Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La Seine Musicale : l’Ouest parisien aura bientôt sa propre cité dédiée à la musique
la seine musicale, batiment culturel, ile seguin, shigeru ban, site culturel ouest parisien, projet boulogne-billancourt, projet culturel hauts-de-seine
© Laurent Blossier

La Seine Musicale : l’Ouest parisien aura bientôt sa propre cité dédiée à la musique

Advertising

Alors qu’on le nommait jusqu’ici « CIMU », le nouveau projet culturel implanté sur l’île Seguin se dévoilera finalement sous le nom de « La Seine Musicale ».

S’étendant de Sèvres jusqu’à Boulogne-Billancourt, le site d’une vingtaine d’hectares qui hébergeait dans les années 1990 les usines Renault, n’avait jusqu’à présent connu que de brefs projets – du musée d’art contemporain à la construction de commerces – finalement rapidement abandonnés. Sous l'impulsion de Patrick Devedjian, président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, l’ouest Parisien sera prochainement doté d’une Cité musicale, dont l’envergure et l’offre culturelle seront comparables à celle de la Philharmonie de Paris, inaugurée il y a deux ans à l’Est de la capitale. D’ailleurs, les deux édifices n’auront pas à cœur de se disputer la vedette et c’est de façon complémentaire qu’ils « [coordonneront] leurs activités et [collaboreront dans plusieurs domaines] », comme le précise le député dans un communiqué de presse. 

 

© Laurent Blossier

Ouverture au public en avril prochain

Actuellement en construction, où plus de 950 ouvriers s’activent sur le chantier, les travaux de La Seine Musicale devraient prendre fin en décembre 2016 pour ensuite ouvrir ses portes au public dans le courant du printemps 2017. Elaboré par l’architecte japonais Shigeru Ban, le bâtiment de 36 000 m2 longera la Seine sur 324 mètres, au cœur d’un terrain vague de 2,35 hectares. Côté design, on aura affaire à du moderne et du contemporain où une structure en forme d’œuf recouverte de mosaïques irisées couronnera le site en béton. Disposant d’un auditorium de 1150 places et d’une salle de spectacle à la capacité d’accueil allant de 4000 à 6000 places, la Seine Musicale fera jouer aussi bien des musiques non amplifiées (du classique au jazz en passant par la world music) que des musiques actuelles (rock, pop, variétés, comédies musicales, etc.).

 

© Laurent Blossier

Une programmation éclectique

Jean-Luc Choplin, Président du Comité de Programmation et de Direction artistique de STS Evénements, a d’ailleurs apporté quelques précisions quant à la programmation attendue. Outre Insula Orchestra menée par Laurence Equilbey (qui proposera le festival Mozart Maximum en juin), le chœur d’enfants de La Maîtrise des Hauts-de-Seine dirigé par Gaël Darchen ou encore une Académie musicale créée par le contre-ténor Philippe Jaroussky qui feront de La Seine Musicale leur lieu de résidence, comédies musicales, spectacles de danse, concerts axés sur la musique des jeux vidéos ou bien soirée sous le thème « De Haendel à Hendrix » feront également vibrer le nouveau projet de l’île Seguin. De quoi faire (enfin) migrer les Parisiens dans l’Ouest de la capitale !

© Laurent Blossier

Lire aussi -> Réouverture de la salle Pleyel : des changements radicaux 

 

Share the story
À la une
    Advertising