Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La Maison Rouge fermera définitivement ses portes en 2018… et on voit rouge !
La Maison Rouge - Fondation Antoine de Galbert

La Maison Rouge fermera définitivement ses portes en 2018… et on voit rouge !

Advertising

Après quatorze ans à nous en mettre plein les mirettes, l’excellent centre d’art contemporain de Bastille cessera toute activité artistique, comme l’a confirmé son fondateur Antoine de Galbert, mercredi 11 janvier. 

A peine entamé et voilà déjà qu’il fouette, l’an 2017 ! Nos espérances d’un avenir meilleur et notre optimisme précaire ont en effet été abattus mercredi par l’annonce de la fermeture imminente de la Maison Rouge. C’est son fondateur, le collectionneur Antoine de Galbert, qui a entériné cette information dans un entretien au journal Libération. Courant 2018, cette « fondation d’utilité publique » baissera donc le rideau : la plus mauvaise nouvelle de ce début d’année après l’investiture prochaine de Donald Trump.

Ann Hamilton, Henry Darger, Jean de Maximy, Louis Soutter, Mika Rottenberg, Nicolas Darrot, Eugen Gabritschevsky et tout récemment Hervé Di Rosa… Toutes ces figures de l’art contemporain, brut ou outsider illuminaient l’espace culturel parisien depuis l’ouverture de la Maison Rouge en 2004, mêlant leur aura à celle du lieu. Aujourd’hui, elles devront donc trouver d’autres cimaises où s’exposer car, comme le précise Antoine de Galbert dans un communiqué paru mardi 17 janvier, l’aventure est arrivée à son terme : « La sensation que je ne pourrai pas faire mieux dans les années à venir [...] explique en grande partie ma décision. En ouvrant la Maison Rouge j’ai très vite pris conscience qu’il faudrait un jour y mettre un terme, et je préfère le faire quand elle est au sommet de sa forme. » Un argument courageux et recevable qui n’en demeure pas moins un crève-cœur. Toutefois, « la fondation Antoine de Galbert développera, à partir de 2019, de nouvelles actions de mécénat qui restent à définir », nous console le collectionneur. Quant à savoir ce que deviendra le lieu où était implantée la Maison Rouge, le mystère demeure...

En attendant de découvrir les nouveaux projets de la fondation, c'est avec une assiduité particulière que l'on profitera donc au maximum de la dernière année d’existence de notre chère Maison Rouge, qui poursuit sa programmation de qualité avec ‘L’Esprit français’ à partir du 24 février. Un refuge de créativité sans fausse note dont la disparition laissera un trou béant, difficile à combler, dans le paysage artistique français.  

Share the story
À la une
    Advertising