Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La Mamie's fête ses 10 ans : un week-end à La Ferme du Bonheur et 10 choses que vous ne savez pas sur le collectif
Actualités / Soirées

La Mamie's fête ses 10 ans : un week-end à La Ferme du Bonheur et 10 choses que vous ne savez pas sur le collectif

© Rémy Golinelli
© Rémy Golinelli

DAMN ! La Mamie's a 10 ans.

Dix ans d'amour, de musique, de fête, de grosse déconnade. Tout ça grâce aux six membres qui font vivre ce collectif plus tout jeune, mais heureusement très loin de la maison de retraite. Ceux que l'on connaît désormais comme le boys band de la fête parisienne, Théo, Fantin, Big Matt, Vito, Clouclou et Greg, ce sont eux qui s'acharnent à la tâche pour notre plaisir et ce tous les jours depuis 2007. Oui, tous les jours. Cinq cent vingt semaines à plancher sur un milliard de projets à la fois, qui grandissent un peu chaque année, et qui en provoquent d'autres, toujours bâtis avec passion. 

La Mamie's, c'est cette joyeuse bande d'hyperproductifs, capable de régaler les oreilles autant que de mettre les clubs et autres lieux alternatifs de notre chère Ville Lumière sens dessus dessous. Elle agite la vie nocturne parisienne en organisant des fêtes follement récréatives, où le sérieux n’a de place que dans la programmation musicale. On peut lui accorder le mérite d’avoir su nous faire aimer la fête de la musique (Place Dalida dans nos meilleurs souvenirs, mais aussi le Batofar cette année devant des milliers de personnes pour le premier épisode de leur anniversaire), de proposer des soirées techno ultra-pointues, notamment à la Machine du Moulin Rouge avec leurs copains d'Encore ; d’enregistrer des podcasts régulièrement pour Le Mellotron, de monter un excellent festival en banlieue proche – le Macki en collaboration avec Cracki Records –, de passer des galettes un peu partout en France, de lancer une maison de production de concerts (Verveine Production) et un label aussi éclectique que pointu (Mamie's Records). Et puis surtout, leur fil conducteur depuis cinq ans : leurs événements à la très champêtre Ferme du Bonheur. Faut croire qu’au milieu des cochons, ces gars se sentent chez eux. Groupes live, batucadas, DJ sets, baignade et méchouis rythment les étés de leur public – une faune composée de leurs potes et d’une jeunesse débridée... Une recette que l'on trouve nulle part ailleurs.

Pour cette occasion si spéciale que ses 10 ans, La Mamie's va s'installer dans cette merveilleuse Ferme, ce pendant tout un week-end. Après tout, c'est un peu le berceau de leur évolution, là où tout a basculé après une rencontre avec son propriétaire – le très attachant Roger et son équipe tout entière. Deux jours donc, pendant lesquels on pourra apprécier un programme calibré.

Demandez le programme !

- Samedi de 14h à 22h : Nick V ramène la Mona à la Ferme pour des heures de house, de danse voguing et de bonnes vibes. Le champ sera ouvert pour la première fois de l'année, la piscine sera installée, les moutons seront de la partie et une batucada rythmera l'apéro. Egalement avec Daniel Wang. Event Facebook

- Dimanche de midi à 19h : Pour la première fois dans l'histoire de La Ferme du Bonheur, quelques privilégiés pourront venir le dimanche profiter d'un brunch africain et d'un maxi buffet de fromage (de l'excellente fromagerie Mercy), le tout en très bonne compagnie musicale. Yussef Dayes et Toshio Matsuura, rien que ça. Attention, places limitées ! Event Facebook

From disco to techno, bon anniversaire les vieilles, et longue vie à La Mamie's !

Quoi ? Les 10 ans de la Mamie's.
Quand ? Samedi 8 et dimanche 9 juillet.
Combien ? 20 € le pass 2 jours, 13 à 15 € par jour.

 

 

© Laure Chichmanov

 

 

 

 

Bonus : La Mamie's vous offre 10 anecdotes sur eux !

 

- Avant d'être dj, Théo faisait des Bolas dans le Parc de la Villette, il jongle encore parfois avec ses vinyles pendant ses sets

- Code Fantum a travaillé dans la voyance en ligne et l'armement avant la Mamie's, il avait prédit toutes ces bombes sur le dancefloor.

- Vito est le premier dj à avoir perdu sa dent sur un cut de basse, il continue pourtant de s'alimenter à 70% en bonbon et taboulax, il mixe avec son dentier, mamie oblige. 

- Gregodinio est le premier surfeur de dancefloor, il est reconnu dans le monde entier pour slamer avec sa planche de surf.

- Clouclou est le champion hors catégorie de K.O d'autres djs pendant une soirée, il leur fait inspirer son fameux calumet de la paix et rare sont ceux qui s'en sorte indemnes.

- BigMatt, le bucheron oléronais, élevé au pineau des charentes, est connu pour exciter les dancefloor, il a tenu pendant longtemps le Cagibi, un des afters les plus crapuleux de Panam

- Mamie a hésité à devenir une agence matrimoniale, elle a permis même au plus démunis, de pécho

- Montrouge zoo, c'est là que tout à commencer pour Mamie, dans sa maison pour fêter et maintenant pour en faire un espace de travail, non climatisé, ce qui a été dur pour Mamie lors de la canicule

- Mamie's pour un Mamie's pour tous

- Un mamie vaut mieux que deux tu l'auras

 

Bonus BIS

Entre les deux fêtes de ce week-end, les copains de Cracki Records organisent une Cracki Party à quelques mètres de La Ferme du Bonheur... Gros hangar industriel en milieu bucolique. C'est par ici >>> Event Facebook

 

Advertising
Advertising