusement un pho de chez Pho 14. Rapport qualité/prix imbattable. En bonus : de la bonne musique asiatique en fond sonore.

 

 

21h Un verre en terrasse, avant le départ

On a cherché un bar karaoké, histoire de rester dans le mood, mais en vain. Qu’à cela ne tienne, la terrasse de L’Age d’Or fera parfaitement l’affaire. Ce resto-bar propose expos, concerts, lectures et débats. De quoi louper le dernier métro.

© Karim Merikhi

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments